L1 (J15) : Strasbourg n'avait pas d'idées, Caen pas de réussite

L1 (J15) : Strasbourg n'avait pas d'idées, Caen pas de réussite©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le mardi 28 novembre 2017 à 21h10

Au bout d'un match que Caen est passé bien plus proche de gagner que de perdre, Strasbourg s'est contenté d'un nul à domicile (0-0). Une opération pas si mauvaise pour les deux clubs, alors que des chocs contre le PSG (pour le Racing) et Lyon (pour Malherbe) se profilent le week-end prochain.

Le debrief
Cette soirée n'a ressemblé à aucune autre depuis le début de la saison pour Strasbourg. Le Racing avait pris le pli de faire exploser les défenses adverses (au moins deux buts marqués lors de cinq de ses sept dernières sorties), il a buté sur un mur contre Caen mardi en ouverture de la 15eme journée de L1 (0-0). Il n'avait pas réussi le moindre clean-sheet depuis la mi-août, il en a validé un avec beaucoup de chance, les Normands touchant à deux reprises les montants. La bonne nouvelle pour les Alsaciens, c'est qu'ils quittent provisoirement la zone rouge avec ce résultat et se retrouvent même 16emes en attendant les autres résultats du week-end. La mauvaise, c'est qu'ils n'ont pas réellement fait fructifier le point ramené de Saint-Etienne vendredi (2-2), alors que se profile la venue du PSG à la Meinau samedi.

Après une entame prometteuse, avec une première occasion pour Martin Terrier dès la 5eme minute, Strasbourg n'est plus arrivé à rien. Du déchet technique dans l'entrejeu a privé les hommes de Thierry Laurey de la moindre vitesse dans le jeu et ils n'ont jamais réussi à déstabiliser le bloc adverse ainsi. Il faut dire que Caen sait y faire pour parvenir à déjouer les plans de l'adversaire et a encore réussi sa mission avec autorité, ses deux lignes de quatre se reformant vite à la perte du ballon. Avec davantage de justesse dans le dernier geste et des coups mieux conclus, les Normands auraient même ramené d'Alsace un succès qui n'aurait pas été volé. Au lieu de cela, ils se sont contentés d'un point qui les laisse aux portes du Top 5, avant de recevoir Lyon le week-end prochain. Un vrai choc de haut de tableau désormais.
Le film du match
5eme minute
Servi dos au but, Terrier efface Genevois sur son contrôle orienté et accélère plein axe. Arrivé dans la surface caennaise, l'attaquant strasbourgeois envoie un tir croisé, que Vercoutre repousse bien en se couchant sur sa gauche.

6eme minute
A.Mbengue s'avance sur le côté gauche sans opposition et adresse un centre parfait pour Rodelin, oublié au point de penalty. Mais l'attaquant caennais déchire sa reprise du plat du pied droit.

37eme minute
Trouvé entre les lignes, Féret se retourne parfaitement sur son contrôle et centre de l'extérieur du droit. Le ballon est touché de la tête par Mangane et Seka manque dans un second temps son dégagement, profitant à Nkololo, qui ne peut redresser la trajectoire du ballon pour attraper le cadre.

43eme minute
Décalé sur la gauche, A.Mbengue adresse un centre au cordeau vicieux. B.Kamara intervient au sol, mais se troue dans sa prise de balle. Santini hérite ainsi du ballon, se joue des défenseurs d'un beau geste technique et frappe dans un angle très fermé. Son tir heurte le poteau droit d'un B.Kamara qui était encore battu.

55eme minute
Dans un premier temps, Avounou fait passer un frisson sur son tir sans contrôle du droit suite à un centre de Nkololo, sa frappe étant déviée par Aholou et filant juste à côté du but. Sur le corner qui suit, la défense de Strasbourg se dégage difficilement et Rodelin prend sa chance finalement. Mais son tir est trop croisé et ne peut être prolongé par un attaquant caennais dans le but.

65eme minute
Après un ballon sauvé par Nkololo, Guilbert centre au second poteau vers Avounou, qui remise astucieusement de la tête dans l'axe. Santini est alors gêné par Mangane, auteur d'un retour salvateur pour les siens.

