L1 (J24) : Golovin sort Monaco du piège nîmois

L1 (J24) : Golovin sort Monaco du piège nîmois©Media365

Rédaction Media365, publié le dimanche 07 février 2021 à 16h59

Dans un match à rebondissements, Aleksandr Golovin a enfilé son costume de sauveur. Le milieu de terrain russe a été impliqué sur les quatre buts qui ont permis à Monaco de s'imposer sur la pelouse de Nîmes (3-4).

Sur courant alternatif, Monaco est allé s'imposer à Nîmes grâce à un triplé et une passe décisive d'Aleksandr Golovin (3-4). En empochant les trois points pour la septième fois d'affilée, le club du Rocher met la pression sur le trio de tête. Malgré une défense parfois fébrile, les hommes de Niko Kovac ont le même nombre de points que le PSG avant le Classique prévu à 21h.

Pas le temps de s'observer

Les Monégasques ont rapidement ouvert le score, par l'entremise d'Aleksandr Golovin, sur le premier tir du match. Sur un centre de Fodé Ballo-Touré bien décalé par Sofiane Diop, le milieu international russe marquait d'un joli plat du pied gauche en première intention (0-1, 3eme minute). La combinaison gagnante du jour était de nouveau salvatrice quelques minutes plus tard, puisque l'ancien défenseur du LOSC, toujours pas mieux cadré à la perte du ballon, trouvait le numéro 17 monégasque à l'autre bout de la surface, pour une fantastique reprise de volée du droit imparable pour un Baptiste Reynet déjà écœuré (0-2, 12eme minute). Pourtant, les hommes de Niko Kovac vont basculer dans une fébrilité étonnante, qui a profité à Lucas Deaux, pour son 200eme match dans l'élite (1-2, 23eme minute) puis à Zinédine Ferhat (2-2, 32eme minute) pour ramener les Gardois à hauteur des Asémistes. Avant la pause, Sofiane Diop aura l'occasion de remettre son équipe devant, mais sa reprise écrasée du droit sera sortie à bout portant par un Reynet secoué par son arrêt du torse (42eme minute).

Un match fou, fou, fou où Golovin était encore plus fou

Bien remobilisés par Pascal Plancque pendant la mi-temps, les coéquipiers de Yassine Benrahou vont impulser un pressing tenace au retour des vestiaires. Avant de plier, sur un nouveau coup de génie de Golovin : sur un coup franc à 25 mètres, le maestro russe du Rocher trouvait le filet opposé et signait le premier triplé de sa carrière en Ligue 1 (2-3, 62eme minute). Un Golovin résolument Tsar ce dimanche, puisqu'il sera aussi passeur décisif, en partant de la gauche cette fois, pour son attaquant allemand Kevin Volland (2-4, 77eme minute). Le coup franc léché de l'entrant nîmois Niclas Eliasson n'y changera rien (3-4, 81eme minute). Malgré ce récital de buts, le Nîmes Olympique est bloqué à la dernière place, avec cette 16ème défaite en 23 rencontres. Cette fragile mais prolifique victoire des coéquipiers d'Aurélien Tchouaméni permet au club de la Principauté de rester quatrième et au contact du podium, avant le match de Lille à Nantes et le classique OM-PSG. Attention aux Monégasques, qui ont déjà pris 35 buts dans l'élite cette saison : Benjamin Lecomte et ses coéquipiers constituent la moins bonne défense du Top 7. Leurs 50 buts inscrits (2ème meilleure attaque ex-aequo, avec Lyon et à 3 units des Parisiens) les sauvent. Jusqu'à quand ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.