L1 (J26) : Lens intègre le top 5 et enfonce Dijon

L1 (J26) : Lens intègre le top 5 et enfonce Dijon©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le dimanche 21 février 2021 à 17h07

Plus efficace, Lens a battu Dijon ce dimanche au stade Bollaert-Delelis (2-1). Ce succès, rendu possible par l'entrée de Simon Banza, permet aux Nordistes d'intégrer le top 5 de la Ligue 1. A l'autre bout du classement, le DFCO voit le maintien s'éloigner un peu plus.

Les Dijonnais restaient sur six défaites consécutives, dont la dernière - à domicile contre Nîmes - avait fait très mal aux jambes et à la tête. Le bonnet d'âne devait enchaîner par un déplacement sur la pelouse de l'épatant promu lensois, qui attaque tout le temps, dans l'axe et sur les côtés. Pas un cadeau ! Pour résister, David Linarès avait imaginé un véritable mur devant la cage d'Anthony Racioppi, avec pas moins de cinq défenseurs et trois milieux défensifs ! Un plan qui a fonctionné durant le premier quart d'heure, pendant lequel ce sont les visiteurs qui ont eu le ballon et se sont même montrés dangereux ! A la 5eme, Mounir Chouiar a lancé Aboubakar Kamara dans le dos de la défense. Sorti à toute allure, Jean-Louis Leca a pu s'interposer devant l'attaquant... Mais le ballon est revenu sur Jordan Marié, qui a tenté un lob d'une vingtaine de mètres. De la tête et devant la ligne, Jonathan Gradit a suppléé son portier !

Le réveil lensois a sonné à la 20eme minute

Ce n'est qu'à partir de la vingtième minute que les locaux ont repris du poil de la bête. A la 23eme, Florian Sotoca a dévié en une touche pour Gaël Kakuta, qui - sur la gauche de la surface - a résisté à Jonathan Panzo pour piquer en angle fermé face à Racioppi. De peu à côté ! Les Sang et Or ont insisté jusqu'à l'ouverture du score, intervenue à la demi-heure de jeu. Si Jonathan Clauss a d'abord raté son contrôle sur un renversement de Loïc Badé, le piston droit a subtilisé le ballon dans la foulée à Glody Ngonda, trop naïf dans sa couverture. Clauss s'est alors remis sur son pied gauche pour centrer rentrant au premier poteau sur Sotoca. Si Bruno Ecuélé Manga s'est interposé du bout du crâne, Seko Fofana avait bien suivi pour battre Racioppi d'une volée croisée !

Clauss - Ngonda : un partout !

Sa tactique conçue pour subir n'étant plus adaptée à la tournure des événements, David Linarès a fait entrer Moussa Konaté et Bersant Celina à la pause. Ce ne furent pourtant pas les deux attaquants qui provoquèrent l'égalisation mais... Ngonda ! Fautif sur l'ouverture du score, le latéral a rendu la monnaie de sa pièce à Clauss, pas assez agressif, et percuté dans l'axe. Laissé tranquille par les milieux lensois, le Congolais a pris sa chance d'une vingtaine de mètres. Le ballon a heurté la base du montant droit avant de rentrer ! On venait alors de dépasser l'heure de jeu. Hélas pour eux, les visiteurs ne purent savourer l'égalisation que deux minutes ! A peine entré, Simon Banza est allé se placer sur un coup-franc enroulé par Clauss, passant ensuite devant Panzo pour dévier le ballon hors de portée de Racioppi.

L'homme en noir a sorti un carton rouge regrettable

Un coup du sort a ensuite scellé le sort de la partie. En décidant d'exclure Aboubakar Kamara à la 75eme, M.Bastien a sonné le glas des espoirs dijonnais. C'était pourtant par maladresse que l'attaquant prêté par Fulham avait marché sur le talon de Gradit, qui s'était relevé dans la foulée sans rien demander. Un manque de discernement et de psychologie qui a enlevé tout son sel à la fin de la rencontre. Dommage ! Les Dijonnais s'enfoncent encore un peu plus dans la zone rouge, tandis que Lens grimpe à la cinquième place !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.