L1 (J29) : Amiens voit le verre à moitié plein à Dijon

L1 (J29) : Amiens voit le verre à moitié plein à Dijon©Media365

Vincent DEGREMONT, publié le samedi 10 mars 2018 à 23h00

Sur la pelouse de la quatrième formation de l'élite à domicile, Dijon, les hommes de Christophe Pélissier ont réussi à ouvrir le score avant de faire le gros dos. Grâce à un exploit de Wesley Saïd, ceux d'Olivier Dall'Oglio sont parvenus à égaliser et verront eux-aussi ce nul comme un moindre mal.

Le debriefSeizième avec 29 points avant cette 29eme journée, l'ASC appréhendait ce déplacement à Gaston-Gérard. Christophe Pélissier déclarait d'ailleurs la veille de la rencontre en conférence de presse que la tâche s'annonçait « très ardue » et que l'objectif était surtout « d'éviter la défaite ». Mission accomplie grâce à un bloc équipe très discipliné, replié pour protéger la cage de Gurtner pour mieux jaillir et exploiter les contres avec opportunisme. Sur l'un d'entre eux, Gakpé fixait Reynet avant de centrer en retrait au second poteau, où Konaté se montrait adroit et réaliste pour déflorer le score contre le cours du jeu d'une demi-volée appliquée. Ensuite, les visiteurs plantaient des barbelés au niveau des trente mètres et laissaient la balle à leurs hôtes sans les laisser avancer. Sans le coup de baguette magique de Saïd à la 68eme, ils auraient donc pu réaliser un beau casse. Mais les ingrédients qui ont permis au Petit Poucet des budgets de L1 de capitaliser cette saison ont été là, et le nul obtenu dans le fief du DFCO apparaît comme un très bon résultat. De quoi préparer au mieux la réception de Troyes, qui s'annonce capitale pour la lutte contre la relégation !Avec 2,07 points de moyenne pris à Gaston-Gérard depuis le début de la saison, les Dijonnais n'ambitionnaient que la victoire face au promu et bizut de l'élite. Toutefois, les hommes d'Olivier Dall'Oglio n'ont pas réussi à se créer la moindre occasion dans un premier acte qu'ils ont pourtant copieusement dominé. Pire, ils se sont même retrouvés menés juste avant le retour au vestiaire, après avoir déjà tremblé trois minutes auparavant lorsque Mendoza a touché du bois. La pression mise en seconde période n'a pas été plus efficace, jusqu'à l'exploit de leur n°9 sur une chandelle anodine de Bouka Moutou. La preuve qu'un jeu léché et séduisant ne suffit pas toujours lorsque l'équipe en face se contente principalement de défendre avec application. Si, au final, l'opération n'est pas celle escomptée, elle rapproche encore davantage les Bourguignons de leur objectif initial de maintien.Le film du match43eme minuteDjilobodji manque d'allant sur un duel avec Monconduit au milieu du terrain. L'Amiénois prend le dessus de la tête et lance Konaté en contre. L'international sénégalais embarque Yambere puis lance Mendoza. Seule face à Reynet, la recrue colombienne croise du gauche... mais n'attrape que la base du poteau opposé !45eme minuteA la réception d'une longue ouverture, Tavares contrôle et remise pour Saïd, qui se retourne et lui rend la politesse dans le dos de la défense amiénoise. En angle fermé sur la gauche, l'avant-centre du DFCO tente un pointu du droit puissant que Gurtner va chercher des poings !45eme minute+1 (0-1)Kakuta travaille R.Amalfitano et Rosier avant de lancer Gakpé sur la gauche de la surface. En angle fermé, Togolais voit Reynet sortir sur lui et centre au second poteau, où Konaté, d'une demi-volée intelligente et maîtrisée, ouvre le score en mettant la balle hors de portée de Yambere et Djilobodji qui s'étaient repliés devant leur ligne de but !62eme minuteYambere pense couvrir devant Konaté sur une passe en profondeur de Monconduit mais ne se comprend pas avec son gardien. Opportuniste, le Sénégalais reprend le ballon et frappe, mais Reynet contre du pied à la manière d'un gardien de hockey.68eme minute (1-1)Bouka Moutou balance une chandelle qui retombe à l'entrée de la surface, où Saïd contrôle dos au but en éliminant Dibassy, avant de partir sur la droite en embarquant Adénon et El Hajjam puis de croiser une superbe frappe termine sa course dans le soupirail opposé d'un Gurtner impuissant !72eme minuteBien servi côté droit dans le dos de la défense, Saïd remise au second poteau où Tavares, esseulé, n'arrive pas à redresser suffisamment la course du ballon pour terminer le travail !Tops et flopsTOP 3Égaré à Chelsea, à Brême et à Sunderland, l'ancien du FC Nantes revit en Bourgogne, où il s'affirme semaine après semaine comme l'un des centraux les plus sûrs de notre championnat. Rigoureux au duel, DJILOBODJI a notamment effectué des interventions pleines de sang-froid sur des ballons brûlants dans le dos de la défense.Son numéro sauve son club de la défaite. Revanchard après avoir été placardisé à Rennes, SAÏD s'est imposé comme l'un des fers de lance offensif du DFCO et le complément technique et vivace du géant Tavares. A lui tout seul, il a enrhumé trois défenseurs pour égaliser, alors que ses partenaires se cassaient les dents depuis plus d'une heure sur une défense regroupée.Généreux, EL HAJJAM a écopé un peu partout lorsque les Dijonnais ont mis une grosse pression et que ses coéquipiers commençaient à tirer la langue. On a même vu l'arrière droit amiénois aller donner un coup de main à son alter ego du côté gauche. Son expérience et sa lucidité ont été précieuses dans les dernières minutes pour obtenir des fautes ou laisser filer des ballons en sortie de but, permettant ainsi de gagner quelques précieuses secondes.FLOP 3Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas pour ROSIER. Souvent incisif, le couloir droit du DFCO n'a pas réussi à amener du liant et des centres exploitables en attaque, tout en ratant des contrôles en défense et en affichant une fébrilité qui aurait pu coûter un penalty à la 35eme.Son pendant de l'ASC n'a pas marqué davantage de points. Positionné sur l'aile gauche d'une défense à cinq, AVELAR avait pour mission de prendre l'aile et de combiner avec Mendoza pour alimenter Konaté. Pari perdu pour le Brésilien, redescendu d'un cran suite à la blessure de son capitaine et l'entrée de Gakpé. Il a alors souffert de la vivacité de Kwon, puis de Sliti.Heureusement que ZUNGU avait un Monconduit en pleine forme pour l'épauler en position de milieu défensif. Souvent mangé physiquement par ses adversaires, le Sud-Africain a obligé son partenaire à une débauche d'efforts pour compenser. Il a également eu du mal à relayer et organiser efficacement lorsque les Amiénois tentaient de rares attaques placées.Monsieur l'arbitre au rapportM.Lesage a maîtrisé des débats entre deux équipes plutôt bon esprit et su calmer la nervosité inhérente aux duels. S'il faut déplorer la sortie sur civière de Gouano, victime d'une commotion cérébrale, c'est la faute à pas de chance : le capitaine amiénois a percuté l'arrière du crâne d'un Tavares qui ne l'avait pas vu. En revanche, on peut reprocher au directeur du jeu de n'avoir pas bronché à la 35eme, lorsque le contrôle mal maîtrisé de Rosier a été amorti par la main du latéral dans sa surface.La feuille de matchL1 (J29) : DIJON - AMIENS : 1-1Stade Gaston Gérard (12 332 spectateurs environ)Temps doux - Pelouse de qualitéArbitre : M.Lesage (5)Buts : Saïd (68eme) pour Dijon - Konaté (45eme+1) pour AmiensAvertissements : Bouka Moutou (64eme), Djilobodji (83eme) et Marié (85eme) pour DijonExpulsion : AucuneDijonReynet (cap) (5) - Rosier (4), Yambere (5), Djilobodji (6), Bouka Moutou (4) - R.Amalfitano (5), Lautoa (5) puis Marié (60eme) - Kwon (5) puis Sliti (55eme), W.Saïd (7), Sammaritano (5) puis Jeannot (79eme) - Tavares (5)N'ont pas participé : Leroy (g), Varrault, Rüfli, MassouemaEntraîneur : O.Dall'OglioAmiensGurtner (5) - El Hajjam (6), Adenon (5), Gouano (cap) puis Gakpé (27eme - 5) puis Bourgaud (62eme), Dibassy (4), Avelar (4) - Monconduit (6), Zungu (4) - Kakuta (4) puis L.Traoré (76eme), Mendoza (4) - Konaté (6)N'ont pas participé : Bouet (g), Ielsch, G.Fofana, ManzalaEntraîneur : C.Pélissier

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU