L1 (J22) : Lorient s'offre le PSG dans le temps additionnel

L1 (J22) : Lorient s'offre le PSG dans le temps additionnel©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le dimanche 31 janvier 2021 à 16h51

Sensation ce dimanche au Moustoir avec la victoire surprise de Lorient contre le PSG (3-2), grâce notamment à un but de Terem Moffi dans le temps additionnel (90eme+2). Un coup dur pour les joueurs de Mauricio Pochettino qui perdent la tête du championnat, après avoir pourtant mené grâce au doublé de Neymar sur penalty.

Lors de la dernière journée, les Merlus avaient su renverser la vapeur pour battre Dijon (3-2), et mettre un terme à une série noire de quatre défaites et un nul. La tâche s'annonçait beaucoup plus ardue, lors de cette seconde réception consécutive au Moustoir, d'autant que Mauricio Pochettino avait choisi de sortir le grand jeu devant, avec les titularisations de Di Maria, Neymar, Mbappé et Icardi. Christophe Pélissier lui répondait par la tactique de la tortue, avec cinq défenseurs et deux milieux défensifs pour protéger Matthieu Dreyer. Les intentions des Lorientais semblaient limitées. D'ailleurs, au coup d'envoi, Adrian Grbic a engagé en cherchant une touche digne d'un demi d'ouverture. Toutefois, si les Parisiens ont eu la possession, elle fut stérile, à l'image des passes vers l'arrière de Danilo Pereira, qui a fait du Marco Verratti dans l'autre sens, et des percussions de Neymar, oubliant les appels de ses partenaires pour s'enfermer dans l'axe. De quoi donner des idées à leurs hôtes, comme Armand Laurienté et Houboulang Mendes, qui se sont projetés pour tenter des frappes lointaines.

Match référence pour les Merlus

A la 36eme, Grbic a voulu les imiter en prenant sa chance à l'entrée de la surface, mais Danilo l'a bloqué. Le Portugais a ensuite cafouillé le ballon, tout comme Presnel Kimpembe. Laurent Abergel a senti le bon coup, pris le ballon entre les deux Parisiens et frappé en taclant des 16 mètres. Une inspiration gagnante, qui filait entre les gants de Sergio Rico et la transversale ! Vexés, les visiteurs voulurent réagir, sans réussir pour autant à mettre la machine collective en route. Soliste égoïste, Neymar eut la malice de toucher le ballon dans la surface avant Mendes, qui le balança à la 44eme. Penalty indiscutable, que la star brésilienne a converti au bout de ses petits pas qui ont laissé Dreyer sur ses appuis. Pas beaucoup plus tranchants au retour des vestiaires, les Parisiens ont eu la même réussite que lors du premier acte. A la 57eme, Mauro Icardi est passé juste devant Mendes dans la surface lorientaise, avant de s'écrouler sur la béquille involontaire du latéral. Neymar a inscrit son 2eme penalty comme le premier : si Dreyer n'a pas voulu mordre dans les petits pas du Brésilien, le portier est resté planté sur sa ligne. La caresse envoyée sur la gauche par la star brésilienne était donc imparable.

Neymar, pour le meilleur et pour le pire...

Un quart d'heure plus tard, Neymar a piqué un centre millimétré devant le but lorientais. A bout portant, Icardi a décroisé une tête plongeante. D'un réflexe des poings, Dreyer a permis à ses coéquipiers de pouvoir toujours croire à un résultat ! Une parade décisive, puisque à la 80eme, Yoane Wissa est passé entre Danilo et Leandro Paredes comme dans du beurre, demandant ensuite le une-deux à Terem Moffi pour entrer dans la surface. D'abord contré par Kimpembe, ce qui a embarqué Rico au sol, le Congolais a suivi pour terminer le travail de près en angle fermé ! Une performance, qui devenait un exploit dans le temps additionnel, après un coup-franc trop vite joué par Neymar pour Kylian Mbappé. Avec sang-froid, Julien Laporte a repris le champion du monde dans la surface, puis lancé Moffi ! Le Nigérian a profité que ses adversaires soient tous partis à l'abordage pour remonter 50 mètres, résister à Kimpembe et ajuster Rico d'un plat du pied clinique ! Récompensés pour leur générosité, leur abnégation et leur solidarité, les Merlus s'emparent du strapontin de barragiste en laissant derrière eux Nîmes et Dijon. Vampirisés par Neymar, qui a tout voulu faire tout seul, les Parisiens laissent Lyon devant. Les Lillois pourraient eux-aussi profiter de cette défaite surprise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.