L1 (J19) : Angers a enfin fait plaisir à son public contre Dijon

L1 (J19) : Angers a enfin fait plaisir à son public contre Dijon©Media365

Vincent DEGREMONT, publié le mercredi 20 décembre 2017 à 23h50

Malgré une entame cauchemardesque symbolisée par l'ouverture du score rapide de Naïm Sliti, Angers a su repousser ses doutes mercredi contre Dijon (2-1) et finalement l'emporter grâce à un jeu très volontaire et beaucoup d'impact dans les duels.

Le debrief Avant-dernier de L1 avec seulement 4 unités glanées à Raymond Kopa, le SCO devait absolument enrayer une spirale négative de 9 matches sans victoire en championnat. Entamant la partie la peur au ventre, la balle leur brûlant les pieds, les Angevins se sont retrouvés menés dès la 7eme minute. Ils se sont mis ensuite à s'énerver, et auraient même pu se retrouver prématurément à 10, sans la clémence de l'arbitre après deux fautes grossières de Mehdi Jean Tahrat. Clairvoyant, Stéphane Moulin a alors remplacé son milieu risquant de voir rouge et redynamisé son onze, demandant à ses joueurs de se projeter vite et en bloc vers l'avant. Si un grand Baptiste Reynet a retardé l'échéance, le talent de Karl Toko Ekambi a fini par faire la différence. Le SCO pourra passer les fêtes avec un petit point de retard sur le barragiste lillois et des Toulousains n'en finissant plus de dégringoler. Pas de panique pour les Dijonnais qui, malgré cette ultime défaite avant la trêve, auront réalisé une fort belle première partie d'exercice, achevée à la dixième place. Les Bourguignons voulaient confirmer après leur convaincant succès 3-0 sur le LOSC, ils auront fait illusion durant une grosse demi-heure avant de baisser pavillon devant la fougue de leurs hôtes. Plombés par l'absence de titulaires habituels (Amalfitano, Chafik, Tavares, Varrault...) et les limites criantes de leurs suppléants (au premier rang desquels Lang), les visiteurs n'ont pas pu tenir la distance, mais ont proposé par intermittence des séquences séduisantes, marque de fabrique de la formation d'Olivier Dall'Oglio cette saison. Le film du match7eme minute (0-1) Jeannot sollicite Sliti sur l'aile gauche. L'international tunisien remise en une touche pour son attaquant qui décide d'armer une lourde frappe des 22 mètres. Letellier choisit de mettre les poings et ne maîtrise pas la trajectoire du ballon qui revient sur Sliti. L'occasion est trop belle pour le milieu offensif qui s'applique pour trouver le petit filet, alors que le portier angevin n'a pas eu le temps de se replacer. 30eme minute Suite à une longue touche, Crivelli, au premier poteau et pris par Djilobodji, remise devant le but d'un geste acrobatique. Toko Ekambi va plus haut que Rosier et place une tête croisée... qui heurte le montant de Reynet, battu et tout heureux de voir le ballon revenir dans ses gants ! 43eme minute (1-1) Andreu centre au second poteau vers I.Traoré, qui croise une tête puissante sous la barre. Reynet va la chercher d'une claquette exceptionnelle, avant de voir Toko Ekambi profiter de l'apathie de Lang pour reprendre dans le but ! 55eme minute (2-1) Toko Ekambi provoque dans la surface et se retrouve mis à terre par Xeka, qui lui a retenu la jambe. Le buteur camerounais décide de se faire justice lui-même et, avec sang-froid, ralentit sa course pour ouvrir l'intérieur côté droit une fois que Reynet s'est trahi sur la gauche. 75eme minute Décalé sur la droite par Crivelli, Tait croise fort à ras de terre des 18 mètres. Reynet réussit une horizontale tonique sur sa droite pour détourner du bout des doigts en corner. 82eme minute Sliti gagne un duel de la tête pour lancer Kwon sur l'aile gauche. Le Sud-Coréen va immédiatement chercher Jeannot, esseulé au point de penalty. L'avant-centre se jette pour reprendre du droit aux 6 mètres, mais la transversale repousse l'égalisation qui tendait les bras aux visiteurs ! 92eme minute De l'angle de la surface, Lassana Coulibaly envoie une frappe de mule que Rüfli dévie vers la lucarne. Reynet s'envole sur sa gauche et réalise une parade aussi esthétique que salvatrice ! Tops et flops TOP 3 Un but de renard, un penalty provoqué puis transformé tout en maîtrise, une kyrielle de frappes, autant de dribbles réussis et de tours de rein pour la défense visiteuse : TOKO EKAMBI a été l'homme providentiel du SCO, ramenant la lumière après une entame désastreuse, les doutes et les sifflets du public. Certes, il est allé chercher deux fois le ballon au fond de ses filets. Mais c'est un moindre mal, tant REYNET a surnagé lorsque la furia angevine (23 tirs au total) s'est abattue sur les visiteurs, effectuant de nombreuses parades aussi spectaculaires qu'efficaces. Très en jambes avant de s'éteindre petit à petit comme ses partenaires, SLITI a ouvert de nombreuses brèches grâce à ses capacités d'élimination et son toucher de balle au-dessus de la moyenne. L'international tunisien pensait bien avoir joué un mauvais tour à ses hôtes, en déflorant le tableau d'affichage tout en spontanéité et précision, mais la grinta angevine et la classe de Toko Ekambi en ont décidé autrement. FLOP 3JEAN TAHRAT a symbolisé la partie difficile traversée par le SCO en première période. Placé en verrou entre son milieu et la défense, celui qui n'est que rarement titulaire a raté de nombreuses passes et commis des fautes d'agacement qui ont failli coûter une infériorité numérique précoce aux Angevins. Moulin l'a donc sorti dès la 37ème, ce qui a coïncidé un temps fort des locaux puis leur égalisation six minutes plus tard. Très lent, maladroit et expulsé suite à un tacle glissé dans les tibias de Tait, alors que ses coéquipiers luttaient pour revenir en score dans les derniers instants, LANG a bu le bouillon à Raymond Kopa. C'est d'ailleurs le Hongrois qui, apathique, a laissé Toko Ekambi reprendre de près à la 43eme, alors que son gardien venait de préserver l'avantage dijonnais d'une claquette-réflexe. On a connu SAMMARITANO plus performant ! Le milieu offensif de poche a connu un déchet technique inhabituel, en témoigne sa volée de la 25eme à bout portant qui, au lieu d'offrir le break aux visiteurs, s'est envolée en tribune. L'ancien Auxerrois a manqué de rythme, de tranchant et d'intensité. Andreu, son marquage, a pu passer une soirée bien tranquille et même monter centrer sans opposition. Monsieur l'arbitre au rapport Dans une rencontre tendue, marquée par de nombreux gestes d'énervement et de frustration, Amaury Delerue a alterné psychologie et clémence, comme lorsque Jean Tahrat aurait pu recevoir sa deuxième biscotte après une faute grossière. Mais également autorité et fermeté, distribuant neuf cartons et prenant la responsabilité d'envoyer Lang prendre sa douche avant tout le monde. Ce que n'a d'ailleurs pas contesté le défenseur hongrois. La feuille de matchL1 (J19) : ANGERS - DIJON : 2-1Stade Raymond Kopa (8 017 spectateurs environ) Temps humide et frais - Pelouse de qualité Arbitre : M.Delerue (7) Buts : Toko Ekambi (43eme et 55eme sp) pour Angers, Sliti (7eme) pour Dijon Avertissements : Jean Tahrat (32eme), Fulgini (45eme), Mangani (79eme) pour Angers, Saïd (24eme), Xeka (54eme), Lang (61 et 90eme) pour Dijon Expulsion : Lang (90eme) pour Dijon Angers Letellier (5) - Manceau (4), I.Traoré (cap) (5), R.Thomas (4), Andreu (5) - Jean Tahrat (3) puis Puyo (36eme) (5) - Capelle (4) puis Tait (73eme), Fulgini (4) puis L.Coulibaly (85eme), Mangani (4) - Crivelli (4), Toko Ekambi (8) N'ont pas participé : Mandrea (g), A.Bamba, Sunu, Belaïli Entraîneur : S.Moulin Dijon Reynet (cap) (7) - Rosier (4), Lang (2), Djilobodji (4), Bouka Moutou (4) puis Rüfli (86eme) - Abeid (4), Xeka (4) - Sliti (6) puis Bahamboula (84eme), Saïd (5), Sammaritano (3) puis Kwon (67eme) - Jeannot (4) N'ont pas participé : B.Leroy (g), Yambéré, Massouema, Marié Entraîneur : O.Dall'Oglio

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - L1 (J19) : Angers a enfin fait plaisir à son public contre Dijon
  • belle victoire du sco les joueurs et l entraineur passeront de mielleur fete . le travail fini toujour par payer

  • ENVIE d avoir envie