L1 (J29) : Alassane Plea fait planer Nice à Guingamp

L1 (J29) : Alassane Plea fait planer Nice à Guingamp©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le dimanche 11 mars 2018 à 17h55

Nice est décidément comme chez lui au Roudourou. Grâce à un quadruplé de son buteur Alassane Plea, le Gym s'impose comme souvent ces dernières années à Guingamp (2-5) et se relance totalement dans la course à la 5eme place.

Le debriefL'OGC Nice est bien la bête noire de Guingamp face à qui il reste désormais sur quatre défaites d'affilée dans l'antre du Roudourou. Après le 2-7 du 26 octobre 2014 avec un quintuplé du Brésilien Carlos Eduardo, il y a désormais le 2-5 du 11 mars 2018 avec un quadruplé d'Alassane Plea qui s'est goinfré face aux plots guingampais et notamment le gardien Karl-Johan Johnsson. Les hommes d'Antoine Kombouaré ont pourtant ouvert le score sur penalty par Clément Grenier (1-0, 8eme) et auraient mérité d'en obtenir un deuxième dans la foulée (11eme). Que se serait-il passé si Stéphane Joachem avait sifflé à nouveau la sentence suprême ? On ne le saura jamais. On est alors loin de songer au scénario qui va finalement se dérouler dans les Côtés d'Armor... Agressifs et emmenés par un intenable Marcus Thuram, les Guingampais marchent alors sur des Niçois, complètement amorphes et pas entrés dans leur match. Ils vont y parvenir grâce à l'égalisation d'Alassane Plea, bien servi par Ihsan Sakho (1-1, 24eme). C'est le début du show Plea qui va, surtout, s'illustrer lors du second acte en inscrivant trois nouveaux buts. Dont un bijou juste au retour des vestiaires (1-2, 48eme). Malgré de belles intentions offensives, l'En Avant est plombé par sa défense et enchaîne un nouveau revers face au Gym de Lucien Favre, après une fin de rencontre complètement folle.Guingamp n'a toujours pas gagné en Ligue 1 en 2018 au Roudourou et reste désormais sur cinq matchs sans la moindre victoire (3 nuls et 2 défaites). Englué dans le ventre mou, à la 13eme, il ne peut rien espérer ni craindre dans ce championnat. Désormais 7eme à un point de Nantes, Nice se relance de son côté totalement dans la course à la 5eme place, qualificative à 99,9% pour la prochaine Europa League, le PSG et Monaco disputant la finale de la Coupe de la Ligue fin mars. Un mois qui réussit particulièrement aux Aiglons, eux qui restent neuf matchs sans défaite durant cette période de l'année (7 victoires et 2 nul). Mars et c'est repart pour eux. Le PSG, son prochain adversaire à l'Allianz Riviera dimanche prochain à 13h00, est prévenu...Le film du match8eme minute (1-0)Clément Grenier ouvre le score. Il transforme un penalty obtenu pour une faute de Marlon sur Marcus Thuram. Walter Benitez est un poil trop court sur la frappe croisée à ras de terre du pied droit de l'ex-Lyonnais.20eme minuteClément Grenier se charge d'un coup-franc côté gauche, sorte de mini-corner. Il opte pour la frappe directe au premier poteau. Walter Benitez écarte le danger et la frappe adverse, près de sa transversale.24eme minute (1-1)Lancé sur orbite et sur une contre-attaque rondement menée, Alassane Plea ne tremble pas et égalise de près. Sa frappe enroulée du plat du pied gauche ne laisse pas la moindre chance à Karl-Johan Johnsson.35eme minuteEsseulé côté gauche, Jimmy Briand déborde et adresse un centre en rupture vers le second poteau. Walter Benitez s'envole et écarte le danger du bout des gants. Le ballon revient néanmoins sur Marcus Thuram, qui bute encore sur le gardien niçois.40eme minuteLancé sur le côté droit de la surface adverse par Pierre Lees-Melou, Allan Saint-Maximim croise légèrement trop sa frappe à ras de terre du droit.42eme minuteSur un centre de la droite de Jean-Michaël Seri, Alassane Plea trouve le poteau de Karl-Johan Johnsson sur une splendide tête croisée.48eme minute (1-2)Sur une longue transversale depuis la droite de Jean-Michaël Seri, Alassane Plea prend le meilleur dans le domaine aérien sur la gauche sur Jonathan Martins Pereira d'un parfait contrôle de la poitrine. L'attaquant niçois rentre dans la surface, enrhume Christophe Kerbrat d'une feinte de corps et ajuste le gardien guingampais malgré le retour et le contre de Félix Eboa Eboa. Un petit bijou.58eme minute (1-3)Pierre Lees-Melou trouve sur la droite de la surface Alassane Plea. Malgré le marquage de Christophe Kerbrat, l'attaquant niçois s'offre le triplé d'un tir du droit en pivot. Karl-Johan Johnsson ne couvre pas suffisamment son premier poteau sur ce coup-là.64eme minuteEsseulé dans l'axe, Pierre Lees-Melou adresse une frappe du gauche puissante des 20 mètres qui vient mourir à quelques centimètres du poteau droit de Karl-Johan Johnsson.68eme minuteA peine entré en jeu, Ludovic Blas s'illustre. Il se remet sur son pied gauche aux 25 mètres et