L1 (J30) : Rennes met Bordeaux à distance dans la course à l'Europe

L1 (J30) : Rennes met Bordeaux à distance dans la course à l'Europe©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 17 mars 2018 à 18h55

Le Stade Rennais a réalisé une belle opération dans la course à la cinquième place en s'imposant à Bordeaux ce samedi après-midi. Encore très décevants, les Girondins voient leur espoir d'accrocher l'Europe s'éloigner, au contraire de Bretons qui peuvent afficher leurs ambitions.

Le debriefDans la course à la cinquième place qualificative pour la prochaine Ligue Europa, les confrontations directes feront sans doute la différence. Avant un Rennes-Nice important après la trêve internationale, ce Bordeaux-Rennes fera date. Car ce samedi après-midi, au Matmut-Atlantique, les Girondins ont sûrement fait une croix sur leurs ambitions européennes. Battus par des Bretons mieux organisés et plus efficaces, les hommes de Gustavo Poyet manquent une belle occasion de revenir sur un concurrent direct, et au contraire, le laissent filer au classement, à huit longueurs. Le résultat logique d’une période très difficile pour les Marine et Blanc, qui n’arrivent à rien sur le plan offensif. Trop dépendante de Malcom, cette équipe ne trouve aucune solution pour mettre en danger le bloc adverse dès que le Brésilien est dans un jour sans. Ce n’était pourtant pas le cas ce samedi, Malcom montrant par séquences de bonnes choses, mais Rennes a vite compris qu’il n’y avait qu’un joueur à museler…

C’est le cinquième match d’affilée sans victoire de Bordeaux, et le troisième de rang sans marquer à domicile. De quoi agacer un public qui perd patience devant le manque de créativité de son équipe. En face, le Stade Rennais n’est guère plus séduisant. Mais depuis quelques semaines, Sabri Lamouchi a bâti un onze qui ne bouge plus beaucoup, et qui fait preuve d’une vraie solidité défensive. La défense a retrouvé de sa superbe - à l’image d’un Joris Gnagnon impérial - bien protégée par la paire Prcic-André au milieu, qui fournit un gros travail de l’ombre pour bloquer les espaces. Une fois que tous ces ingrédients sont réunis, il ne manque qu’un secteur offensif efficace, capable de faire la différence sur ses rares situations. C’est le cas du SRFC en ce moment, avec Wahbi Khazri et Ismaïla Sarr à la baguette. En attendant les autres matchs ce week-end, les Rouge et Noir reprennent la cinquième place à Nantes. Et à force, la candidature rennaise aux européennes gagne en crédibilité.

Le film du match10eme minute Bensebaini perd le ballon face à Lerager au niveau de la ligne médiane. Le Danois sert Malcom qui part dans une grande chevauchée en éliminant plusieurs adversaires. Arrivé aux abords de la surface, il tente sa chance du pied gauche mais son tir est trop croisé.

49eme minute (0-1) But de Rennes ! Sur un tir lointain de Khazri qui ne semblait pas dangereux, Costil manque son intervention et ne peut que détourner sur son poteau droit. Sarr a suivi et pousse le ballon dans le but vide, malgré le retour de Pablo.

50eme minute Sabaly tente une demi-volée lointaine après un renvoi de la tête de Gélin. Le geste, osé, est parfaitement exécuté et le tir du Bordelais passe de peu à côté de la lucarne de Koubek.

85eme minute (0-2) But de Rennes ! Très mauvaise relance de Pablo qui permet à Bourigeaud de servir Gourcuff. Seul devant le but adverse, le milieu rennais s’emmêle les crayons. Mais Khazri récupère et lui offre une nouvelle opportunité. Cette fois, l’international français s’applique, ouvre son pied, et trompe Costil d’un tir à ras de terre.

Tops et flopsTOP 3 Joris GNAGNON a été impérial. En charnière, le puissant défenseur rennais a multiplié les interceptions et a gagné presque tous ses duels. Il a clairement retrouvé son meilleur niveau.

Bon match de Jules KOUNDE. Le jeune défenseur bordelais a muselé Sakho et a plusieurs fois empêché Khazri de développer ses actions, comme sur cette intervention splendide dans la surface, en position de dernier défenseur, peu après l’heure de jeu.

Propres techniquement, on les sait capables de mieux dans le jeu. Mais ce samedi, Sanjin PRCIC et Benjamin ANDRE ont effectué un gros boulot au milieu pour verrouiller l’axe du terrain. Mis sous pression en début de partie, ils ont finalement largement remporté leur duel avec Lerager, Meïté et Plasil.

FLOP 3 Particulier pour lui, ce match contre Rennes a viré au cauchemar pour Benoit COSTIL. Fautif sur l’ouverture du score de Sarr, le gardien bordelais a manqué son intervention sur le tir lointain, à priori sans danger, de Khazri.

Gaëtan LABORDE n’a pas existé ce samedi après-midi. Après avoir démarré sur un côté, l’attaquant bordelais est vite passé en pointe après la blessure de Braithwaite. Mais il n’a jamais inquiété la défense rennaise, attendant même l’heure de jeu, juste avant sa sortie, pour prendre une frappe (sans danger).

Comme Laborde, Nicolas DE PREVILLE ne s’est pas mis en évidence. Remplaçant au coup d’envoi et vite entré en jeu, l’ancien Lillois a eu une entame très compliquée avec plusieurs ballons perdus. Cela a-t-il pesé sur son rendement ? Toujours est-il que l’attaquant des Girondins n’a jamais pris l’ascendant sur ses adversaires…

Monsieur l’arbitre au rapportUn match sans histoire pour M.Lesage, qui a seulement sorti un carton jaune sévère à l’encontre de Nicolas De Préville, pour une simulation qui n’en était pas une (sans qu’un penalty existe pour autant).

La feuille de matchL1 (30eme journée) / BORDEAUX – RENNES : 0-2Stade Matmut-Atlantique (35 000 spectateurs environ) Temps ensoleillé – Pelouse en bon état Arbitre : M.Lesage (6)

Buts : I.Sarr (49eme) et Gourcuff (85eme) pour Rennes

Avertissements : Pablo (33eme) et De Préville (70eme) pour Bordeaux – André (45eme) pour Rennes

Expulsion : Aucune

Bordeaux Costil (cap) (3) – Sabaly (5), Koundé (6), Pablo (4), Poundjé (4) – Plasil (4) puis Sankharé (59eme), Lerager (5), S.Meïté (4) – Malcom (5), Braithwaite (non note) puis De Préville (13eme, 3), Laborde (3) puis Kamano (58eme)

N'ont pas participé : Poussin (g), Contento, Baysse, Otavio Entraîneur : G.Poyet

Rennes Koubek (4) – Danzé (cap) (5), Gélin (6), Gnagnon (7), Bensebaini (5) puis Baal (70eme) – Prcic (6), André (6) puis Gourcuff (84eme) - Bourigeaud (6), Khazri (6), I.Sarr (6) – D.Sakho (4) puis Léa-Siliki (77eme)

N'ont pas participé : A.Diallo (g), Mexer, Zeffane, Hunou Entraîneur : S.Lamouchi

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU