L1 (J18) : Nantes écoeure Nîmes

L1 (J18) : Nantes écoeure Nîmes©Media365

Jérémie Baron, publié le samedi 14 décembre 2019 à 22h45

Tombeur de Nîmes (1-0), Nantes est quatrième provisoirement. Les Canaris ont enfoncé les Gardois dont la situation devient très inquiétante.

Le debrief
Les larmes touchantes de Sofiane Alakouch - qui a raison de s'en vouloir - ne trompent pas. Les grosses discussions des cadres nîmois avec leurs supporters non plus. Au terme de la partie ce samedi soir aux Costières, débouchant sur un onzième match sans victoire pour le Nîmes Olympique, les Crocos ont su directement que la situation n'allait pas s'améliorer dans les jours à venir pour leur club.

Nantes n'était pas venu avec énormément d'arguments, mais ceux de la formation de Bernard Blaquart - dont l'avenir est de plus en plus incertain - étaient minimes. En première période, passé un gros coup de chaud d'entrée sur la cage d'Alban Lafont (2eme), les Canaris ont pris les choses en main. Si un Ludovic Blas aligné sur le front de l'attaque a eu le pied tremblant au moment de conclure (26eme), ça n'a pas été le cas de son partenaire Imran Louza - auteur de sa deuxième réalisation en Ligue 1 - quelques secondes plus tard sur une erreur d'Alakouch et un bon décalage de Moses Simon (29eme).

On pensait que Nantes allait regretter l'occasion honteusement manquée par Kalifa Coulibaly, qui oubliait son partenaire Kader Bamba pour buter sur Paul Bernardoni (39eme), ou celle de ce même Bamba juste après (41eme). Mais alors que les visiteurs levaient le pied après l'entracte, des Crocos forcément crispés ont rarement montré qu'ils étaient en mesure de faire bouger quelque chose au tableau d'affichage.

Après un gros passage à vide marqué par un bilan d'un petit succès en 7 matchs entre fin octobre et début décembre, les hommes de Christian Gourcuff semblent reprendre leur marche en avant à coups de réalisme glaçant et de victoires étriquées (leurs 9 victoires l'ont été sur un écart minimal) : ce soir, les voilà temporairement au pied du podium. Pour les Nîmois, avant-derniers, le tableau est tout autre : avec un match de plus, le 18eme messin est à quatre points désormais.
L'instant T :
La partie aurait pu basculer quelques secondes seulement après les trois premiers coups de sifflet de Karim Abed : sur un corner botté par Ferhat, Sidy Sarr s'est élevé et, après un coup de billard, Andrei Girotto a bien failli faire trembler ses propres filets en se précipitant. Mais son portier a eu le réflexe qu'il fallait, et grâce à cela Nantes n'a pas démarré la partie avec un handicap. Tout aurait été différent, sinon.
Les buts
29eme minute (0-1)
Sur un long ballon de Touré, Alakouch veut remiser de la tête en retrait mais sa transmission est trop molle. Simon, qui a gêné le défenseur, récupère le ballon, rentre dans l'axe en fixant Briançon, sert Louza en retrait et le gaucher formé à la Jonelière trouve le chemin des filets en première intention, d'un plat du pied droit.
Les tops et les flops
Renaud RIPART (6)
Symbole de ce Nîmes Olympique qui se bat en vain, l'attaquant a signé un match exemplaire sur son côté droit, plein d'envie, de combativité et de bonne volonté. Comme d'habitude, en somme.
Florian MIGUEL (6)
Le latéral gauche passé par Tours a eu une grosse activité et a amené le danger à plusieurs reprises grâce à sa patte gauche.
Kalifa COULIBALY (4)
En forme la saison dernière, le buteur nantais ne score plus et cela devient problématique. Son duel perdu face à Bernardoni alors qu'il avait choisi la solution individuelle (39eme) fait peine à voir, et son match n'a pas été extraordinaire tout comme celui de Blas, aligné en soutien du Malien.
La feuille de match
NÎMES - NANTES : 0-1
Stade des Costières (12 098 spectateurs)
Temps froid - Pelouse en bon état
Arbitre : K. Abed (4)

But : Louza (29eme) pour Nantes

Avertissement : Bamba (46eme), Simon (68eme) et Pallois (81eme) pour Nantes

Expulsion : Aucune


Nîmes
Bernardoni (5) - Alakouch (5), Briançon (cap) (5), P. Martinez (5), F. Miguel (6) puis Sainte-Luce (90eme+3) - Valério (6) puis Duljevic, S. Sarr (6) - Ripart (6), Philippoteaux (5), Ferhat (6) - Denkey (5) puis Stojanovski (87eme).

N'ont pas participé : Dias (g), Guessoum, Buadés, L. Valls.
Entraîneur : B. Blaquart


Nantes
Lafont (6) - Appiah (5), Girotto (5) puis M. Wagué (55eme), Pallois (6), C. Traoré (5) - K. Bamba (6) puis Abeid (75eme), A. Touré (cap) (5), Louza (6), M. Simon (5) - Blas (4) puis Moutoussamy (87eme) - K. Coulibaly (4).

N'ont pas participé : Olliero (g), Basila, Krhin, Youan.
Entraîneur : C. Gourcuff.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.