L1 (J28) : Une victoire tranquille et pas de blessés... Mission accomplie pour le PSG à Troyes

L1 (J28) : Une victoire tranquille et pas de blessés... Mission accomplie pour le PSG à Troyes©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 03 mars 2018 à 19h00

Malgré un onze très remanié, le PSG a géré sans souci son déplacement à Troyes samedi (0-2). Le leader de L1 a ainsi conservé ses 14 points d'avance en tête du classement tout en ne ramenant aucun blessé en prévision du choc contre le Real Madrid mardi. Du travail bien fait.

Le debriefSi le PSG veut y voir un signe positif, son match à Troyes samedi s'est soldé sur un score (0-2) qui le qualifierait mardi contre le Real Madrid en 8eme de finale retour de la Ligue des Champions. Au-delà de l'anecdote, les Parisiens ont idéalement préparé ce tournant de leur saison. Ils ont maîtrisé leur sujet avec sérieux et application, le résultat final ne reflétant pas réellement l'ampleur de leur immense domination sur les débats. Ils n'ont surtout pas ramené de blessé supplémentaire de leur déplacement dans l'Aube, ce qui était probablement la priorité d'Unai Emery et de son staff, plus que de maintenir l'écart avec Monaco à 14 points en tête d'une L1 qui semble déjà pliée. Entre les blessés (Neymar, Kylian Mbappé, Marquinhos) et les joueurs restés à Paris en guise de repos (Marco Verratti, Edinson Cavani), le PSG s'était présenté remanié pour ce match de championnat. Ce qui ne l'a pas empêché de rendre une copie extrêmement propre.Sans un excellent Erwin Zelazny, il n'aurait pas eu à attendre la seconde période pour enfin concrétiser sa supériorité évidente sur le terrain (67% de possession, 20 tirs pour 11 cadrés). Rarement cette saison les partenaires de Thiago Silva n'avaient affiché une telle détermination dans un match à l'extérieur, encore plus chez une équipe a priori largement à leur portée. Comme s'ils étaient déjà en mode Ligue des Champions. Peut-être qu'ils avaient aussi en tête le match aller, où les Troyens leur avaient causé des soucis avant de craquer en fin de rencontre. L'ESTAC a perdu sur le même score qu'au Parc des Princes, mais n'a cette fois pas existé à un seul instant de la rencontre. Trop tendres défensivement, trop imprécis offensivement, croqués dans les duels et souvent incapables de conserver le ballon, même sur des courtes séquences : les joueurs de Jean-Louis Garcia ont rappelé qu'ils étaient dans le doute. Ils pourront se consoler en se disant que leur maintien ne se jouait pas samedi. Le titre du PSG non plus. Mais Paris a fait le job comme il le fallait à trois jours du match le plus important de sa saison.Le film du match7eme minuteEnorme erreur de relance troyenne, qui profite à Nkunku aux 30 mètres. Le milieu parisien fixe avant de trouver Draxler, qui sert en une touche Di Maria, dont la frappe du gauche en première intention est trop écrasée. Zelazny la repousse du pied.26eme minuteDepuis le côté droit, Lo Celso repique dans l'axe et arme une frappe enroulée du gauche. Elle prend la direction du petit filet opposé, mais Zelazny s'envole sur sa droite pour repousser d'une manchette au bout d'une belle horizontale.38eme minuteDi Maria combine sur la droite avec Lo Celso, qui feinte le une-deux pour jouer le coup pour lui-même. Il se met vite en position de tir et prend sa chance du gauche. Ça file vers le soupirail de Zelazny, qui se couche bien sur sa gauche pour dévier en corner cette tentative puissante.40eme minuteDi Maria lance Meunier, qui était venu dédoubler dans son dos sur l'aile droite. L'international belge centre en une touche vers le second poteau et Kurzawa, qui remise pour Nkunku. Aux six mètres, le « titi » parisien réalise un retourné que Zelazny repousse d'un bel arrêt réflexe.47eme minute (0-1)A la tombée d'une mauvaise relance d'Hérelle, Meunier envoie un ballon aérien a priori sans danger. Mais Hérelle et Bellugou se gênent dans les airs, ce dont Di Maria puis Draxler. L'international allemand se met dans le sens du jeu et lance parfaitement son compère argentin, parti à la limite du hors-jeu pour battre Zelazny d'un petit ballon piqué de l'extérieur du gauche.50eme minuteSuite à un corner joué à deux sur le côté droit, Di Maria a tout son temps pour ajuster son centre au second poteau. Kimpembe y est seul pour reprendre de la tête et tente de remettre en retrait à bout portant, mais Zelazny intervient pour éloigner la menace.62eme minuteDani Alves combine avec Draxler, qui s'emmène bien le ballon avant de centrer en retrait pour Nkunku. Le milieu du PSG contrôle comme il peut avant d'enchaîner sur une petite frappe enroulée. Elle frôle le poteau gauche troyen, alors que Zelazny était battu.68eme minuteMeunier lance intelligemment Dani Alves, qui déboule sur la droite en pleine vitesse. L'international brésilien centre fort devant le but et Hérelle touche légèrement le