L1 (J2) : Ismaïla Sarr, une éclaircie dans la nuit rennaise

L1 (J2) : Ismaïla Sarr, une éclaircie dans la nuit rennaise©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le samedi 18 août 2018 à 22h40

Dans une rencontre insipide, le Stade Rennais a trouvé son salut en fin de match face à Angers (1-0). Les Bretons ont fait la différence grâce à une inspiration géniale de leur diamant Ismaïla Sarr et lancent sa saison. Le SCO est toujours bloqué à zéro point dans ce championnat.

Le debrief
Le Stade Rennais décolle dans ce championnat. Après son retard à l'allumage dans le Nord contre les Dogues de Lille (3-1), le club breton s'est immédiatement repris dans son antre du Roazhon Park face à une formation angevine, également battue la semaine passée de façon rocambolesque par les « Crocos » du Nîmes Olympique (3-4). Mais que ce fut compliqué ! Il peut remercier son avion Ismaïla Sarr, sans qui il serait toujours sur la piste d'envoi avec ses doutes, une légitime remise en question et quelques turbulences...

Visiblement échaudée par sa mésaventure lilloise, la formation de Sabri Lamouchi a longtemps semblé vouloir se rassurer défensivement même si elle aurait pu rapidement ouvrir le score sur une tête de Mexer bien sortie par Ludovic Butelle (9eme). Sans imagination et incapable d'accélérer, elle a buté sur une coriace équipe d'Angers bien en place et plus fringante avec le ballon. Les actions se sont faites rares et se comptent au final sur une seule main. Seules les fulgurances d'Ismaïla Sarr ont donné quelques frissons au public rennais pas vraiment enthousiasmé par cette première de la saison à domicile. Le Messin a offert la victoire en fin de match d'une frappe enroulée du pied droit, la spéciale de Thierry Henry qui a fêté vendredi ses 41 piges. Un bel hommage.

Avec trois points au compteur, le Stade Rennais va pouvoir travailler avec un peu plus de sérénité, mais Sabri Lamouchi a du plain sur la planche. Pour Stéphane Moulin, c'était la soupe à la grimace. Le technicien angevin n'avait pas grand-chose à reprocher à ses hommes si ce n'est de n'y avoir peut-être pas assez cru. Le SCO est toujours Fanny dans ce championnat.
Le film du match
6eme minute
Dans la surface de réparation rennaise, Kanga est contré par la charnière centrale. Le ballon revient sur Vincent Pajot, qui allume un pétard du droit depuis l'angle droit. Sa tentative vient mourir à quelques centimètres du poteau droit de Koubek.

9eme minute
A la suite d'un corner de Grenier, le ballon revient sur l'aile droite sur I.Sarr. L'ancien Messin délivre un excellent centre au point de penalty. Mexer prend le meilleur sur Is.Traoré. Sa tête piquée est magnifiquement repoussée par Butelle, impérial malgré le ballon juste devant lui.

81eme minute (1-0)
Servi à l'angle de la surface angevine, I.Sarr profite de l'apathie de  Manceau pour enrouler parfaitement son ballon du droit dans la lucarne opposée de Butelle et donner la victoire à son équipe.
Tops et flops

TOP 3

Perturbé par les pépins physiques lors de sa première saison rennaise, Ismaïla SARR devrait casser la baraque avant peut-être d'aller sous d'autres cieux. L'ancien Messin a été le Rennais le plus remuant, prenant régulièrement de vitesse Pierrick Capelle sur le côté droit. Le Sénégalais n'a pas toujours fait le bon choix dans le dernier geste jusqu'à cet exploit individuel depuis le côté gauche. Un bijou qui devrait lui donner la confiance nécessaire pour la suite de son championnat.

S'il a été battu en début de match dans les airs par Mexer (9eme), Ismaël TRAORE a néanmoins rendu une copie très propre. Le capitaine angevin a parfaitement muselé Diafra Sakho, coupant les trajectoires quand il le fallait et donnant de la voix à bon escient.

Il est sur la lancée de sa fin de saison passée. Flavin TAIT a été très intéressant sur son aile gauche en rentrant sur son pied droit. Il a délivré quelques centres bien sentis pour ses partenaires qui ont été moins inspirés que lui.


FLOP 3

Stéphane Moulin ne lui a pas fait un cadeau. Aligné au poste de latéral gauche. Pierrick CAPELLE a souffert le martyr face à la vitesse d'Ismaïla Sarr. Il a très peu apporté sur le plan offensif. Seule satisfaction : le but encaissé ne vient pas de son aile.

Il est la recrue phare du mercato rennais et l'on attend forcément beaucoup plus de lui. Clément GRENIER n'a absolument pas pesé sur la rencontre de son équipe et a notamment été étouffé par Baptiste Santamaria. Il n'a pas non plus eu sa vista habituelle sur coups de pied arrêtés.

Il avait un bon coup à jouer en l'absence de Jordan Siebatcheu. Malheureusement pour lui, Diafra SAKHO a été en grande difficulté tout au long de la rencontre malgré une bonne volonté évidente. Il n'a jamais fait le bon appel sur les débordements de son compatriote Ismaïla Sarr et a même été remplacé sous quelques sifflets du public rennais.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Thual n'a pas fait parler de lui et c'est souvent bon signe. L'arbitre a parfaitement dirigé les acteurs de cette rencontre, sortant les quelques cartons quand il le fallait.
La feuille de match
L1 (2eme journée) / RENNES - ANGERS : 1-0
Roazhon Park (19 300 spectateurs)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Thual (7)

But : I.Sarr (81eme) pour Rennes

Avertissements : Gélin (59eme) pour Rennes - Kanga (43eme) et Fulgini (90eme) pour Angers

Expulsion : Aucune


Rennes
Koubek (5) - H. Traoré (4), Gélin (5), Mexer (5), Bensebaini (4) - André (cap) (5), Léa-Siliki (4) puis Poha (80eme), Grenier (4) - Bourigeaud (4) puis Del Castillo (74eme), D. Sakho (4) puis Da Silva (87eme), I.Sarr (7).

N'ont pas participé : Ab.Diallo (g), Danzé, Gboho, Rutter
Entraîneur : S.Lamouchi


Angers
Butelle (6) - Manceau (4), Pavlovic (5), I.Traoré (cap) (5), Capelle (3) - Santamaria (5) puis Manzala (84eme), Pajot (non noté) puis Ch.Ndoye (13eme - 5), Mangani (4) - Fulgini (4), Kanga (4), Tait (5) puis Reine-Adelaïde (64eme)

N'ont pas participé : Michel (g), Ab. Bamba, R.Thomas, Ketkeophomphone
Entraîneur : S.Moulin

Vos réactions doivent respecter nos CGU.