L1 (J25) : Troyes se relance et enfonce Metz

L1 (J25) : Troyes se relance et enfonce Metz©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le samedi 17 février 2018 à 22h57

Dans une rencontre ouverte et effrénée, Troyes a fait plier le FC Metz en toute fin de match (1-0). Les Aubois sortent de la zone rouge alors que les Grenats ont un pied en Ligue 2.

Le debriefLe choc entre les deux cancres de la Ligue 1 a accouché d’un beau spectacle et, surtout, d’un résultat qui fait les affaires des locaux. 19eme au coup d’envoi, Troyes repasse au-dessus de la ligne de flottaison et remonte à la 15eme place avec désormais neuf points d’avance sur son adversaire du soir. Et peut-être même douze en cas de victoire mardi soir face à Dijon, en match en retard. Les Messins enchaînent, eux, un troisième revers de suite en championnat après Marseille (6-3) et Montpellier (0-1). La « Grenatada » a désormais sérieusement pris du plomb dans l’aile avec huit unités de retard sur Lille, à nouveau barragiste, et un deuxième déplacement consécutif la semaine prochaine à Guingamp.

Comme au match aller (0-1), les partenaires de Nolan Roux se sont fait crucifier en toute fin de match. Cette fois-ci par Adama Niane, malheureux jusque-là. Mais si à Saint-Symphorien, il s’agissait d’un hold-up, les Troyens n’ont ce soir rien volé, multipliant les actions sur les cages d’Eiji Kawashima, qui a longtemps retardé l'échéance. Le gardien japonais du FC Metz a également été sauvé par sa transversale sur une tête de Christophe Hérelle (45eme). Le système très offensif de Frédéric Hantz avec Florent Mollet, l’habituel meneur de jeu, aux côtés de Renaud Cohade à la récupération, n’a pas vraiment marché. Les Aubois ont dominé les débats dans l’ensemble même si les Grenats ont eu deux énormes occasions de faire le casse lors d’une triple action en première mi-temps (9eme), puis par Florent Mollet lors du second acte (75eme). Malgré le déplacement de nombreux supporters, les Messins ont sans doute raté le coche et perdu le match de trop. Même s’il reste encore douze journées et trente-six points à distribuer, les espoirs de maintien sont passés au crépuscule dans l’Aube…

Le film du match7eme minute

Après une combinaison avec Saïf-Eddine Khaoui, Bryan Pelé tente sa chance d’une frappe enroulée du gauche depuis l’angle gauche de la surface messine. C’est juste au-dessus des cages d’Eiji Kawashima.

9eme minute

Sur un centre de la droite de Matthieu Dossevi, Danijel Milicevic reprend au premier poteau du plat du pied droit. Sa reprise croisée est repoussée par Erwin Zelazny sur Emmanuel Rivière qui reprend à bout portant. Le gardien troyen parvient à se relever et à sortir la reprise du Martiniquais. Dans la continuité de l’action, Nolan Roux sollicite encore, dans un angle fermé, le dernier rempart de l’ESTAC, qui réalise un troisième arrêt en l’espace de trente secondes.

13eme minute

Adama Niane parvient à éviter la sortie de but sur le côté gauche et trouve en retrait Bryan Pelé. Celui-ci adresse un centre parfait du gauche pour Saïf-Eddine Khaoui, esseulé aux 9 mètres. Sa reprise du pied droit passe juste au-dessus des buts d’Eiji Kawashima.

18eme minute

Bryan Pelé fait la musique sur la gauche et centre intelligemment en retrait pour Rémy Walter. L’ancien Nancéien choisit la frappe du gauche dans le contre-pied, mais Eiji Kawashima n’avait pas anticipé et parvient à écarter le danger.

38eme minute

Samuel Grandsir fixe Julian Palmieri sur l’aile droite avant d’adresser un centre aérien vers le second poteau où Adama Niane, complètement seul, attend l’offrande. Mais Eiji Kawashima s’envole et parvient du bout des doigts à devancer le buteur troyen.

42eme minute

Trouvé dans la surface de la réparation, Saïf-Eddine Khaoui fait encore briller Eiji Kawshima, qui repousse sa volée du gauche.

45eme minute

Sur un coup-franc excentré côté droit, Saïf-Eddine Khaoui trouve au point de pénalty Christophe Hérelle, dont la tête croisée termine sur la transverse d’Eiji Kawashima. Le gardien japonais du FC Metz était cette fois-ci battu.

63eme minute

Bien servi par Benjamin Nivet, Samuel Grandsir tente sa chance du droit dans un angle fermé. C’est au premier poteau, mais Eiji Kawashima est sur la trajectoire.

74eme minute

Nolan Roux remonte le terrain sur son côté gauche avant d’offrir un caviar de l’extérieur du pied droit pour Florent Mollet. Le milieu de terrain messin, en position idéale au point de penalty, ouvre trop son pied droit et voit le cadre se dérober alors que le but était ouvert.

