L1 (J27) : L'OL a encore craqué, ça lui a coûté le derby contre Saint-Etienne

L1 (J27) : L'OL a encore craqué, ça lui a coûté le derby contre Saint-Etienne©Media365

Geoffrey Steines, publié le dimanche 25 février 2018 à 19h10

Lyon a longtemps maîtrisé le derby contre Saint-Etienne dimanche, avant de reculer jusqu'à céder à la dernière minute du temps réglementaire (1-1). Deux points de plus de perdus pour un OL qui manque un gros coup ce week-end, quand les Verts confirment leur regain de forme.

Le debriefC'est toujours la même histoire avec l'OL. Mais quand ça lui coûte un derby, ça rend la pilule encore plus difficile à avaler. Comme à Lille la semaine passée (2-2), les Lyonnais ont longtemps maîtrisé leur sujet dimanche face à des Stéphanois bien peu menaçants. Et pourtant, ils se sont mis à reculer dans le dernier quart d'heure, sous l'impulsion de Bruno Genesio, qui a fait entrer un cinquième défenseur (Mouctar Diakhaby) pour pallier la sortie sur blessure de Nabil Fekir. Ils ont finalement concédé l'égalisation dans l'ultime minute du temps règlementaire, signée du revenant Mathieu Debuchy (1-1). Une issue qui donnera d'immenses regrets aux Gones. Ces derniers en sont désormais à cinq matchs consécutifs sans victoire en L1, ce qui ne leur était plus arrivé depuis décembre 2015. Ils manquent surtout une belle opportunité de se relancer dans la course au podium, entre le nul de Monaco à Toulouse (3-3) et le déplacement de Marseille à Paris en clôture de la 27eme journée.Les Lyonnais ne pourront s'en prendre qu'à eux-mêmes. D'abord de ne pas avoir su enfoncer le clou, après avoir ouvert le score par Mariano, contre une ASSE qui n'a absolument rien montré pendant plus d'une heure. Ensuite de ne pas avoir donné au match l'intensité d'un derby qui n'en avait que le nom, une fois n'est pas coutume. Impossible de savoir si c'était l'horaire diurne du coup d'envoi de la rencontre ou l'enchaînement auquel est soumis l'OL avec la Ligue Europa, mais il n'y avait clairement pas le parfum habituel des affrontements entre les deux grands clubs du Rhône-Alpes. Il y a surtout chez Lyon cette capacité à se mettre dans la panade sans qu'on l'y pousse, ce qui convoque à nouveau l'argument de son immaturité et de sa jeunesse. A ce rythme-là, c'est peut-être par la Ligue Europa que ce groupe aura le plus de chances de retrouver la Ligue des Champions la saison prochaine.Les Verts sont eux bien loin de tout ça, même si leur prestation d'ensemble a rappelé qu'ils n'étaient pas complètement guéris. Mais ils ont au moins le mérite d'avoir trouvé un nouveau souffle, d'être portés par une sorte d'état de grâce depuis qu'ils ont régénéré l'effectif pendant le Mercato hivernal. Indigents dans le jeu jusqu'aux quinze dernières minutes, les Stéphanois sont allés chercher ce point du nul au forceps plus qu'avec talent. Mine de rien, ils en sont aux à cinq matchs sans défaite en L1 et ont pris 11 points sur 15 possibles, histoire de s'éloigner de la zone rouge et de prétendre se mêler à la lutte ultra serrée pour la cinquième place, dont ils sont les derniers prétendants. Mais après tout, ils ne sont qu'à cinq points de Montpellier. Si près, si loin, comme l'OL l'est du compte en ce moment.Le film du match7eme minuteCorner pour Lyon sur la gauche. Ruffier se gêne avec Subotic à la tombée du centre de Depay et se troue dans sa sortie, ce dont est tout proche de profiter Mariano. Mais l'attaquant de l'OL est gêné par M'Vila puis repris par Subotic, avant que Monnet-Paquet n'éloigne le danger.15eme minuteDécalé sur la droite, Debuchy centre en première intention vers Beric, qui conclut d'une reprise aux six mètres au premier poteau. Mais le buteur de l'ASSE est logiquement signalé en position de hors-jeu, puisqu'il avait un mètre d'avance sur tout le monde.19eme minute (1-0)D'un long ballon envoyé par Marcelo depuis la ligne médiane, Mariano contrôle de la poitrine dos au but. A l'entrée de la surface, il se joue de L.Perrin d'un petit jongle et enchaîne avec une frappe du gauche qui prend Ruffier à contre-pied. Un enchaînement de toute beauté de la part du Dominicain.25eme minuteNdombélé efface Selnaes d'un jongle et s'infiltre dans la surface stéphanoise. Dans une position légèrement excentrée sur la gauche, le milieu de l'OL allume du gauche et Ruffier repousse du pied. Dans un deuxième temps, Ndombele est stoppé par la défense des Verts, mais l'arbitre laisse jouer.39eme minuteAprès un bon travail de F.Mendy, Depay part de son côté gauche pour repiquer dans l'axe et se mettre sur son pied droit. L'international néerlandais enroule une frappe du droit qui se dirige vers la lucarne