L1 (J18) : Huitième défaite de suite pour Toulouse, dominé par Reims au Stadium

L1 (J18) : Huitième défaite de suite pour Toulouse, dominé par Reims au Stadium©Panoramic, Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER, publié le samedi 14 décembre 2019 à 22h30

Pour la huitième fois de suite, les Toulousains ont quitté la pelouse avec une défaite en Ligue 1. Reims a très tôt profité des errements de Toulouse pour s'imposer d'une courte marge.

Le debrief

Face à une équipe de Toulouse en total manque de confiance, restant sur sept défaites de suite en Ligue 1, les Rémois savaient qu'ils devaient frapper fort et, surtout, vite. Rémi Oudin a bien compris cela et, après une première occasion manquée dès la 9eme minute, a parfaitement su convertir en but une offrande bien involontaire de l'infortuné Agustin Rogel. L'attaquant rémois ne s'est pas fait prier pour donner l'avantage à son équipe. Mais, face à une équipe toulousaine souvent apathique, les joueurs de David Guion se sont comme endormis. Les Rémois ont alors laissé les clés de la rencontre aux Toulousains qui, sans la vigilance de Thomas Foket, à l'origine de l'action avec une erreur d'appréciation qui aurait pu être coupable, sur sa ligne de but, auraient offert une égalisation presque méritée aux joueurs d'Antoine Kombouaré. Mais rien n'y a fait et, dans cette fin de première période à leur avantage, les Violets ont manqué de tranchant sur le plan offensif pour revenir aux vestiaires avec mieux qu'un score en leur défaveur.

Conscient du manque d'activité de son équipe, David Guion a replacé son bloc plus haut en deuxième période, ce qui a mis les Toulousains dans une situation encore plus difficile. Dans l'incapacité de jouer vers l'avant, ils n'ont jamais su mettre réellement en difficulté un Pedrag Rajkovic encore une fois impérial sur sa ligne de but. Baptiste Reynet, de l'autre côté du terrain, n'a pas été en reste avec un sauvetage réflexe à l'heure de jeu sur une tête de Disasi qui aurait pu offrir le break aux Rémois. C'est alors qu'Antoine Kombouaré a tenté de donner un coup de fouet à son attaque avec l'entrée d'Efthymios Koulouris puis de Jean-Victor Makengo pour renforcer sa ligne d'attaque. Poussés par l'énergie du désespoir pour tenter d'éviter une huitième défaite de suite, les Toulousains ont alors tout tenté pour recoller au score.

S'ils ont souvent cadré, les attaquants de Toulouse n'ont jamais su tromper Pedrag Rajkovic. Une frustration qui a également monté en tribunes avec des incidents à signaler. La direction du club était nommément visée, mais c'était aussi très tendu au bord même de la pelouse dans les dix dernières minutes, ce qui a, un temps du moins, fait hésiter Clément Turpin quant à l'idée d'arrêter temporairement la rencontre. Au final, Toulouse s'incline et continue dans cette spirale négative entamée il y a un petit peu moins de deux mois. Dans leur malheur, il y a une pointe de lumière avec Nîmes qui s'est également incliné ce samedi et reste à égalité de points mais le barragiste Metz, avec son point du match nul face à Marseille, relègue les Toulousains à quatre longueurs. Si Toulouse veut connaître une 18eme saison de suite en Ligue 1, la révolte doit arriver au plus vite.

L'instant T :

Menés au score dès la 9eme minute, les Toulousains ont eu une occasion en or de revenir à hauteur peu avant la demi-heure de jeu. Profitant d'une perte de balle très basse de Thomas Foket, Wesley Saïd a récupéré très haut le ballon et, après être entré dans la surface rémoise, a pu centrer en retrait. Le ballon est manqué par Quentin Boisgard mais pas par Yaya Sanogo qui a pu redresser le ballon vers la cage champenoise délaissée par Pedrag Rajkovic. Malheureusement pour les Toulousains, Thomas Foket a fait un retour du diable vauvert pour sortir le ballon sur sa ligne. Une occasion manquée que les joueurs d'Antoine Kombouaré ont regretté tout le reste de la rencontre.

Le but

9eme minute (0-1)
Suite à un contrôle raté de Rogel, Oudin prend le ballon à 40 mètres du but de Reynet. L'ailier rémois remonte alors le terrain avant d'assurer sa frappe du pied droit à l'entrée de la surface pour tromper le gardien toulousain, qui est sorti de son but pour fermer l'angle et ne peut qu'effleurer le ballon.

Les tops et les flops

Rémi OUDIN (7)
Dès le début du match, Rémi Oudin a pris ses responsabilités et, après avoir perdu un premier duel, est allé marquer son quatrième but de la saison. Il a ensuite été précieux dans la maîtrise du ballon et sa vision du jeu a souvent été utile aux Rémois mais ses coéquipiers n'ont pas su concrétiser.
Mathieu CAFARO (6)
Pendant de Rémi Oudin sur l'aile gauche, Mathieu Cafaro a été important par la précision de ses passes et de ses coups de pied arrêtés, qui ont mis la défense toulousaine en grande difficulté pendant les 82 minutes qu'il a passé sur la pelouse du Stadium.
Agustin ROGEL (3)
Maladroit dès les premiers instants de la rencontre, Agustin Rogel a payé cher ses errements, son erreur étant directement responsable du but rémois et, donc, de la défaite toulousaine. Pris en grippe par le public du Stadium, qui n'a pas hésité à le saluer d'un « Hourra » dès qu'il réussissait une passe, le défenseur uruguayen a passé une très mauvaise soirée, comme toute son équipe.

La feuille de match

TOULOUSE - REIMS : 0-1
Stadium (12 577 spectateurs)
Temps frais - Pelouse en bon état
Arbitre : M.Turpin (6)

Buts : Oudin (9eme) pour Reims

Avertissements : Romao (29eme) et Chavalerin (79eme) pour Reims

Expulsion : Aucune

Toulouse
Reynet (5) - Moreira (4), Amian (5), Rogel (3), Sylla (5) - Koné (4), Sangaré (5), Boisgard (5) puis Koulouris (65eme) - Dossevi (cap) (4) puis Ngoumou (81eme), Sanogo (4), Saïd (4) puis Makengo (69eme)

N'ont pas participé : Goicoechea (g), Diarra, Vainqueur, Adli
Entraîneur : A.Kombouaré

Reims
Rajkovic (6) - Foket (5), Abdelhamid (5), Disasi (5), Kamara (6) - Romao (cap) (5), Chavalerin (5) - Oudin (7) puis XXX (XXeme), Dingomé (5) puis Doumbia (70eme), Cafaro (6) puis Sissoko (82eme) - Dia (non noté) puis Suk (42eme, 4)

N'ont pas participé : Lemaître (g), Munetsi, Kutesa, Mbuku
Entraîneur : D.Guion

Vos réactions doivent respecter nos CGU.