L1 (J17) : Contrairement à Monaco et Lyon, l'OM a déroulé contre Saint-Etienne

L1 (J17) : Contrairement à Monaco et Lyon, l'OM a déroulé contre Saint-Etienne©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 10 décembre 2017 à 23h00

Marseille s'est baladé dimanche contre un Saint-Etienne en plein doute et désormais 15eme de L1 (3-0). La récompense d'une prestation aboutie pour les Olympiens, qui ont bien moins souffert ce week-end que Monaco et Lyon, dont ils suivent le rythme.

Le debrief L'OM pouvait difficilement mieux préparer le choc contre Lyon la semaine prochaine. Jamais il n'a tremblé pour dominer Saint-Etienne dimanche en clôture de la 17eme journée de L1 (3-0) et confirmer son excellente série, désormais portée à douze matchs sans défaite en championnat. Au-delà du résultat, les Marseillais ont retrouvé des vertus dans le jeu qu'ils n'avaient pas montré ces derniers jours, que ce soit à Montpellier (1-1) ou devant le RB Salzbourg (0-0). Avec Bouna Sarr, Maxime Lopez et Valère Germain titulaires, ils ont donné le tournis aux Stéphanois par un mouvement constant et de la qualité dans tous leurs enchaînements. Dimitri Payet a retrouvé de l'allant et des jambes, ce qui a immédiatement impacté le jeu marseillais, comme l'ouverture du score rapide de Germain. Elle n'a pas seulement débloqué son compteur, elle a donné une grande confiance à son équipe et elle a surfé cette vague jusqu'au coup de sifflet final. A l'opposé, les Verts ont traîné leur spleen, comme si les huit matchs consécutifs sans victoire toutes compétitions confondues rendaient leurs chaussures plus lourdes et leurs pieds moins stables. Ils sont apparus à contretemps dans tout ce qu'ils ont fait, que ce soit avec ou sans le ballon. Par conséquent, ils ont eu autant de mal à récupérer le ballon qu'à se projeter avec précision une fois qu'ils l'avaient. Pour ne rien arranger, ils se sont logiquement retrouvés en infériorité numérique en début de seconde période et la performance de Stéphane Ruffier a sauvé les apparences, pour éviter que la soirée ne tourne à la correction. Désormais 15eme, l'ASSE doit regarder clairement vers le bas, surtout que la réception de Monaco se profile. L'ASM, justement, avait souffert pour battre Troyes ce week-end (3-2), comme Lyon à Amiens plus tôt ce dimanche (1-2). Les Marseillais, eux, ont survolé leur sujet. Le signe qu'il faudra bien compter avec eux dans la course au podium, et plus si affinités. Le duel des Olympiques de dimanche prochain en dira un peu plus sur le rapport de forces au sein de ce triumvirat. Le film du match10eme minute Coup-franc excentré et lointain pour l'OM. Payet envoie un long centre qu'aucun joueur ne peut toucher et est tout proche de surprendre Ruffier, qui a un réflexe au dernier moment pour éloigner le danger. 11eme minute (1-0) Corner pour l'OM sur la gauche. Payet enroule fort son centre, que Thauvin dévie du haut de la tête pour prolonger le ballon au second poteau. Germain échappe alors au marquage de Pajot pour placer une reprise de la tête à bout portant, que J.Bamba ne peut sortir sur sa ligne. 15eme minute Décalé sur la droite, Thauvin repique sur son pied gauche et se joue de Pajot pour adresser un centre fuyant vers Payet, qui coupe la trajectoire au point de penalty pour placer une tête décroisée. Il faut un énorme arrêt de Ruffier sur sa droite pour repousser cette tentative dans les pieds de Germain, logiquement signalé en position de hors-jeu. 20eme minute Monnet-Paquet dépose Abdennour d'une feinte de frappe et échappe au défenseur tunisien, qui s'accroche pourtant à son maillot. L'ailier stéphanois entre dans la surface, fixe la défense de l'OM et centre au cordeau pour Diony, absolument seul aux six mètres. Mais l'avant-centre de l'ASSE et manque le ballon, Pajot ne pouvant le pousser au fond dans un deuxième temps. 23eme minute Une-deux parfait entre M.Lopez et Payet, qui lance son partenaire d'un subtil ballon piqué. Le « Minot » de l'OM sert ensuite un caviar à M.Sanson, qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond, mais se contre lui-même avec le pied gauche sur son tir du droit. 26eme minute Corner pour l'OM sur la droite. Payet le tire sortant et Germain s'impose dans les airs au premier poteau pour placer une tête piquée, que Ruffier repousse sans d'un beau réflexe sur sa ligne. 51eme minute M.Sanson profite de la mésentente entre J.Bamba et Pierre-Gabriel pour se saisir du ballon et partir seul vers le but. Il parvient à laisser le latéral stéphanois derrière lui et « RPG » est contraint de commettre la faute, en accrochant grossièrement son maillot à l'entrée de la surface. Carton rouge logique pour Pierre-Gabriel. 52eme minute Sur le coup-franc qui suit, dans une position légèrement excentrée sur la droite, Payet enroule par-dessus le mur stéphanois. Le ballon file juste au-dessus de la barre de Ruffier. 63eme minute Thauvin lance sur la gauche Payet, qui contrôle et fixe Lacroix avant de centrer du pied gauche. Germain coupe le ballon au premier poteau et le reprend de la tête. Ruffier est sur la trajectoire, mais il est néanmoins sauvé par son montant. 