L1 (J27) : Monaco fait craquer Brest et met la pression sur le podium

L1 (J27) : Monaco fait craquer Brest et met la pression sur le podium©Panoramic, Media365

Rédaction , publié le dimanche 28 février 2021 à 14h49

Monaco continue de mettre la pression. Longtemps tenu en échec par Brest sur sa pelouse, le club de la Principauté a attendu le dernier quart d'heure pour faire la différence grâce à Stevan Jovetic et Kevin Volland (2-0). L'ASM revient provisoirement à hauteur de Lyon, troisième, et reste à deux longueurs du PSG, deuxième. Les hommes d'Olivier Dall'Oglio, eux, restent treizièmes.

Gautier Larsonneur a retardé l'échéance autant qu'il l'a pu, mais Brest a fini par craquer. Accrocheurs à Louis-II, les hommes d'Olivier Dall'Oglio ont longtemps tenu bon grâce à la superbe prestation de leur portier, qui a notamment repoussé un penalty de Wissam Ben Yedder. Mais l'entrée de Stevan Jovetic a permis aux Monégasques de débloquer la situation à l'entame du dernier quart d'heure, avant que Kevin Volland ne fasse le break dans les derniers instants. Un excellent résultat pour le club de la Principauté, qui continue d'imprimer un gros rythme derrière le trio de tête, et revient même provisoirement à égalité de points avec l'OL, qui se déplace à Marseille ce dimanche soir (21h).

Alors qu'elle restait sur un succès de prestige sur la pelouse du Parc des Princes (2-0), la formation de Niko Kovac a connu une rencontre bien différente en ce tout début d'après-midi. Regroupé devant sa surface à Paris, l'ASM a cette fois occupé le rôle de l'occupant dans les 30 mètres brestois. Resté très solide, ce 3-4-3 a en plus montré toute sa force de frappe offensive en apportant notamment beaucoup de danger sur les côtés. A la demi-heure de jeu, Ben Yedder a eu l'occasion de conclure cette belle entame sur penalty. Mais Larsonneur en a décidé autrement en partant du bon côté. Le début d'un véritable festival.

Les entrants décisifs

De retour comme titulaire suite à la grosse erreur de Sébastien Cibois contre Lyon vendredi dernier, le dernier rempart brestois a plus que marqué son territoire. Du pied face à Ben Yedder (46e), de manière peu académique face à Sofiane Diop (57e), en couvrant son angle face à Aguilar (58e) puis sur corner dans la foulée, le gardien de 24 ans a sorti toute la panoplie du gardien infranchissable. Jusqu'à l'entrée de Stevan Jovetic. Une course à la Ligue des Champions, voire au titre, se joue aussi grâce au banc, et Kovac en a conscience.


Comme à son habitude, le technicien allemand a sorti Ben Yedder à l'heure de jeu pour lancer l'attaquant monténégrin. Un quart d'heure plus tard, ce dernier ouvrait le score d'une frappe dans le petit filet après une percussion plein axe (1-0, 76e). Incapable de ressortir les ballons proprement, Brest n'a pas non plus réagi après avoir encaissé l'ouverture du score. Hormis un timide coup franc de Jean Lucas (84e), Benjamin Lecomte a vécu une fin de match tranquille. Et Volland s'est même permis de faire le break sur un dernier coup franc monégasque frappé par Aleksandr Golovin, lui aussi entré en cours de jeu. Désormais invaincu depuis 12 rencontres, l'ASM s'affirme de plus en plus comme un candidat aux premiers rôles. Brest, de son côté, va pouvoir souffler après un enchaînement Lille-Lyon-Monaco particulièrement difficile.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.