opposée et que Ruffier doit enlever d'une belle envolée.60eme minuteMariano résiste à la charge dans son dos de L.Perrin et combine avec Fekir. Le ballon revient finalement sur l'attaquant de l'OL, qui arme du droit à l'entrée de la surface. Ruffier se couche bien sur sa droite et capte le ballon en deux temps.75eme minuteUne-deux entre J.Bamba et Cabella sur la droite pour créer le décalage. L'ailier stéphanois centre ensuite en retrait vers Hamouma, dont la reprise est trop croisée et se transforme en passe pour Beric, couvert à trois mètres du but. Il faut un sauvetage énorme de Marcelo devant son but pour éviter l'égalisation.85eme minuteCoup-franc provoqué par Depay pour une faute de Subasic. A plus de 25 mètres, légèrement décalé sur la gauche, le Néerlandais s'en charge lui-même et envoie une frappe lourde. Bien placé sur la trajectoire, Ruffier repousse des deux poings avec assurance.90eme minute (1-1)J.Bamba joue le une-deux avec Cabella, qui s'infiltre sur la gauche et centre en retrait au second poteau. Tous les défenseurs lyonnais passent au travers et ne parviennent pas à éloigner le danger, le ballon arrivant jusqu'à Debuchy pour conclure dans le but vide aux six mètres.Tops et flopsTOP 315 buts en L1, deux et une passé décisive contre Saint-Etienne : MARIANO pouvait difficilement faire mieux pour une première saison à l'OL afin de se faire adopter. Au-delà de sa réalisation du jour, l'attaquant lyonnais a pesé sur la défense des Verts et a brillé par la qualité de son jeu dos au but autant que par ses déplacements tranchants, sans oublier son gros travail au pressing. Un match plein.Les semaines se suivent et se ressemblent pour DEBUCHY. Le latéral stéphanois a encore affiché un excellent état de forme dans son couloir, tant il a su bien maîtriser le cas Depay tout en ne comptant pas les efforts pour apporter le surnombre en phase offensive. Il a été récompensé finalement du but égalisateur dans les derniers instants. Un sacré message envoyé à Didier Deschamps.D'un bout à l'autre du match, CABELLA s'est révélé le poison le plus dangereux pour la défense lyonnaise, par sa faculté à se positionner entre les lignes et à faire parler sa qualité technique. Il a terminé sur une excellente note, avec une passe décisive pour couronner un après-midi où il a fait très mal à l'OL. Et c'est l'OM, le club auquel il appartient, qui s'en régale.FLOP 3Trop lent dans les courses et souvent pris au piège du hors-jeu, BERIC a surtout raté tout ce qu'il a tenté aux abords de la surface adverse. Il avait l'opportunité de tout faire oublier en fin de match, mais a frappé sur Marcelo à bout portant. Une soirée sans, comme cela arrive régulièrement avec l'international slovène dans les grandes affiches.Symbole de la fébrilité lyonnaise en fin de match, MOREL a fini par être en retard sur le but égalisateur. Cela lui pendait au nez, tant il semblait à l'asphyxie physiquement. Il a baissé de pied au fil des minutes, tant dans les duels que dans la relance, après une première période correcte.Bien évidemment, J.BAMBA est impliqué sur l'action du 1-1. Mais ça ne suffit pas à faire oublier une prestation plus que moyenne, comme MONNET-PAQUET. Pendant un trop long moment, les deux ailiers stéphanois n'ont absolument pas pesé dans leur couloir. Sans menaces sur les côtés, il était bien compliqué pour l'ASSE de se montrer dangereux ballon au pied.Monsieur l'arbitre au rapportUn match bien maîtrisé de la part de Ruddy Buquet, qui n'a pas eu à s'employer dans un derby qui n'en avait que le nom, pas l'intensité. Des avertissements sortis à bon escient et pas de grosses polémiques déclenchées. Ce n'est pas plus mal...La feuille de matchL1 (J27) : LYON - SAINT-ETIENNE : 1-1 Groupama Stadium (58 000 spectateurs environ)Temps ensoleillé - Pelouse excellenteArbitre : M.Buquet (6)Buts : Mariano (19eme) pour Lyon - Debuchy (90eme) pour Saint-EtienneAvertissements : Mariano (77eme) pour Lyon - Selnaes (42eme) et Subotic (84eme) pour Saint-EtienneExpulsion : AucuneLyonGorgelin (5) - Rafael (non noté) puis Tete (36eme, 5), Marcelo (6), Morel (4), F.Mendy (6) - Tousart (5) puis Aouar (46eme, 5), Ndombele (6) - B.Traoré (4), Fekir (cap) (5) puis M.Diakhaby (70eme), Depay (5) - Mariano (7)N'ont pas participé : Grange (g), Marçal, Maolida, CornetEntraîneur : B.GenesioSaint-EtienneRuffier (6) - Debuchy (7), Subotic (5), L.Perrin (4), Gabriel Silva (5) puis Diousse (88eme) - Selnaes (4) puis Ntep (67eme), M'Vila (5) - J.Bamba (4), Cabella (6), Monnet-Paquet (4) puis Hamouma (63eme) - Beric (3)N'ont pas participé : Moulin (g), Théophile-Catherine, Pierre-Gabriel, PajotEntraîneur : J.-L.Gasset

