L1 (J19) : Nantes tombe à domicile face à Angers et reste au pied du podium

L1 (J19) : Nantes tombe à domicile face à Angers et reste au pied du podium©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 21 décembre 2019 à 23h19

Malgré une ouverture du score précoce, les Nantais n'ont pas su tenir face à des Angevins déchaînés en deuxième période.

Le debrief

52 ans que les supporters du SCO attendaient une victoire en terre nantaise. Pour la première fois depuis le 11 novembre 1967, les Angevins ont dominé leur rival régional sur sa pelouse dans un match qui, pourtant, ne leur était pas acquis. Sous des trombes d'eau, qui ont fait douter Ludovic Butelle concernant la tenue du match avant le coup d'envoi, ce sont les joueurs de Christian Gourcuff qui ont le mieux entamé le match avec un petit coup de main de la part du gardien angevin. Une frappe de loin qui fuse, des gants glissants et on obtient un but gag qui a ravi le public de la Beaujoire.

Les Angevins ont eu des opportunités pour revenir au score mais, face à Angelo Fulgini, Alban Lafont a été impérial. Deux duels en face à face ont été remporté par le gardien international espoirs, le premier en début de match et le deuxième à un quart d'heure de la fin du match. Un arrêt qui aurait pu être décisif pour emmener Nantes vers le podium de la Ligue 1 mais il a surtout fait suite à une erreur de l'ancien gardien de la Fiorentina. Intenable tant dans l'axe que sur les côtés, Fulgini a servi sur un plateau Antonin Bobichon qui a profité d'une erreur d'appréciation du gardien nantais pour égaliser trop vite dans cette deuxième période.

Comme l'a admis en fin de match Ludovic Blas, les Nantais n'ont pas joué en deuxième période. Les occasions ont été trop timides, l'imprécision de l'ancien Guingampais et de ses coéquipiers, qui n'ont cadré qu'un seul tir en 90 minutes, a presque offert la victoire à Angers dans cette rencontre. A peine entré en jeu, Farid El Melali a profité d'un centre de Rayan Aït Nouri pour fusiller Alban Lafont et permettre au SCO de s'imposer à trois minutes du terme de la rencontre. Avec cette victoire, Angers renoue avec la victoire après quatre matchs sans victoire et remonte au huitième rang quand Nantes laisse passer l'occasion de monter sur le podium et termine la phase aller à la cinquième place.

L'instant T :

Si Christian Gourcuff a fait confiance de la première à la dernière minute à son onze de départ, Stéphane Moulin a cru en son banc de touche. Les entrées de Soda Thioub, Rachid Alioui et Farid El Melali ont donné un nouveau souffle aux Angevins qui ont su renverser le sort de la rencontre en deuxième période.

Les buts

17eme minute (1-0)
Sur une récupération haute, Blas remonte plein axe et, légèrement excentré sur la gauche, l'attaquant nantais prend sa chance d'une frappe légèrement déviée par un Angevin. Butelle manque son intervention, le ballon glissant sur ses gants, et ne peut rien faire pour stopper le ballon qui va dans le but du SCO !

51eme minute (1-1)
Sur un centre venu de l'aile droite et de Fulgini, Bobichon surprend la défense nantaise au premier poteau et pique sa tête. Lafont essaye de sortir le ballon du cadre mais il manque son geste et le ballon passe d'un rien la ligne de but, la Goal Line Technology confirme que le ballon a entièrement passé la ligne.

88eme minute (1-2)
Après deux mois d'absence, El Melali signe un but d'importance pour le SCO ! Thioub prend le ballon dans les pieds de Blas au milieu du terrain et lance Aït Nouri sur l'aile gauche. Le latéral gauche angevin centre à l'entrée de la surface. Le ballon arrive sur El Melali qui trompe Lafont du pied droit au premier poteau.

Les tops et les flops

Angelo FULGINI (7)
Si Angers a débuté le match piano, Angelo Fulgini a été un des moteurs de la montée en puissance du SCO dans cette rencontre. L'ailier droit a été présent dans la construction, décisif sur le but de Bobichon et à chaque fois qu'il a frappé au but, il a attrapé le cadre.
Ludovic BLAS (6)
S'il y a bien un joueur qui a secoué l'équipe nantaise, c'est bien Ludovic Blas. L'ancien joueur de Guingamp, décisif en début de match avec l'ouverture du score, a été un des rares joueurs de Christian Gourcuff à ne jamais baisser les bras mais la précision un rien chanceuse du début de match ne s'est pas reproduite en fin de match.
Nicolas PALLOIS (4)
S'il a pu être solide en début de match, Nicolas Pallois a perdu le fil en deuxième période, multipliant les fautes jusqu'à prendre le seul carton jaune du match à la suite d'une intervention irrégulière sur Fulgini en toute fin de match. La défense nantaise dans son ensemble n'a pas été exempte de tout défaut mais il est sans doute son symbole.

La feuille de match

NANTES - ANGERS : 1-2
Stade de la Beaujoire (29 807 spectateurs)
Temps frais - Pelouse excellente
Arbitre : M.Pignard (5)

Buts : Blas (17eme) pour Nantes - Bobichon (51eme) et El Melali (88eme) pour Angers

Avertissements : Pallois (90eme) pour Nantes

Expulsions : Aucune

Nantes
Lafont (4) - Appiah (4), Wagué (5), Pallois (4), C.Traoré (4) - Abeid (5), Touré (5) - Blas (6), Louza (5), Simon (4) - Coulibaly (4)

N'ont pas participé : Olliero (g), Basila, Benavente, Moutoussamy, Krhin, Ndilu, Youan
Entraîneur : C.Gourcuff

Angers
Butelle (5) - Manceau (5), I.Traoré (5), Thomas (5), Aït Nouri (6) - Santamaria (5) - Fulgini (7), Bobichon (6) puis El Melali (81eme), Manceau (5), Capelle (4) puis Thioub (45eme, 6) - Bahoken (4) puis Alioui (65eme)

N'ont pas participé : Petkovic (g), Pavlovic, Bamba, Pellenard
Entraîneur : S.Moulin

Vos réactions doivent respecter nos CGU.