ballon, ce qui perturbe la prise de balle de Zelazny. Il faut le retour de Cordoval pour repousser le danger.77eme minute (0-2)La défense de Troyes repousse difficilement un premier centre de Dani Alves et B.Pelé s'écroule suite à un léger contact avec Meunier. L'arbitre fait signe de jouer et Dani Alves a une deuxième chance. Cette fois, il trouve au second poteau Nkunku, en très légère position de hors-jeu au départ. Le milieu parisien prend tout son temps pour fixer Cordoval avant de battre Zelazny.83eme minuteThiago Motta est contré par Grandsir dans une zone dangereuse et Nivet hérite du ballon aux 25 mètres. Il envoie un tir puissant sur lequel Areola doit sortir une belle manchette de la main droite pour enlever le cuir, qui se dirigeait sous sa barre transversale.89eme minuteEncore un débordement sur la droite de Dani Alves, qui centre à ras de terre dans la surface troyenne. Draxler laisser filer pour Nkunku, qui enroule au second poteau en première intention. Zelazny est vigilant pour repousser sur sa gauche.93eme minuteNkunku lance le contre et envoie Weah, qui se présente seul face à Zelazny. L'attaquant parisien prend son temps avant de buter sur le gardien troyen. Ce dernier doit de nouveau s'employer sur le lob dans un deuxième temps de Nkunku et repousse sur Dani Alves, qui pousse le ballon dans le but vide. Il est refusé pour une position de hors-jeu pourtant inexistante.Tops et flopsTOP 3Longtemps ZELAZNY a retardé l'échéance. Promu gardien numéro 1 de Troyes à la mi-janvier, le gardien de l'ESTAC a enchaîné les arrêts en première période pour empêcher le PSG de concrétiser sa supériorité. Il a fini par s'incliner, sans pouvoir y faire grand-chose. Mais il a encore marqué des points dans son duel avec Mamadou Samassa.Tout va pour le mieux pour DI MARIA. Toujours insolent de confiance, l'Argentin n'a eu besoin que d'une heure pour améliorer encore ses statistiques en 2018, avec un 9eme but, auquel il faut ajouter 10 passes décisives toutes compétitions confondues. Il était clairement l'homme fort de ce PSG remanié et en a bien profité (8 tirs tentés, un record pour lui en septembre 2015). Le Real est prévenu.Positionné dans un rôle inhabituel d'avant-centre, DRAXLER s'est d'abord cantonné à évoluer en pointe, avant de se libérer et toucher davantage de ballons. Dès lors, il a énormément influé sur le jeu parisien, par ses déviations et sa vision. Il a fait la différence d'un enchaînement soyeux sur le premier but. Un joker de luxe pour mardi.FLOP 3Un après-midi de chien pour SUK. Engagé dans un duel musclé avec Kimpembe, l'attaquant sud-coréen a énormément souffert et multiplié les fautes, à tel point qu'il n'est pas passé loin du rouge. Limité techniquement, il n'a jamais existé et n'a touché que 13 ballons en une heure. Autant il avait pesé au Parc à l'aller, autant il a traversé ce match comme une ombre.Une mauvaise relance puis une erreur de communication avec Bellugou : HERELLE s'est troué sur l'unique but de la soirée. Par ailleurs, celui qui est d'ordinaire le taulier de la défense troyenne a affiché une grande fébrilité face à la puissance de feu du PSG. Une soirée qui lui servira d'expérience pour la suite de sa carrière.B.PELE et GRANDSIR y ont mis énormément d'envie et d'implication, notamment dans le travail de repli défensif. Mais ils ont bien trop manqué de justesse technique pour bien négocier les ballons de contre intéressants pour leur équipe. Ils font partie de ces Troyens qui ont touché leurs limites face à un PSG aussi sérieux.Monsieur l'arbitre au rapportAttentif à l'idée de laisser un maximum jouer, signalant un minimum de fautes (10 au total), Karim Abed a arbitré avec intelligence pour donner lieu à un match vivant. Son assistant a néanmoins oublié de lui signifier une légère position de hors-jeu de Christopher Nkunku sur l'action du 2-0, ce qui gâche la prestation d'ensemble du trio.La feuille de matchL1 (J28) : TROYES - PSG : 0-2 Stade de l'Aube (20 000 spectateurs environ)Temps frais et pluvieux - Pelouse bonneArbitre : M.Abed (5)But : Di Maria (47eme) et Nkunku (77eme) pour le PSGAvertissements : Suk (36eme), Azamoum (55eme) et Zelazny (78eme) pour Troyes - L.Diarra (67eme) pour le PSGExpulsion : AucuneTroyesZelazny (8) - Cordoval (4), Hérelle (3), Vizcarrondo (4), Obiang (5) - Azamoum (cap) (4) puis Nivet (73eme), Bellugou (4), Walter (4) puis Ben Saada (82eme) - Grandsir (3), Suk (2) puis Khaoui (56eme), B.Pelé (3)N'ont pas participé : M.Samassa (g), Giraudon, Confais, MbeumoEntraîneur : J.-L.GarciaPSGAreola (6) - Meunier (6), Thiago Silva (cap) (6), Kimpembe (6), Kurzawa (5) - Lo Celso (6) puis Weah (79eme), L.Diarra (6), Rabiot (6) puis Thiago Motta (61eme) - Di Maria (7) puis Dani Alves (57eme), Draxler (7), Nkunku (7)N'ont pas participé : Trapp (g), Berchiche, Rimane, CallegariEntraîneur : U.Emery

Vos réactions doivent respecter nos CGU.