84eme minute
Sur son contrôle, Rodelin dépose Lala et se joue du défenseur strasbourgeois pour servir au second poteau Nkololo, absolument seul. Mais sa frappe puissante atterrit sur la barre transversale. Dans un second temps, Rodelin hérite du ballon et enroule un tir, qui passe au-dessus.
Tops et flops

TOP 3

Pas de but cette fois pour AHOLOU, mais encore un match plein pour la sentinelle de Strasbourg. Il a ratissé bien des ballons devant la défense et affiché sa sérénité technique dans la première relance. L'ancien Orléanais a fait un bien fou à une équipe dans le doute défensivement.

Dans une rencontre où les défenses ont pris le dessus sur les attaques des deux côtés, RODELIN a clairement surnagé parmi les joueurs offensifs. Il a brillé par la qualité de ses contrôles, en particulier dos au but, et sa vision du jeu a fait des merveilles. Dommage qu'il ait parfois manqué de justesse dans le dernier geste, histoire de mettre la cerise sur le gâteau.

Très disponible dans son couloir gauche, A.MBENGUE a encore réalisé une prestation pleine d'allant. Des débordements intéressants et de l'autorité défensive à mettre au crédit du latéral caennais. Les matchs se suivent et il continue d'engranger des points.


FLOP 3

J.MARTIN a confirmé son irrégularité chronique. Positionné en numéro 10, il a fait étalage d'un énorme déchet technique, même s'il est monté en puissance dans ce domaine au fil des minutes. Pris dans la tenaille caennaise, il a souffert dans l'impact physique et a peiné à force de jouer dos au but. Un match à oublier pour l'ex-Montpelliérain.

Peu en vue sur son côté droit, NKOLOLO n'a pas vraiment fait fructifier sa deuxième titularisation de la saison en L1. Il n'a pas existé jusqu'à une énorme opportunité vendangée en fin de match. Il avait ainsi l'occasion d'effacer l'ardoise. Raté pour ce coup-là.

Symbole de la fébrilité défensive de Strasbourg, B.KAMARA n'a rien fait pour rassurer ses coéquipiers. Ses appuis difficiles et ses prises de balle loin d'être nettes auraient pu coûter bien plus cher à son équipe. Il se consolera de sa soirée avec un deuxième clean-sheet de la saison, qu'il doit avant tout à des montants bienveillants.
Monsieur l'arbitre au rapport
Dans un match tranquille, même si l'état de la pelouse a rendu difficile le jugement de certaines situations, Sébastien Jochem a réussi à se mettre le feu tout seul. Il s'est régulièrement trompé dans ses décisions et n'a pas aidé à la clarté du jeu par des coups de sifflet tardifs.
La feuille de match
L1 (J15) : STRASBOURG - CAEN : 0-0
La Meinau (22 175 spectateurs)
Temps frais - Pelouse moyenne
Arbitre : M.Jochem (4)

Buts : Aucun

Avertissements : B.Koné (80eme) pour Strasbourg - Djiku (45eme) et Genevois (51eme) pour Caen

Expulsion : Aucune


Strasbourg
B.Kamara (4) - Lala (4), Mangane (cap) (6), B.Koné (6), Seka (5) - Gonçalves (5) puis Blayac (64eme), Aholou (6), Liénard (4) - J.Martin (4) puis Saadi (87eme) - N.Da Costa (4) puis Sacko (73eme), Terrier (5)

N'ont pas participé : Oukidja (g), Salmier, Grimm, Bahoken
Entraîneur : T.Laurey


Caen
Vercoutre (6) - Guilbert (6), Genevois (5), Djiku (6), A.Mbengue (6) - Sankoh (6) - Nkololo (4), Rodelin (6), Féret (cap) (5) puis Aït-Bennasser (61eme), Avounou (4) puis Armougom (72eme) - Santini (4)

N'ont pas participé : B.Samba (g), I.Diomandé, Delaplace, Peeters, Deminguet
Entraîneur : P.Garande

 
2 commentaires - L1 (J15) : Strasbourg n'avait pas d'idées, Caen pas de réussite
  • Faire un nul à Strasbourg est un excellent résultat beaucoup d'équipes ne feront pas cela mise à part le psg .

  • Le SMC une fois de plus m'a semblé jouer ...pour ne pas perdre et garder une marge
    de points avec le dernier barragiste ...et non pour gagner .Le nombre d'occasions
    raté par précipitation, peur de faire tourner le ballon ....est un signe de cette mentalité
    Dommage car il y avait des possibilités et la réussite n'est pas la raison essentielle

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]