L1 (J33) : Clermont se donne de l'air en gagnant à Troyes

L1 (J33) : Clermont se donne de l'air en gagnant à Troyes©panoramic, Media365
A lire aussi

Jean Canesse, Media365, publié le mercredi 20 avril 2022 à 21h03

Dans l'un des matchs de la peur de la soirée, qui s'est terminé à 10 contre 10, Clermont est allé s'imposer 1-0 à Troyes et sort de la zone rouge. Les Troyens n'ont plus que deux points d'avance sur le barragiste.



Sensation au Stade de l'Aube ! Mercredi soir, le Clermont Foot 63 s'est imposé sur le fil à Troyes (0-1, 33eme journée) grâce à un but en toute fin de match de Bayo (88e). Une victoire contre le cours du jeu qui vaudra peut-être son pesant d'or dans la lutte pour le maintien. Le match des promus, le match pour le maintien, le match de la peur, ... Les qualificatifs ne manquaient pas, mercredi soir, pour évoquer ce Troyes-Clermont de la 33eme journée de Ligue 1. Et ils n'étaient pas de trop, manifestement, tant cette rencontre a été marquée par de nombreux rebondissements.  On a d'abord pensé que l'ESTAC allait finir par trouver la faille, dans son stade de l'Aube, notamment lors d'une première heure à son avantage. Seul problème, non des moindres, la troupe de Bruno Irlès est tombée sur un Djoco des grands soirs, auteur de quatre parades devant Ripart (3eme), Tardieu (14eme), Mothiba (29eme) et Koné (50eme). Et quand il a été battu, assez nettement, le portier clermontois a été sauvé par sa barre sur un tir puissant d'Ugbo (40e).

Le coup de poignard de Bayo

Alors qu'il a profité d'un avantage numérique pendant un court instant, l'ESTAC n'a jamais su en profiter. Et après l'exclusion de Seidu (70eme), c'est Baldé qui a vu rouge à son tour (85eme). A dix contre dix, Clermont a finalement réussi à tirer son épingle du jeu dans les derniers instants, Bayo se jouant de Koné et Moulin pour inscrire son onzième but de la saison (0-1, 88eme). Peut-être le plus important. Au classement, cette victoire pourrait avoir de lourdes conséquences puisque Clermont sort de la zone rouge, un point devant Saint-Etienne (18eme) et un seul derrière... l'ESTAC (16eme).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.