85eme minute

Benjamin Nivet lance parfaitement dans la profondeur Adama Niane, dont la frappe du gauche est captée par Eiji Kawashima.

87eme minute (1-0)

Sur une longue ouverture sur le côté droit, Mathieu Deplagne va au bout de son action et résiste avec rage à la charge de Moussa Niakhaté. Il se relève et centre idéalement en retrait pour Adama Niane. La reprise croisée à ras de terre du buteur troyen fait mouche et libère le public aubois.

Tops et flops

TOP 3

Pour partir à la guerre, il vaut mieux avoir des guerriers ou… des samouraïs. Eiji KAWASHIMA a été héroïque dans les cages messines, écœurant longtemps les attaquants troyens. Concentré et zen, le gardien japonais n’a pas eu peur de soulager sa défense en sortant brillamment sur coups de pied arrêtés. Il n’a rien à se reprocher sur le but encaissé.

Que se serait-il passé si le FC Metz avait ouvert le score sur cette triple occasion en début de match ? On ne le saura jamais. En tout cas, Erwin ZELAZNY a été impérial face à Danijel Milicevic, Emmanuel Rivière puis Nolan Roux. Hermétique à la pression, il a aussi rassuré sa défense et a incontestablement marqué des points dans son duel à distance avec son coéquipier Mamadou Samassa.

Mobile et disponible, Saïf-Eddine KHAOUI a été un poison constant pour la défense messine, dans un rôle de meneur de jeu. Il lui a simplement manqué l’efficacité dans le dernier geste. Blessé au dos après un choc anodin avec Renaud Cohade en tout début de seconde période, il a dû laisser sa place à Benjamin Nivet (56eme), qui a fait le job. Mais sans son Tunisien, Troyes n’a pas toujours montré le même visage séduisant.

FLOP 3

Blessé juste avant le but encaissé, Fallou DIAGNE est bien trop loin au marquage d’Adama Niane. Ce n’est pas la première fois que le défenseur sénégalais du FC Metz pénalise son équipe. Il a d’ailleurs connu des difficultés tout au long de son match, notamment face à la vitesse du buteur malien.

Un buteur est jugé à son efficacité et ses statistiques. Contrairement à Adama Niane, Emmanuel RIVIERE n’a pas sauvé sa copie par un but. Le Martiniquais a pourtant eu une occasion en or (9eme), mais l’a vendangée. Comme trop souvent ces derniers temps, il n’a surtout que trop peu pesé face à la charnière centrale adverse, Christophe Hérelle le muselant assez facilement.

Il est le dépositaire du jeu messin depuis son arrivée lors du mercato d’hiver. Daniel MILICEVIC découvre un grand championnat à 32 piges et ça se voit. Trop frêle, pas assez rapide, il n’a pas été le chef d’orchestre attendu, aussi bien dans le jeu que sur coups de pied arrêtés.

Monsieur l’arbitre au rapportOlivier Thual a parfaitement géré lors du premier acte les acteurs de cette affiche du bas de tableau, disputée dans un bon état d’esprit. Il s’est malheureusement blessé au retour des vestiaires et a été remplacé par le quatrième arbitre : Mathieu Vernice. Celui-ci a davantage laissé le jeu se dérouler, parfois un peu trop.

La feuille de matchL1 (26eme journée) / Troyes – METZ : 1-0Stade de l’Aube (11 337 spectateurs)

Temps pluvieux - Pelouse grasse

Arbitre : M.Thual (7) puis Mathieu Vernice (47eme)

But : A. Niane (87eme) pour Troyes

Avertissements : Giraudon (58eme) pour Troyes – Palmieri (33eme) et Mandjeck (83eme) pour Metz

Expulsion : Aucune

Troyes

Zelazny (7) – Deplagne (6), Giraudon (5), Hérelle (6), Cha. Traoré (4) – Bellugou (cap)(6), Walter (6) - Grandsir (6) puis Ben Saada (80eme), B. Pelé (5) puis Mbeumo (77eme), Khaoui (7) puis Nivet (56eme) - A. Niane (6).

N'ont pas participé : Samassa (g), Vizcarrondo, Azamoum et Confais.

Entraîneur : J-L.Garcia

Metz

Kawashima (7) – Rivierez (5), F. Diagne (4) puis I. Niane (88eme), Niakhaté (5), Palmieri (4) – Cohade (cap) (4), Mollet (5) - Roux (5), Milicevic (4) puis Mandjeck (72eme), M. Dossevi (5) puis Jouffre (72eme) – Rivière (3).

N'ont pas participé : Beunardeau (g), Balliu, Boulaya et Selimovic.

Entraîneur : F.Hantz

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU