L1 (J30) : Metz maintient Bastia la tête sous l'eau et réalise une excellente opération

L1 (J30) : Metz maintient Bastia la tête sous l'eau et réalise une excellente opération©Media365

Geoffrey Steines, publié le vendredi 17 mars 2017 à 21h02

Au bout d'un match sans saveur qui a basculé sur un coup du sort, Metz a dominé Bastia en ouverture de la 30eme journée de L1 (1-0). Un succès ultra important pour les Lorrains, qui se donnent de l'air dans le bas du classement tout en évitant de relancer un Sporting qui en à douze matchs consécutifs sans victoire en championnat.

 
Le debrief
A coup sûr, le FC Metz ne fera pas la fine bouche. Sa victoire contre Bastia vendredi en ouverture de la 30eme journée de L1 (1-0) n'a pas sanctionné sa meilleure prestation de la saison. Mais elle est tellement importante dans la course au maintien qu'elle suffira au bonheur des Lorrains, qui comptent désormais dix points d'avance sur leur adversaire du soir au classement. Le Sporting a enchaîné un douzième match consécutif sans succès en championnat et semble toujours plus mal en point dans la course au maintien (19eme). Surtout qu'il n'a pas franchement montré à Saint-Symphorien qu'il avait les armes pour se sortir de cette spirale négative. En dehors d'un coup-franc de Florian Marange, les Corses n'ont pas obtenu la moindre occasion de la soirée.

Ils ont affiché une pauvreté inquiétante dans les trente derniers mètres adverses. Aucune combinaison, des automatismes visiblement inexistants, du déchet technique à la pelle : ils n'ont jamais réussi à bousculer la deuxième plus mauvaise défense de L1. Une aubaine pour les Messins, qui ont maîtrisé leur sujet sans réellement trembler. Eux aussi ont peiné pour mettre à mal l'arrière-garde bastiaise, globalement solide vendredi. Mais il a suffi d'un coup de flipper dès le retour des vestiaires pour avoir raison des hommes de Rui Almeida. A force de ne pas se mettre à l'abri et de reculer, la troupe de Philippe Hinschberger s'est fait des frayeurs évitables en fin de match. Elles n'ont pas porté à conséquence. Avec 35 points au compteur maintenant, il a fait un pas de plus pour valider son objectif maintien. C'est bien là l'essentiel pour lui.
Le film du match
5eme minute
Coup-franc dans le camp bastiais joué rapidement par les Messins. Cohade lance Balliu et le latéral prêté par le FC Barcelone a tout son temps pour ajuster son centre vers Mandjeck, seul au second poteau. Sa tête piquée est bien sentie, mais Leca sort une énorme parade réflexe après le rebond pour dévier en corner.

25eme minute
Décalé sur la droite par Doukouré, Balliu dépose son centre sur la tête de Diabaté, qui reste en suspension pour placer une reprise de la tête parfaite battant Leca avec l'aide du poteau. Mais l'arbitre signale logiquement une position de hors-jeu de l'attaquant malien.

41eme minute
Coup-franc sifflé juste à l'entrée de la surface bastiaise suite à une faute de Cioni sur I.Sarr. Cohade tente le coup du droit, mais sa frappe ne retombe pas suffisamment pour attraper le cadre de Leca.

47eme minute (1-0)
Une-deux parfait sur la droite entre Cohade et Balliu. Le latéral espagnol déborde avant de centrer à ras de terre. C'est dévié au départ El-Kaoutari et L.Rose se jette devant Nguette au point de penalty. Mais son dégagement heurte Cioni et le ballon prend Leca à contre-pied. Un vrai coup du sort pour les Bastiais.

