L1 (J24) : Lyon s'impose face à Strasbourg pour mettre Lille et le PSG sous pression

L1 (J24) : Lyon s'impose face à Strasbourg pour mettre Lille et le PSG sous pression©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 06 février 2021 à 20h46

Face à une équipe de Strasbourg très tôt réduite à dix, Lyon n'a pas eu à forcer son talent pour signer une quatrième victoire de suite (3-0) et prendre provisoirement la tête de Ligue 1 devant Lille et le PSG, qui jouent ce dimanche.

Et de quatre pour l'Olympique Lyonnais ! En supériorité numérique durant 75 minutes suite à l'expulsion largement évitable d'Adrien Thomasson, le club rhodanien a très logiquement écrasé Strasbourg (3-0), ce samedi dans le cadre de la 24eme journée de Ligue 1. Memphis Depay (20eme, 68eme) et Karl Toko Ekambi (30eme) ont permis aux Gones de prendre provisoirement la tête du championnat de France en attendant le résultat de Lille à Nantes, ce dimanche. Un match que les Strasbourgeois ont offert à leurs adversaires du soir.

Le cadeau de Thomasson à l'OL...

Et pour cause, Adrien Thomasson, averti après une faute sur Thiago Mendes, a contesté la décision de l'arbitre central, Amaury Delerue, qui l'a aussitôt renvoyé au vestiaire en lui sortant un second carton jaune (15eme). Une expulsion largement évitable et immédiatement sanctionnée par Memphis Depay. Lancé dans la profondeur par Houssem Aouar, l'attaquant néerlandais n'a pas tremblé au moment de glisser le ballon sur la droite d'Eiji Kawashima (1-0, 20eme). Si le gardien japonais a été décisif dans la foulée en repoussant sur son poteau un coup franc du capitaine lyonnais, il a une nouvelle fois craqué sur une action d'école conclue d'un piqué astucieux de Karl Toko Ekambi (2-0, 30eme). Dépassés et totalement apathiques, les Strasbourgeois ont encaissé sans broncher.

Depay met le couvercle

Ils auraient pu couler un peu plus quelques instants plus tard sans la maladresse de Tino Kadewere (33eme), alors que les deux buteurs du soir ont continué de chauffer les gants du gardien nippon (32eme, 38eme). Une énorme pression qui s'est estompée au retour des vestiaires. Etonnement, le Racing s'est montré un peu plus tranchant mais les attaquants, à l'image d'Habib Diallo, ont un peu trop forcé la décision. Tout le contraire de Memphis Depay, qui y est allé de son doublé en trouvant la lucarne sur son coup franc à 20 mètres (3-0, 68eme). Une action de classe au milieu d'une seconde période assez terne. Mais cela a suffi pour mettre le couvercle dans un match parfaitement maîtrisé qui permet à l'OL de prendre les rênes du championnat de France avant le match de Lille ce dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.