L1 (J3) : Le PSG fait le show à Lille

L1 (J3) : Le PSG fait le show à Lille©Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 21 août 2022 à 23h19

Le Paris Saint-Germain a livré un récital pour s'imposer à Lille, ce dimanche, au terme d'une rencontre animée (7-1).



En dépit d'un début de saison qui confine à la perfection sur le rectangle vert, le Paris Saint-Germain abordait son premier vrai test dans une drôle d'atmosphère, entre émulation et électricité, après les bisbilles de Neymar et Kylian Mbappé. Ainsi va la vie du club de la capitale. Dans toute sa démesure. Avec ses paillettes, ses étincelles.

À Lille, la bande à Galtier était encore scrutée parce qu'elle avait des réponses à donner. Une excellente dynamique sportive à confirmer. Un trio offensif à huiler. Un état d'esprit à cajoler. En face, Lille avait a priori assez d'atouts à faire valoir pour qu'il y ait un match, un vrai. Après tout, cette affiche opposait les deux derniers champions de France et le LOSC avait affiché de belles promesses depuis le début de l'ère Fonseca. Le hic, c'est que le match n'a pas eu lieu. Parce que Paris l'avait décidé. Lorsqu'ils sont dans ces dispositions - techniques, athlétiques, psychologiques - ces fauves-là deviennent irrésistibles. Vraiment.

Mbappé-Neymar-Messi, pour l'amour du jeu !

À partir du moment où le score au coup d'envoi a changé à la vitesse de l'éclair, le plan lillois a volé en éclats. C'est l'histoire de ce match : il n'a fallu que quelques secondes - huit (!) - pour que le PSG ne débute son show. Il y avait beaucoup de travail derrière cette combinaison exceptionnelle sur laquelle Messi a placé Mbappé sur orbite pour le lob tout en touché du champion du monde français (0-1, 1e). Une manière pour Galtier de répondre aux petites turbulences de la semaine, en bon chef de troupe. Le reste a ressemblé à une représentation théâtrale sans la moindre fausse note. Chaque réplique a fait mouche. Y compris - surtout, même - celles entre nos deux lascars.

Les pistons ont également brillé dans ce spectacle permanent, démontrant leur aptitude à dynamiter n'importe quelle défense avec leurs déboulés sur les côtés. Nuno Mendes a servi Messi pour le but du break (0-2, 28e), avant qu'Achraf Hakimi n'inscrive le sien comme un grand sur un service de Neymar (0-3, 39e). Un Neymar concentré, d'une justesse encore épatante, qui a lui aussi inscrit son nom au tableau des buteurs, d'une reprise limpide au ras du poteau (0-4, 43e). À ce stade du match, la note était réglée depuis un moment.

Dans ce contexte, le second acte a ressemblé à une formalité pour ces Parisiens, pas encore rassasiés, bien qu'ayant le ventre bien plein. Neymar, Mbappé et toute l'armada ont continué le show. Les deux hommes les plus épiés ont respecté le jeu comme personne, multipliant les échanges sans calcul. Le Français a dansé pour offrir un but au Brésilien d'une belle feinte de corps (0-5, 56e), avant que ce dernier ne lui rende la pareille sur deux offrandes pour que le bilan du champion du monde tourne au triplé (1-6, 66e, 1-7 87e). C'était très fort. Entre-temps, le LOSC avait sauvé l'honneur par Bamba (1-5, 54e). La formation nordiste n'avait pas grand-chose à se reprocher. Elle est tombée contre un os. Paris oublie ses soucis pour continuer à croquer à pleines dents dans sa saison.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.