L1 (J33) : Strasbourg domine Rennes et revient à égalité

L1 (J33) : Strasbourg domine Rennes et revient à égalité©panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mercredi 20 avril 2022 à 22h58

Rennes a subi une deuxième défaite de suite, sur la pelouse de Strasbourg (2-1), et les Alsaciens en profitent pour revenir à égalité de points avec les Bretons, à la quatrième place.



Strasbourg a sans doute fait la très bonne opération de cette 33eme journée de Ligue 1 et peut croire plus que jamais à un avenir européen la saison prochaine. Mais il ne fallait pas arriver en retard à la Meinau ! Alors que les Rennais ont très tôt mis le pied sur le ballon dès les premiers instants de la rencontre, c'est sur une erreur que les Strasbourgeois ont pu ouvrir le score. En effet, alors qu'un centre venant de l'aile droite et de Frédéric Guilbert a été mal dégagé plein axe, Jean-Ricner Bellegarde a tenté le coup d'une déviation de la tête en profondeur dans le dos d'une défense bretonne alors en train de remonter. Ayant senti le coup, Habib Diallo a enchaîné contrôle et frappe du pied droit pour tromper Dogan Alemdar (1-0, 3eme). A partir de là, les Strasbourgeois ont laissé le contrôle du ballon aux Rennais, qui ont eu jusqu'à 65% de possession dans cette première période. Mais cette domination s'est avérée stérile. D'abord, Flavien Tait a trouvé le sommet de la barre transversale (10eme) puis Hamari Traoré, bien lancé sur l'aile droite après un une-deux avec Flavien Tait, a pu placer une frappe croisée du pied droit... qui est passée devant le but (17eme). La plus grosse alerte sur le but de Mats Sels est venue à la 26eme minute.

Terrier, buteur inévitable

A l'issue d'une séquence de possession, Flavien Tait a pu lancer Martin Terrier sur la droite de la surface dans le dos de la défense strasbourgeoise. Toutefois, le prolifique buteur rennais a vu le gardien alsacien s'interposer pour sortir le ballon du cadre. Si les Bretons ont conservé la possession du ballon, les joueurs de Julien Stéphan ont commencé à chercher des solutions mais sans inquiéter outre mesure Dogan Alemdar. Solides, les Strasbourgeois ont retrouvé leur vestiaire avec un court avantage au tableau d'affichage. Dès le retour sur la pelouse, les Rennais n'ont pas paru dans leur meilleure forme. Les imprécisions et autres erreurs se sont multipliées mais, malgré tout cela, ce sont bien eux qui ont frappé les premiers dans cette deuxième période et par l'inévitable Martin Terrier. Au terme d'une remontée de balle, Hamari Traoré a trouvé son attaquant à 20 mètres du but. D'une puissante frappe du pied droit, l'ancien Strasbourgeois n'a laissé aucune chance à Matz Sels (1-1, 53eme) et a alors inscrit son 20eme but de la saison, marquant lors d'un sixième match consécutif. La tête dans le sac, les Strasbourgeois ont retrouvé leurs esprits à l'heure de jeu après un geste « zlatanesque » de Ludovic Ajorque directement dans les gants de Dogan Alemdar (61eme). A partir de là, la dynamique du match a changé du tout au tout.

Strasbourg a fini très, très fort

Les entrées de Sanjin Prcic et Kevin Gameiro ont été des réussites. Après une remontée de balle de Frédéric Guilbert et une déviation de Ludovic Ajorque, ce dernier a trouvé la barre sur une frappe déviée par Dogan Alemdar (70eme). Le piston droit alsacien s'est ensuite signalé sur une frappe puissante des 20 mètres que le gardien rennais a pu sortir du cadre d'une belle horizontale (75eme). Dans la foulée, sur un corner mal dégagé par les Bretons, Anthony Caci et Kevin Gameiro ont combiné pour un centre de l'ancien attaquant parisien qui a trouvé la tête de Ludovic Ajorque au premier poteau. Ce dernier n'a alors laissé aucune chance à Dogan Alemdar (2-1, 76eme). Jean-Eudes Aholou, à peine entré en jeu, a manqué de peu le break à l'issue d'une action collective (82eme). Le dernier frisson est venu au bout du temps additionnel quand, après une intervention hasardeuse de la défense strasbourgeoise, le jeune Mathys Tel a vu sa frappe puissante croisée dans un angle fermé être sortie par Matz Sels (90eme +3). Avec cette courte victoire (2-1) et un dixième match de suite sans défaite, Strasbourg fait une belle opération en revenant à égalité de points avec Rennes, qui chute pour la deuxième fois de suite, et Monaco dans une course plus intense que jamais pour la troisième place et une potentielle qualification en Ligue des Champions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.