L1 (J35) : Au courage, Rennes bat Toulouse et réalise une belle opération !

L1 (J35) : Au courage, Rennes bat Toulouse et réalise une belle opération !©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le dimanche 29 avril 2018 à 18h00

Sous une pluie battante, Rennes a fait preuve de beaucoup de caractère, parvenant à s'imposer après avoir été mené puis réduit à dix. La bande à Sabri Lamouchi décroche trois points très importants dans l'optique de la qualification en Ligue Europa. Les Toulousains, quant à eux, ratent l'occasion de s'éloigner de la zone rouge.

Le debriefAprès la défaite concédée au Roazhon Park contre la lanterne rouge messine, Joris Gnagnon se montrait revanchard : « On a envie de se racheter devant notre public. Il faudra tout donner, y laisser les os s'il le faut ». Force est de constater que les Rennais ont été très volontaires sur le terrain, mettant beaucoup de rythme et d'implication dans le jeu. Une supériorité physique et technique qui a mis du temps à se concrétiser au tableau d'affichage, la faute à un énorme loupé de Khazri et à un csc malchanceux prématurément encaissé. Les hommes de Sabri Lamouchi ont toutefois réussi à inscrire deux buts sur deux actions d'école, avant l'expulsion d'un Léa-Siliki très nerveux, qui les a obligés à abandonner les intentions pour défendre en bloc, à cinq derrière. A la faveur de ces trois points, Rennes chipe la sixième place à Nice, et aura encore deux rencontres à disputer à domicile. De bon augure pour la Ligue Europa !Les visiteurs, qui restaient sur un 0-0 soporifique à Caen, ambitionnaient de prendre un nouveau point à l'extérieur pour conforter leur matelas de deux unités d'avance sur le barragiste et l'avant-dernier. Las ! Malgré la détermination affichée par Ibrahima Sangaré en conférence de presse (« le maintien, on ne nous le donnera pas, on ira le chercher »), les Toulousains restent à une portée de fusil de Troyes et Lille. Venus principalement pour subir, ils ont eu beaucoup de réussite en prenant les devants contre le cours du jeu, avant de se retrouver en supériorité numérique pour les vingt dernières minutes. Insuffisant pour capitaliser lorsqu'on ne parvient à cadrer que 2 frappes sur 13 tentées et que les mouvements offensifs sont si désordonnés. Les Violets recevront Lille lors de la prochaine journée, dans une affiche du bas de tableau qui s'annonce déjà à couteaux tirés !Le film du match10eme minuteAlors que Bourigeaud, mis sur orbite par une passe très précise de Léa-Siliki, le sert sur un plateau à trois mètres du but, Khazri rate la balle !18eme minute (0-1)Un peu trop facile, Léa-Siliki est contré par Sangaré qui percute dans l'axe avant de décaler Sanogo côté droit. L'avant-centre toulousain veut centrer vers Gradel, mais est contré par le tacle de Gnagnon... qui lobe bien malgré lui son portier !38eme minute (1-1)De son couloir gauche, Bensebaini s'applique pour enrouler un centre lointain au second poteau, où Khazri remise parfaitement vers Léa-Siliki qui n'a plus qu'à pousser au fond pour égaliser !47eme minute (2-1)Suite à un coup-franc toulousain renvoyé par sa défense, Lea Siliki remonte le ballon à grandes enjambées, avant de solliciter un relais à I.Sarr, puis de centrer au cordeau devant le but de Lafont. Au second poteau, Bourigeaud finit adroitement le travail !85eme minuteServi à l'entrée de la surface par Cahuzac, Gradel tente la volée du droit en première intention, en s'appliquant pour la rabattre. Attentif, Koubek capte au milieu de sa cage.Tops et flopsTOP 3Un coup de patte tout en toucher qui