L1 (J33) : Bordeaux concède le nul face à St-Etienne

L1 (J33) : Bordeaux concède le nul face à St-Etienne©panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le mercredi 20 avril 2022 à 20h58

Alors que Bordeaux menait 2-0 à la demi-heure de jeu, les Girondins ont finalement concédé le match nul (2-2) face à St-Etienne et restent donc à quatre points des Verts, barragistes.



La règle était simple : malheur au vaincu. A ce jeu, les deux clubs ont respecté le principe. Mais ils ont aussi perdu gros. Dans un des deux matchs de la peur de la 33eme journée de Ligue 1, Bordeaux et Saint-Étienne n'ont effectivement pas réussi à se départager (2-2), ce mercredi. Au classement, ce score de parité a des conséquences puisque la formation girondine reste 19eme et virtuellement reléguée, à quatre points de son homologue forézienne, désormais 18eme et virtuelle barragiste suite aux succès respectifs de Lorient contre Metz (1-0) et de Clermont à Troyes (0-1).

Une demi-heure parfaite de Bordeaux, Bouanga relance les Verts

Malgré l'enjeu, les Bordelais se montraient très entreprenants dans le premier quart d'heure. Deux joueurs se mettaient rapidement en évidence : Jean Onana et Sékou Mara. Le milieu camerounais, sur une frappe puissante, donnait des premiers frissons à Paul Bernardoni (8eme). L'attaquant français, lui, poussait le gardien stéphanois à réaliser une parade réflexe sur sa ligne après une tête à bout portant (10eme). Avant la délivrance. Sur un corner frappé par Danylo Ignatenko, Sékou Mara se plaçait en retrait pour trouver la faille d'une frappe à ras de terre chirurgicale (1-0, 16eme). Quelques minutes plus tard, Jean Onana doublait la mise en reprenant de la tête un autre corner de Javairo Dilrosun (2-0, 23eme). Très nettement au-dessus, les Girondins étouffaient des Verts à l'agonie durant une demi-heure. Mais, conscients de la nécessité de réagir au plus vite pour éviter de s'effondrer, les visiteurs trouvaient enfin l'ouverture. Après une belle occasion pour Arnaud Nordin, qui tirait dans le petit filet extérieur de Gaëtan Poussin (32eme), Denis Bouanga réduisait l'écart au score d'une frappe croisée à l'aide du poteau suite à un magnifique mouvement avec Ryad Boudebouz (2-1, 34eme). En confiance, l'attaquant gabonais n'était d'ailleurs pas loin du doublé dans la foulée sur un corner frappé directement qui a bien failli surprendre le gardien girondin, tout heureux de voir le ballon filer en sortie de but (37eme).


L'ASSE égalise, la fausse joie pour Briand

Au retour des vestiaires, Pascal Dupraz souhaitait poursuivre sur la lancée de la fin de première période en incorporant d'abord Sada Thioub puis Wahbi Khazri. Des changements qui permettaient à l'ASSE de mieux tenir le ballon et d'exercer une pression plus importante dans le camp adverse, où les Marine et Blanc s'étaient reclus. Jusqu'à faire la différence. A la suite d'un bon travail de Denis Bouanga, Arnaud Nordin se mettait en position de tir sur le côté droit pour tromper Gaëtan Poussin d'une lourde frappe à ras de terre (2-2, 65eme). Pas irréprochable sur cette action, le gardien aquitain était tout heureux de voir la tête du buteur vert percuter la barre quelques instants plus tard (68eme). Repris malgré deux buts d'avance, les Bordelais sortaient enfin de leur torpeur après vingt minutes très moyennes. Ricardo Mangas, sur un contre, manquait de lucidité pour tromper Paul Bernardoni (69eme), tandis que Mbaye Niang voyait Mickaël Nadé réaliser une incroyable intervention pour l'empêcher de marquer (77eme). Dans une fin de match sous haute tension avec quatre cartons jaunes distribués en trois minutes, Jimmy Briand pensait libérer Bordeaux mais sont but était refusé pour un hors-jeu de Mbaye Niang au départ de l'action (89eme). Un coup de massue pour le FCGB, qui manquait une belle occasion de revenir à un petit point de l'ASSE, alors que Lorient et Clermont ont fait le travail...

Youcef TOUAITIA

Vos réactions doivent respecter nos CGU.