68eme minute
Coup-franc obtenu par Saint-Maximin pour une faute évidente de Milan, venu couper le rush de l'attaquant bastiais. A près de trente mètres, Marange prend sa chance directement. Son tir enroulé du gauche bat Didillon, mais lèche l'extérieur du poteau gauche du gardien messin.
Tops et flops

TOP 3

Décisif sur le but messin, BALLIU a énormément pesé sur le côté droit. Ses allers-retours incessants ont fait peser une menace constante sur la défense bastiaise. Le latéral messin aurait mérité d'être crédité d'une passe décisive, tant il s'est appliqué sur ses centres. Excellent offensivement, il a bien bloqué son couloir et limité au maximum l'influence de Saint-Maximin.

Entré au relais d'un I.Sarr sorti sur blessure, NGUETTE est resté dans le tempo imposé par son compatriote sénégalais. Il a mis le feu dans son couloir à chacune de ses accélérations, tout en travaillant à la récupération du ballon en ne comptant pas ses replacements défensifs.

De retour de suspension, Y.CAHUZAC a rendu une excellente copie dans son rôle de sentinelle devant la défense bastiaise. Il a éteint nombre de situations chaudes par ses interventions précieuses et fait preuve de justesse dans la première relance. Il s'est aussi efforcé de garder son calme et de montrer l'exemple à ses partenaires, en bon capitaine. Un sans-faute, en dehors de la défaite.


FLOP 3

Une soirée à oublier pour CIONI. Malchanceux sur son but contre son camp, cette action a couronné un match très compliqué pour lui. Il a pris le bouillon à maintes reprises face aux coups de reins d'I.Sarr puis de Nguette. Le latéral du Sporting a affiché ses limites à ce niveau, encore une fois.

Si tout le secteur offensif corse était porté disparu à Metz, NANGIS a symbolisé les difficultés bastiaises à venir porter le danger aux abords de la surface adverse. L'attaquant prêté par Lille a beaucoup trop raté dans la zone de vérité, à l'image de centres imprécis. Sans compter que son travail défensif a manqué d'implication par moments.

Ce n'est pas la première fois cette saison, mais COHADE commence sérieusement à faire ses 32 ans. Dans son rôle de meneur derrière l'attaquant de pointe, l'ancien Stéphanois a souffert pour proposer des solutions intéressantes à ses partenaires et fait preuve de trop de déchet technique pour exister. Trop moyen dans tout ce qu'il a fait.
Monsieur l'arbitre au rapport
Bien aidé par ses assistants, Johan Hamel a réussi une prestation sans erreur majeure sur les situations litigieuses qu'il a eues à juger. Il s'est néanmoins perdu sur des situations qu'il aurait dû mieux gérer.
La feuille de match
L1 (30eme journée) / METZ - BASTIA : 1-0

Stade Saint-Symphorien (17 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Hamel (6)

But : Cioni (47eme csc) pour Metz

Avertissements : Balliu (50eme) et Nguette (69eme) pour Metz - Cioni (39eme) et Ngando (78eme) pour Bastia

Expulsion : Aucune


Metz
Didillon (5) - Balliu (7), Bisevac (5), Falette (non noté) puis Milan (31eme, 5), Assou-Ekotto (6) - Doukouré (cap) (5), Mandjeck (5) - Jouffre (5), Cohade (4), I.Sarr (non noté) puis Nguette (45eme, 6) - C.Diabaté (5)

N'ont pas participé : Oberhauser (g), Signorino, F.Diagne, Erding, K.Lejeune
Entraîneur : P.Hischberger


Bastia
Leca (6) - Cioni (3) puis A.Keita (59eme), L.Rose (4), El-Kaoutari (6), Marange (4) -Y.Cahuzac (cap) (6), L.Coulibaly (5) - Nangis (3) puis Ngando (75eme), P.Oniangué (4), Saint-Maximin (4) - Raspentino (4)

N'ont pas participé : Vincensini (g), Bengtsson, I.Diallo, Acheampong, Ben Amar
Entraîneur : R.Almeida

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
5 commentaires - L1 (J30) : Metz maintient Bastia la tête sous l'eau et réalise une excellente opération
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]