L1 (J32) : Strasbourg ralenti à Troyes

L1 (J32) : Strasbourg ralenti à Troyes©Panoramic, Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, Media365, publié le dimanche 17 avril 2022 à 16h54

Une affaire de penaltys. Les Strasbourgeois puis les Troyens ont chacun marqué sur coup de pied de réparation dimanche (1-1, 32eme journée de L1).



Strasbourg a enchaîné un dixième match consécutif sans défaite ce dimanche 17 avril. Mais ramener le point du match nul après avoir mené sur la pelouse de Troyes ne va certainement pas être suffisant pour satisfaire ce prétendant à l'Europe (1-1). Le RCS va terminer la 32e journée à la cinquième position et ne possède plus d'avance sur Monaco, le sixième qui n'obtient pas de ticket continental pour l'an prochain.

Au Stade de l'Aube, les Alsaciens ont manqué d'imagination, de justesse et peut-être aussi de chance pour venir à bout de l'ESTAC. Les hommes de Julien Stéphan ont monopolisé le ballon, mais ils ont été mis en échec par le bloc bas des Troyens. À la mi-temps, la troisième meilleure attaque de Ligue 1 n'avait pas cadré la moindre frappe au contraire de son hôte du jour. Troyes n'était pas passé loin d'ouvrir le score sur une superbe inspiration de Xavier Chavalerin. Il avait failli lober Matz Sels d'un superbe ballon piqué qui aurait terminé sa course dans la lucarne sans une claquette du portier belge (35e). Les Racingmen avaient bien eu la première occasion de la partie sur un coup franc de Dimitri Liénard, mais le ballon n'avait fait qu'effleurer le petit filet extérieur du but gardé par Jessy Moulin (13e).

Une histoire de penaltys


En seconde période, l'habituel gardien numéro 2 de l'ESTAC a eu plus de travail. Pris à contre-pied par Habib Diallo sur penalty au retour des vestiaires après une faute de Giulian Biancone sur Kevin Gameiro (54e), il a ensuite repoussé des Strasbourgeois qui montaient en puissance. Il a détourné une frappe en première intention de Sanjin Prcic (71e). Sur le corner qui a suivi, il a repoussé une tête d'Alexander Djiku puis l'habituelle doublure de Gauthier Gallon a été suppléé par Erik Ross Palmer-Brown sur une frappe de Dimitri Liénard (72e). Le tournant du match.

L'ESTAC est restée en vie grâce à son gardien et a eu l'occasion de revenir au score après l'entrée de Mama Baldé. Il a obtenu un penalty sur un dégagement non contrôlé de Lucas Perrin qui l'a fauché à la suite d'un cafouillage. En capitaine, Florian Tardieu s'est chargé de le transformer pour égaliser (83e). Les deux équipes ont ensuite poussé pour forcer la décision, mais ni l'une, ni l'autre n'ont réussi à faire la différence. Si Troyes a marqué un point intéressant dans l'optique du maintien, Strasbourg a perdu deux points précieux dans la course à l'Europe malgré les retours de blessure de Sanjin Prcic et Adrien Thomasson.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.