L1 (J30) : Monaco s'impose à Saint-Etienne et met la pression devant

L1 (J30) : Monaco s'impose à Saint-Etienne et met la pression devant©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le vendredi 19 mars 2021 à 22h51

Vainqueurs 4-0 sur la pelouse de Saint-Etienne vendredi en ouverture de la 30e journée, les Monégasques, toujours quatrièmes, reviennent à un point du PSG et de l'OL avant le choc entre les deux équipes.



Que l'on n'en doute plus : il faudra bien compter sur Monaco jusqu'au bout. Dernier compartiment d'un train à quatre wagons lancé à grande vitesse, le club de la Principauté continue de s'accrocher. Ce vendredi, face à Saint-Etienne, il suffisait de voir la mine déconfite de Claude Puel, conscient du gouffre qui régnait entre ses Verts si pâles et ce club princier qu'il connaît jusqu'au bout des ongles. L'affiche avait de l'allure, elle éveillait quelques beaux souvenirs, mais il n'y a pas eu de match. Vraiment.

Il y a beaucoup de forces à noter dans cette équipe monégasque : l'homogénéité de son effectif en est une. Avec Ben Yedder, Volland, Jovetic, Golovine, Gelson Martins et le chevronné maestro Fabregas, Kovac dispose d'un pouvoir offensif qui a peu d'équivalents en Ligue 1. Dans le Forez, le Croate avait décidé de laisser Ben Yedder sur le banc au coup d'envoi, au profit de Jovetic. L'ancien goleador de la Fiorentina le lui a bien rendu. C'est lui qui, d'entrée de jeu, a mis la défense stéphanoise au supplice en trouvant la barre sur un premier missile (7e) avant de pousser Debuchy à la faute pour obtenir un penalty. Et s'il ne l'a pas transformé (12e), le Monténégrin s'est bien rattrapé dans la foulée, d'une frappe limpide à l'entrée de la surface (0-1, 13e).

L'efficacité monégasque

Saint-Etienne n'avait toujours pas commencé son match. Mais il faut reconnaître que les circonstances du soir n'aidaient pas les Verts, privés de Hamouma - blessé - mais aussi de Moulin, Nordin ou encore Aouchiche, tous contrôlés positifs au Covid-19. Malgré une tentative de révolte en fin de première période, Sainté n'avait pas les armes pour regarder cette équipe dans les yeux. D'autant que les affaires stéphanoises se sont encore gâtées après le repos.

On en vient alors à une autre force de l'ASM : l'efficacité. Monaco a multiplié les assauts sur le but des Verts, mais curieusement, la bande à Kovac a réussi la prouesse d'inscrire 4 buts sur ses 4 seuls tirs cadrés. Tchouaméni a doublé la mise après un joli mouvement avec Golovine (0-2, 55e), avant que le jeune Sofiane Diop ne scelle définitivement le succès monégasque d'un but "mbappesque", concluant sa course en solo d'un petit piqué après une interception haute (0-3, 65e). Dans une fin de match tranquille, Krépin Diatta, à peine entré en jeu, a participé au festival en trouvant le chemin des filets sur son premier ballon, d'un tir bien claqué (0-4, 76e).

Monaco revient ce vendredi à une unité de Lyon et Paris, qui se défient dimanche. Seizièmes, les Verts, eux, ne comptent plus que 5 points sur les bêtes blessées qui les pourchassent. Il va falloir commencer à regarder dans le rétro.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.