L1 (J22) : Strasbourg s'est compliqué la vie avant de s'en sortir contre Dijon

L1 (J22) : Strasbourg s'est compliqué la vie avant de s'en sortir contre Dijon©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 20 janvier 2018 à 22h05

Strasbourg a renoué avec le succès samedi contre Dijon (3-2) et relancé la machine après trios défaites de rang en L1. Un soulagement pour des Alsaciens, qui avaient mené 2-0 avant de se rejoindre et d'arracher la victoire dans le dernier quart d'heure. Ils sont désormais 10emes, dépassant au passage leur adversaire du soir.

Le debriefStrasbourg s'en tire avec une belle frayeur, rien de plus. Rejoint au score après avoir rapidement mené 2-0 samedi contre Dijon, le Racing a attendu le dernier quart d'heure pour reprendre l'avantage et s'offrir une victoire essentielle (3-2). En effet, elle relance le promu après trois défaites de suite en L1 et le replace au classement. Il y grimpe à la 10eme place, en dépassant au passage son adversaire du soir, qui boucle une semaine catastrophique, après le nul concédé à la dernière minute contre Metz le week-end dernier (1-1) et la fessée historique reçue au Parc des Princes face au PSG mercredi (8-0). Dans des conditions rendues dantesques par une pluie battante et une pelouse qui s'est délitée au fil des minutes jusqu'à devenir quasi impraticable, l'arbitre ayant hésité à maintenir la rencontre, les deux équipes ont le mérite d'offrir un spectacle digne. Elles ont laissé tout ce qu'elles avaient sur le terrain et la rencontre aurait pu basculer des deux côtés, avant de choisir le camp strasbourgeois.Les Alsaciens auraient aussi pu s'éviter un tel scénario, s'ils avaient mieux géré leur break d'avance au bout de 20 minutes. Une entame qui avait replongé le DFCO dans ses récents démons parisiens. Les locaux étaient meilleurs dans les duels, plus déterminés dans tout ce qu'ils faisaient et menaient logiquement. Sauf qu'un match tient à peu, surtout sur un tel terrain, et Dijon est revenu à hauteur avec une réussite maximale, sur ses deux seules occasions du premier acte. Ainsi revigorés, les hommes d'Olivier Dall'Oglio sont repartis du bon pied et ont dominé la deuxième période pendant 25 bonnes minutes. Mais c'est finalement le coaching qui a fait la différence, avec notamment l'entrée de Nuno Da Costa, qui a provoqué le penalty de la victoire transformé par Kenny Lala, auteur d'un doublé. Un soulagement pour Strasbourg et un coup de massue pour Dijon, qui y a cru jusqu'au bout grâce aux exploits de Baptiste Reynet. Un espoir vain.Le film du match4eme minuteDouble occasion pour Strasbourg. Sur la première, Terrier place une tête lobée qui atterrit sur la barre transversale de Reynet, qui s'interpose devant Blayac dans la foulée. Grosse opportunité pour le Racing d'ouvrir le score d'entrée.5eme minute (1-0)D'un petit ballon dans la surface dijonnaise, Lala trouve Terrier, qui remise acrobatiquement en une touche vers J.Martin. L'ancien Montpelliérain déchire sa reprise du gauche, mais ça profite à Aholou, qui envoie un tir puissant des vingt mètres sur lequel Reynet ne peut rien.19eme minute (2-0)Penalty généreux accordé à Strasbourg, pour une faute légère d'Haddadi sur Terrier, bousculé dans le duel avec le défenseur dijonnais sans être très solide sur les appuis. Lala se charge de la sentence et bat Reynet, pourtant parti du bon côté, sur sa droite.33eme minute (2-1)Décalé sur la droite, Chafik déborde sur la droite et centre en plein cœur de la surface strasbourgeoise vers Xeka, qui laisse intelligemment filer jusqu'à Tavares. Seul au second poteau, l'attaquant dijonnais prend tout son temps pour fixer Bonnefoi et le battre d'une frappe enroulée du droit dans le petit filet opposé.35eme minuteCoup-franc lointain et excentré sur la droite en faveur de Strasbourg, suite à une faute sur A.Gonçalves. Dans cette position compliquée, Liénard prend sa chance directement et Reynet doit intervenir pour claquer le ballon au-dessus de sa barre transversale.45eme minuteCorner sur la gauche pour Strasbourg. Liénard s'en charge et le tire sortant. A la tombée, Mangana gagne son duel aérien et place une tête sur laquelle Reynet sort une parade magnifique sur sa gauche, malgré l'accélération du ballon après le rebond. Sur le corner qui suit, Liénard trouve cette fois Blayac, seul aux six mètres, qui ne parvient pas à cadrer sa reprise de près.45eme minute+1 (2-2)Coup-franc lointain pour Dijon. Sliti envoie un ballon très haut qui retombe au point de penalty, où Tavares est le plus prompt, sans parvenir à bien reprendre de la tête. Avec de la réussite et le concours involontaire de Mangane, ça arrive dans les pieds d'Haddadi, à la limite du hors-jeu pour battre Bonnefoi aux six mètres.50eme minuteA la réception d'un centre de la droite, Tavares