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
24 commentaires - L1 (J27) : L'OL a encore craqué, ça lui a coûté le derby contre Saint-Etienne
  • Ça coûte cher, un Derby ?

  • lorsqu'il y a une telle fréquence de comportement on peut se dire que c'est dans la tète! et qui doit soigner la tète ?

  • sacrés stéphanois : ils en prennent 5 à l'aller chez eux, ils arrivent à faire nul à la dernière minute à Lyon, ils sont en milieu de classement, éliminés en coupe de France, absents en coupe d'Europe et ils viennent jouer les cadors pour un nul !!!
    et y'en a même un qui réussit à nous sortir les verts de 1976 !!!!
    impressionnant !

    Ce qui est impressionnant aussi, Monsieur Scorp, c'est votre incapacité à accepter ce match nul qui est certes heureux pour l'ASSE mais qui n'est pas "volé" que je sache. Gardez votre amertume pour vos réunions de (sous) supporters aveugles et mauvais perdants !

    Merci de m'apporter confirmation : pour être mauvais perdant, il eut fallu que nous perdîmes ! Or 1-1 c'est un match nul et non pas une victoire de l'asse sauf pour les supporters stéphanois même si les circonstances du match font que Sainté en retire plus de joie. Et c'est tragique, vraiment, sincèrement, que les supporters des verts s'enflamment à ce point comme ils le font pour ce résultat. Certes, il y a 2 mois beaucoup les voyait se battre pour éviter la relégation mais quand même !!

  • A quoi fallait s'attendre? L'ASSE marque toujours en fin de match et l'OL en prend toujours de pleines valises à ce moment. Si les Pros de l'OL ne peuvent pas jouer 2 matchs dans une semaine il faut qu'ils aillent planter des cardons.

  • Bravo les Verts .