déclenche une frappe soudaine qui oblige Walter Benitez à sortir le grand jeu d'une belle horizontale !77eme minuteSur un centre de la droite de Jonathan Martins Pereira, Marcus Thuram prend le meilleur sur Marlon, mais sa tête vient lécher le montant gauche de Walter Benitez, battu sur ce coup.83eme minute (2-3)Marlon prolonge de la tête et dans son propre but un coup-franc parfaitement botté côté gauche par Clément Grenier.85eme minute (2-4)Tout juste entré en jeu, Bassem Srarfi redonne de l'air au Gym en catapultant de la tête au deuxième poteau un centre de la gauche de Pierre Lees-Melou92eme minute (2-5)Bassem Srarfi sert à l'entrée de la surface Alassane Plea qui clôture son show d'un impeccable tir croisé du pied droit sur lequel Karl-Johan Johnsson n'est encore pas irréprochable.Tops et flopsTOP 3Le show Alassane PLEA ! Il a pris le relais de Mario Balotelli comme il sait si bien le faire. Souvent à la limite du hors-jeu, efficace dans le dernier geste, le buteur niçois a d'abord relancé les siens à un moment où le Gym était dans le dur (24eme). Il a constamment posé des problèmes à la charnière centrale composée de Félix Eboa Eboa et Christophe Kerbrat. Les deux hommes ne sont jamais parvenus à l'arrêter sur son deuxième but. Un but de classe internationale (48eme). Les deux autres sont ceux d'un attaquant en confiance et libéré. Il a également trouvé le poteau d'une belle tête sur un centre de Jean-Michaël Seri (42eme). Un match XXL de sa part !Il a été dans tous les bons coups et symbolise la domination dans l'entrejeu du milieu de terrain niçois. Pierre LEES-MELOU n'a, comme très souvent, pas ménagé ses efforts et termine la rencontre avec deux passes décisives à son actif, sur le troisième but d'Alassane Plea et celui de Bassem Srarfi.Il n'avait plus marqué en Ligue 1 depuis quasiment deux ans, depuis avril 2016 exactement avec l'OL. Clèment GRENIER a débloqué son compteur personnel sous ses nouvelles couleurs de Guingamp. Il a été très précieux par son volume de jeu et surtout sa science des coups de pied arrêtés. Il n'est pas si loin du doublé sur un coup-franc vicieux, repoussé par Walter Benitez (20eme) et provoque le csc de Marlon en fin de match (85eme).FLOP 3Préféré à Malang Sarr ou à Maxime Le Marchand pour épauler Dante en charnière centrale, MARLON a vécu un début de match cauchemardesque. La puissance et le physique de Marcus Thuram lui ont clairement posé des problèmes. Il commet d'ailleurs une faute sur lui dans la surface, amenant le penalty de Clément Grenier (8eme). Il termine par un but contre son camp, poussé à la faute par le buteur guingampais, à qui, comme face à Metz il y a deux semaines (2-2), il ne manque qu'un but dans une copie très intéressante.Il avait un client en face de lui et il a forcément souffert. Franck TABANOU a constamment semblé à la limite à chaque possession du ballon d'Allan Sain-Maximim. Le latéral de Guingamp est très loin de son niveau stéphanois et symbolise les difficultés dominicales de l'arrière-garde guingampaise.En comparaison de Walter Benitez, il a été très en-dessous. Surtout, Karl-Johan JOHNSSON n'a pas été décisif pour un sou et se trouve fautif sur la plupart des buts encaissés. Un match à vite oublier pour lui et sa défense.Monsieur l'arbitre au rapportM.Joachem a pris la bonne décision en sifflant en début de match un penalty pour une faute de Marlon sur Marcus Thuram. En revanche, l'arbitre de la rencontre n'accorde pas un autre bien plus évident encore deux minutes plus tard pour une faute de Maxime Le Marchand sur Marcus Coco. Peut-être le tournant de la rencontre. Le carton adressé à Ihsan Sacko est également très sévère (28eme). Pour le reste, il s'en est relativement bien sortiLa feuille de matchL1 (29eme journée) / GUINGAMP - NICE : 2-5Stade du Roudourou (13 656 spectateurs)Pelouse impeccableArbitre : M.Jochem (5)Buts : Grenier (8eme) et Marlon (83eme csc) pour Guingamp - Plea (24eme, 48eme, 58eme et 92eme) et Srarfi (85eme) pour NiceAvertissements : Briand (39eme), Tabanou (61eme) et Martins Pererira (75eme) pour Guingamp - I.Sakho (28eme) pour NiceExpulsion : aucuneGuingampJohnsson (2) - Martins Pereira (4), Kerbrat (3), Eboa Eboa (4), Tabanou (3) - Didot (3) puis Benezet (59eme), Deaux (4) puis Blas (68eme), Grenier (4) - Coco (4) puis N'Gbakoto (84eme), Briand (cap) (4), M.Thuram (6)N'ont pas participé : Caillard (g), Rebocho, Mo.Diallo,  PhiriEntraîneur : A.KombouaréNiceBenitez (6) - Burner (5) puis Souquet (73eme), Dante (cap) (6), Marlon (3), Le Marchand (4) - Seri (6), Cyprien (6), Lees-Melou (7) - I.Sacko (6) puis M.Sarr (85eme), Plea (9), Saint-Maximim (6) puis Srarfi (80eme)N'ont pas participé : Cardinale (g), R.Coly, Makengo, TamezeEntraîneur : L.Favre

Vos réactions doivent respecter nos CGU.