prolonge involontairement de la tête jusqu'à Xeka, seul au second poteau. Sur son contrôle, le milieu de Dijon s'emmène le ballon sur son pied gauche et se ferme l'angle, ne parvenant pas à cadrer sa tentative puissante.55eme minuteAprès une belle séquence collective de Dijon, Sliti lance Tavares dans la surface strasbourgeoise d'une remise intelligente en une touche. Dans un angle difficile, le Cap-Verdien frappe du gauche en pivot et contraint Bonnefoi à bien se coucher sur sa droite pour repousser ce tir.79eme minute (3-2)Penalty pour Strasbourg, après un énorme travail de N.Da Costa, entré en jeu sur l'action et qui résiste à Rosier avant d'être fauché par Haddadi dans la surface dijonnaise. Lala ne tremble pas pour s'offrir un doublé en frappant du même côté que la première fois, Reynet ne pouvant qu'effleurer le ballon.83eme minuteContre-attaque rapidement menée par les Strasbourgeois. Servi dans le rond central, Bahoken lance dans la profondeur Terrier. Tout en vitesse, l'attaquant du Racing résiste au retour de Yambéré et place un tir croisé du gauche en bout de course. Reynet est bien présent pour intervenir.92eme minuteUn nouveau contre à négocier pour les Strasbourgeois. Bahoken accélère et fixe la défense dijonnaise plein axe, avant de transmettre sur la fauche à Terrier. L'attaquant prêté par Lille a la balle de match, mais sa frappe enroulée est bien sortie par Reynet sur sa gauche.Tops et flopsTOP 3Poison constant pour la défense de Strasbourg, TAVARES s'est retrouvé impliqué sur les deux buts dijonnais de la soirée. Une récompense de son énorme travail à la pointe de l'attaque du DFCO, où sa puissance et sa science du déplacement ont fait mal. 6 buts en 13 matchs de L1, l'international cap-verdien affiche de beaux temps de passage cette saison.Le Racing n'est clairement pas le même avec ou sans AHOLOU. Comme à Marseille, sa présence a stabilisé l'entrejeu strasbourgeois et permis d'assurer la première relance au maximum, malgré les conditions de jeu difficiles. Son but magnifique avait aussi mis le RCSA sur les bons rails, avant que son équipe ne dilapide un avantage de deux buts.LALA a parfois des oublis sur le plan défensif et son caractère lui joue des tours par séquences. Mais c'est aussi avec aplomb qu'il a transformé deux penalties dans le même match, notamment celui pour donner la victoire aux siens. Une énorme générosité dans son couloir et une détermination qui ne se dément jamais.FLOP 3D'un bout à l'autre de la rencontre, SAMMARITANO a peiné pour exister dans son couloir. Excentré sur le côté droit, l'ancien Auxerrois a souffert pour dénicher des espaces et a régulièrement payé son manque d'impact physique. A force de se frustrer, il a même commis des fautes inutiles.J.MARTIN enchaîne les prestations insipides depuis un bon mois. Celle de samedi n'a pas échappé à la règle, tant le milieu formé à Montpellier n'a pas existé en meneur de jeu. Il ne faut pas lui enlever sa débauche d'énergie, mais il est attendu dans un rôle de leader technique qu'il n'a pas assumé. Forcément frustrant.A chaque fois qu'il est sur le terrain, MANGANE affiche une fébrilité problématique en défense centrale à ce niveau. Le capitaine strasbourgeois est toujours à la limite, avec le ballon ou sans, et n'est pas parvenu à imposer sa supériorité physique dans cette rencontre. Sans cette dimension de jeu, il est plus un problème qu'une solution pour le Racing.Monsieur l'arbitre au rapportAprès un premier penalty généreusement accordé à Strasbourg, Antony Gautier en a accordé un second plus évident. Au fil des minutes, les débats se sont tendus et l'arbitre ne les a pas toujours bien maîtrisés. Mais il a évité au match de s'envenimer pour de bon et bien négocié une rencontre pas facile, surtout au vu des conditions de jeu.La feuille de matchL1 (J22) : STRASBOURG - DIJON : 3-2 La Meinau (20 000 spectateurs environ)Temps pluvieux - Pelouse déplorableArbitre : M.Gautier (5)Buts : Aholou (5eme) et Lala (19eme sp et 79eme sp) pour Strasbourg - Tavares (33eme) et Haddadi (45eme+1) pour DijonAvertissements : Liénard (72eme) pour Strasbourg - Reynet (18eme) pour DijonExpulsion : AucuneStrasbourgBonnefoi (6) - Lala (7), Mangane (cap) (4), P.Martinez (6), Seka (5) - A.Gonçalves (5), Aholou (7), Liénard (6) - J.Martin (4) puis N.Da Costa (77eme) - Terrier (6), Blayac (5) puis Bahoken (67eme)N'ont pas participé : Bi.Kamara (g), Foulquier, B.Koné, Nogueira, GrimmEntraîneur : T.LaureyDijonReynet (cap) (7) - Chafik (6), Yambéré (6), Haddadi (5), Rosier (5) - Abeid (6) - Sammaritano (4) puis Kwon (81eme), Xeka (6), Balmont (5) puis Jeannot (80eme), Sliti (6) - Tavares (7)N'ont pas participé : B.Leroy (g), Bouka Moutou, Lautoa, Marié, SaïdEntraîneur : O.Dall'Oglio

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU