L1 (J2) : Monaco accroche un nul inespéré face à Rennes

L1 (J2) : Monaco accroche un nul inespéré face à Rennes©Panoramic, Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 13 août 2022 à 18h58

Vite réduits à dix, les Monégasques ont profité d'une incroyable bourde du remplaçant de Steve Mandanda pour revenir (1-1, troisième journée de L1).



Si la rencontre entre Monaco et Rennes opposait deux formations européennes, elle opposait aussi deux équipes en plein doute, après leur défaites respectives face au PSV Eindhoven en Ligue des Champions, et contre Lorient en Ligue 1. Le ton a donc été donné d'entrée par les 22 acteurs, notamment par le club de la Principauté.
Au moment du tir enroulé du gauche du Brésilien Vanderson, qui a fini sur la barre transversale (13ème), Monaco était clairement dans un temps fort. Une bonne période de courte durée, car le tournant de cette partie est intervenu peu après le quart d'heure de jeu pour les locaux. Une intervention maladroite de Youssouf Fofana dans l'entrejeu et une semelle sanctionnée d'un carton rouge par monsieur Pignard (19ème).

De quoi motiver des Rennais offensifs mais encore en difficulté dans le dernier geste. Martin Terrier s'est notamment montré le plus pressant, avec une frappe du droit captée par Alexander Nübel (20ème) et une tête à bout portant également détournée par le portier allemand (27ème).


Joueurs, les Rennais l'ont aussi été un peu trop en défense. Pour preuve, cette sortie totalement ratée de Steve Mandanda, qui a assommé Breel Embolo et offert un penalty au club du Rocher. Le portier breton s'est heureusement bien repris dans la foulée, avec une parade au sol, sur un tir croisé d'Axel Disasi (32ème).

Bien que réduits à 10 contre 11, les Monégasques n'ont cessé de se montrer actifs en contre lors du premier acte. Steve Mandanda est encore sollicité, sur un contre rapide de Caio Henrique et une frappe du gauche presque à bout portant de Krépin Diatta, que l'ancien Marseillais a détourné de la main gauche. Dans les arrêts de jeu, ce même Caio Henrique a trouvé Vanderson au second poteau, mais le latéral a placé un tir trop puissant qui a fini au-dessus.

Cette aptitude à être dangereux en contre a refroidi les Rennais, qui ont tout de même trouvé la faille, peu avant l'heure de jeu, sur un peu de réussite. Un centre en retrait d'Arnaud Kalimuendo, mal repris par Benjamin Bourigeaud, pour un ballon qui s'est finalement retrouvé dans la course d'un Gaëtan Laborde chirurgical au point de penalty, du pied gauche (0-1, 58ème).

Pendant un quart d'heure, Monaco a accusé le coup, recroquevillé dans ses 25 mètres, face aux assauts adverses. Pour se remettre dans le bon sens, les joueurs de Philippe Clément n'ont pu compter que sur un coup de pouce. Celui du gardien Dogan Alemdar, remplaçant d'un Steve Mandanda blessé à la pause, et qui aura trop tergiversé au pied, au point de se faire voler le cuir dans ses six mètres par Breel Embolo (1-1, 73ème).

Si Rennes pourra longtemps pester quant à ces cadeaux trop facilement offerts à leurs adversaires, Monaco se rassurera d'un bon point acquis au courage et à la détermination. C'est face à Lens que les Monégasques tenteront d'aller chercher leur premier succès de la saison à domicile. C'est une première victoire tout court que visera le Stade Rennais, lors de la venue d'Ajaccio, la semaine prochaine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.