70eme minute Payet change d'aile pour lancer Thauvin sur la droite et l'ailier marseillais s'en va défier Théophile-Catherine en un-contre-un. L'ancien Bastiais choisit l'extérieur et allume du droit dans un angle fermé. Ça heurte le poteau de Ruffier, alors que ça prenait la direction de la lucarne. 71eme minute (2-0) Amavi et Luiz Gustavo stoppent J.Bamba à la ligne médiane, le milieu brésilien lançant une attaque rapide. Il fixe la défense stéphanoise avant de décaler Thauvin sur la droite. L'ailier marseillais adresse un centre au cordeau parfait de l'extérieur du gauche vers Germain, qui coupe intelligemment la trajectoire pour le doublé. 75eme minute D'une longue passe, Selnaes trouve Diony, qui réalise un excellent contrôle pour prendre de vitesse Rolando. L'attaquant stéphanois arrive au duel face à S.Mandanda, mais le gardien marseillais a le dernier mot pour sortir la frappe croisée de son adversaire direct. 80eme minute (3-0) Amavi et Ocampos combinent sur le côté gauche pour permettre à l'Argentin de s'infiltrer dans la surface stéphanoise. L'attaquant de l'OM feinte le tir avant d'enrouler sa frappe dans la lucarne opposée d'un Ruffier impuissant. 83eme minute Contre-attaque ultra-rapide menée par les Marseillais. Ocampos joue avec Thauvin, qui accélère pour fixer toute la défense et donner un petit ballon dans la profondeur vers son coéquipier argentin. Ce dernier frappe du bout du pied droit et bute sur un Ruffier qui ne s'est pas jeté. Tops et flops TOP 3 GERMAIN a lancé pour de bon sa saison. Désespérément en quête d'un premier but en L1, l'attaquant marseillais en a mis deux pour le prix d'un. Ce doublé, qui illustre toutes ses qualités d'attaquant, a récompensé sa persévérance et son intelligence dans les déplacements. Avec davantage de réussite, il aurait pu terminer avec un triplé, voire mieux. De gros points pris dans son duel avec Mitroglou. Dans le dur ces dernières semaines, PAYET a retrouvé des couleurs contre son ancien club. Le Réunionnais est apparu très disponible et a fait étalage de sa qualité technique. Une excellente patte sur coups de pied arrêtés, à l'image du premier but, et des caviars qui auraient dû devenir des passes décisives. Un vrai match plein. Même quand il est plus discret dans le jeu, THAUVIN trouve toujours un moyen de se rendre utile et d'être décisif. Avec deux passes décisives, il est devenu le meilleur dans ce registre en L1. Il en est désormais à huit buts et huit offrandes cette saison en championnat, deux totaux qu'il aurait encore pu améliorer en fin de match. Tueur dans la surface adverse plus que flamboyant dans le jeu. FLOP 3 Entré à la pause pour suppléer un F.Pogba blessé, LACROIX a confirmé son niveau de jeu inquiétant depuis le début de la saison. Le défenseur suisse était toujours en retard et s'est retrouvé impliqué sur les deux buts marseillais en deuxième période. Un symbole du recrutement catastrophique de l'ASSE. PAJOT avait annoncé la couleur sur Canal+ avant le match en indiquant que les Verts voulaient « marcher » sur les Marseillais. Sauf que les actes n'ont pas suivi, à commencer par les siens. Il n'a pas existé au milieu et a oublié Germain au marquage sur le premier but olympien. Un jour sans, après son bijou contre Nantes la semaine passée. Volontaire plus que précis, PIERRE-GABRIEL avait relativement bien tenu Thauvin lors du premier acte. Mais sa mésentente dès le retour des vestiaires avec J.Bamba l'a renvoyé prématurément aux vestiaires, pour une expulsion logique. Il a laissé les siens en infériorité numérique et l'ASSE s'est enfoncée pour de bon. Monsieur l'arbitre au rapport Une prestation sans faute pour Nicolas Rainville, qui a maîtrisé son sujet et n'a pas commis la moindre erreur majeur. Il a pris la bonne décision en donnant un carton rouge à Ronaël Pierre-Gabriel. La feuille de matchL1 (J17) : MARSEILLE - SAINT-ETIENNE : 3-0 Orange Vélodrome (40 000 spectateurs environ) Temps frais - Pelouse bonne Arbitre : M.Rainville (7) Buts : Germain (11eme et 71eme) et Ocampos (80eme) pour Marseille Avertissements : Abdennour (21eme) pour Marseille - B.Dabo (30eme) et Lacroix (60eme) pour Saint-Etienne Expulsion : Pierre-Gabriel (51eme) pour Marseille Marseille S.Mandanda (6) - B.Sarr (6), Rami (6), Abdennour (5) puis Rolando (64eme), Amavi (5) - M.Lopez (6), Luiz Gustavo (7) puis Zambo Anguissa (85eme) - Thauvin (7), M.Sanson (5) puis Ocampos (69eme), Payet (cap) (7) - Germain (7) N'ont pas participé : Y.Pelé (g), Sakai, Mitroglou, Njie Entraîneur : R.Garcia Saint-Etienne Ruffier (6) - Janko (4), Théophile-Catherine (3), F.Pogba (5) puis Lacroix (46eme, 3), Pierre-Gabriel (3) - B.Dabo (4) puis V.Dias (82eme), Selnaes (5), Pajot (3) - Monnet-Paquet (5), Diony (4), J.Bamba (4) puis C.Mbengue (74eme) N'ont pas participé : J.Moulin (g), H.Maïga, Hernani, Söderlund Entraîneur : J.-L.Gasset

 
12 commentaires - L1 (J17) : Contrairement à Monaco et Lyon, l'OM a déroulé contre Saint-Etienne
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]