vaut trois points ! A l'affût au second poteau, BOURIGEAUD a permis à ses partenaires de passer devant dès le retour des vestiaires alors qu'il était en angle fermé et sous la menace de Moubandje. L'ailier droit du SRFC s'est montré disponible et a beaucoup travaillé durant 90 minutes, remontant inlassablement les ballons et pourvoyant avec justesse Khazri et I.Sarr.C'est de BENSEBAINI qu'est venue l'égalisation qui a chassé les doutes du Roazhon Park. De plus de 40 mètres, l'arrière-gauche rennais a brossé un superbe centre qui a pris à revers la défense toulousaine, permettant ainsi à Khazri d'offrir le but à Léa-Siliki. Lorsque sa formation s'est retrouvée à dix, l'Algérien a su serrer les boulons, avec une dose de vice précieuse pour gagner des coups-francs et laisser filer les secondes.ANDRÉ a dégagé beaucoup d'autorité au milieu de terrain, et parfaitement suppléé Danzé lorsque le capitaine des Bretons s'est vu rappeler par Sabri Lamouchi. Dans le money time, ses mots ont galvanisé ses coéquipiers, et ses tacles virils mais corrects impressionné ses adversaires.FLOP 3Certes, LEA-SILIKI a marqué et effectué une passe décisive. Certes, les chevauchées du box-to-box rennais ont fait beaucoup de mal à un milieu toulousain qu'il a surclassé. Mais ses deux cartons jaunes stupides (le premier pour s'être disputé avec Gradel et le second pour un coup de coude dans le menton de l'Ivoirien) ont brusquement interrompu la domination de son camp, obligeant le Stade Rennais à vivre 20 dernières minutes très crispantes.DANZÉ a été en dedans, souffrant de l'activité de Gradel. Et comme le capitaine du SRFC n'avait pas le jus pour tenir le numéro 7 du TFC, il n'a fort logiquement pas eu non plus la ressource pour participer au jeu de son équipe, qui organisait pourtant de nombreuses attaques placées et aurait pu le mettre souvent en position de centre.Avait-il gardé un souvenir trop ému du public breton ? Peur d'être mal accueilli au retour de son prêt de Toulouse ? Toujours est-il que MUBELE a été fantomatique après son entrée, se déplaçant sur le front de l'attaque sans faire les bons appels. Et lorsque le Congolais a été trouvé par un centre aussi lointain que précis d'Amian, il a complètement dévissé sa volée alors qu'il avait tout le temps de s'appliquer.Monsieur l'arbitre au rapportPour sa dernière dans l'élite, M.Jochem a eu beaucoup de travail et parfois manqué d'autorité, laissant s'installer une nervosité électrique, même si tout s'est terminé dans l'ordre. Parfaitement justifiée, l'expulsion de Léa-Siliki a notamment servi à calmer les esprits.La feuille de matchL1 (J35) : RENNES - TOULOUSE : 2-1Stade Roazhon Park (20 138 spectateurs)Temps pluvieux - Pelouse grasseArbitre : M.Jochem (4)Buts : Léa-Siliki (38eme) et Bourigeaud (47eme) pour Rennes Gnagnon (18eme csc) pour ToulouseAvertissements : Léa-Siliki (50me et 70eme) pour Rennes - Gradel (50eme) pour ToulouseExpulsion : Léa-Siliki (70eme)RennesKoubek (5) - Danzé (cap) (3) puis D.Sakho (55eme), Gelin (5), Gnagnon (5), Bensebaini (6) - André (6), Prcic (5) puis Mexer (78eme), Léa-Siliki (4), Bourigeaud (6), Khazri (5), I.Sarr (5) puis Zeffane (71eme)N'ont pas participé : A.Diallo (g), Baal, Hunou, GourcuffEntraîneur : S.LamouchiToulouseLafont (5) - Amian (5), I.Diop (cap) (5), Jullien (4), Moubandje (5) puis Durmaz (88eme) - Imbula (5) puis Mubele (65eme), Cahuzac (5), Sangaré (4) - Delort (4), Sanogo (4), Gradel (4)N'ont pas participé : Goicoechea (g), Yago, Blin, Somalia, JeanEntraîneur : M.Debève

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU