L1 (J15) : Le conte de fées d'Amiens se poursuit contre Dijon

L1 (J15) : Le conte de fées d'Amiens se poursuit contre Dijon©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le mardi 28 novembre 2017 à 21h55

Face à des Dijonnais supérieurs techniquement, Amiens a su se montrer réaliste devant et solidaire en bloc-équipe derrière, quitte à refuser le jeu dans le dernier quart d'heure, pour engranger mardi une troisième victoire de suite en L1 (2-1). Le promu picard se retrouve ainsi 7eme du classement.

Le debrief
On prévoyait au bizut de l'élite une saison difficile, et pourtant... Après un temps d'adaptation, Amiens est sur une série de huit rencontres sans défaite et de trois victoires consécutives. Avec 21 points en 15 journées, les hommes de Christophe Pélissier sont dans un temps de passage garantissant rapidement le maintien. Sans se voir trop beaux, mais pleins d'abnégation et d'envie, portés par un public qui a réchauffé la température, les Picards ont retenu la leçon de la première période, qui avait vu Chang-Hoon Kwon égaliser rapidement après l'ouverture du score chanceuse de Gaël Kakuta. En effet, après le second but de Quentin Cornette au retour des vestiaires, ils se sont regroupés autour de leur surface pour garer un bus intraitable. Trois points obtenus au forceps, qui font leur bonheur.

Dixième au coup d'envoi, septième provisoire, l'ASC se déplacera à Rennes samedi avec le plein de confiance dans sa tactique sans complexe. Dijon ne réalisera pas la passe de trois. Après avoir fait tomber Troyes et Toulouse, les Bourguignons se sont cassés les dents sur un os. Ils ont cru avoir fait le plus dur en revenant à un partout, mais la pelouse grasse ralentissant leur jeu de passes courtes et l'envie de leurs adversaires les ont privés d'inspiration au retour des vestiaires. Il faudra se remettre en selle dès vendredi pour la réception de Bordeaux.
Le film du match
3eme minute (1-0)
Amiens obtient un coup-franc à l'entrée de la surface suite à une charge de Sammaritano sur Cornette. Kakuta prend sa chance en enroulant du gauche. Reynet paraît être sur la trajectoire, mais le mur et la tête du grand Djilobodji dévient le ballon, qui retombe de l'autre côté.

9eme minute
Cornette remonte le terrain sur 30 mètres avant de servir L.Traoré, qui évite Rosier en faisant passer la balle derrière sa jambe d'appui, puis croise de l'intérieur du droit. Battu, Reynet est suppléé par un retour salvateur d'Haddadi, le latéral tunisien sortant le tir du bout de l'orteil.

15eme minute (1-1)
Sur une ouverture en profondeur, Gouano et Dibassy se trouent et renvoient la ballon à l'entrée de la surface sur Rosier, qui alerte Kwon. Le Sud-Coréen sollicite un une-deux éclair avec Sammaritano et enroule du gauche dans la lucarne opposée, laissant Gurtner pantois.

33eme minute
Sur un centre de Rosier devant le but, Gouano rate complètement son intervention, laissant Kwon contrôler dans son dos et enchaîner en percutant Gurtner. La balle file en tribune.

45eme minute
Sur la première attaque placée des Picards, Kakuta demande la remise à L.Traoré et enroule du gauche des 25 mètres. Le ballon file au-dessus d'un Reynet spectateur avant d'aller percuter l'extérieur du poteau gauche.

50eme minute (2-1)
Sur un centre de Gakpé mal repoussé par la tête de Djilobodji, Cornette récupère au second poteau et enchaîne de l'intérieur du droit. D'une belle parade, Reynet met les poings en opposition, mais le ballon revient directement sur l'ailier amiénois qui ajuste le portier dijonnais du gauche.

76eme minute
A l'entrée de la surface, Tavares se saisit d'un centre en retrait d'Haddadi, avant d'embarquer Gouano d'un tour complet sur lui-même et de croiser du droit. Le tir du Cap-Verdien lèche l'extérieur du poteau opposé de Gurtner, impuissant sur le coup.
Tops et flops

TOP 3

En plus d'avoir inscrit son premier but en L1, une réalisation qui a offert les trois points à ses coéquipiers, CORNETTE a fait vivre un calvaire à Balmont, Rosier et Abeid, qu'il a enrhumé de ses coups de reins sur ses remontées de balle. Des fulgurances qui ont créé des brèches et amené le danger à de nombreuses reprises. C'est d'ailleurs lui qui provoque la faute amenant le coup-franc gagnant de Kakuta dès la 3ème minute. Pari gagnant pour son coach qui devrait coucher son nom dans son onze de plus en plus souvent.

Dans ses cages, GURTNER a symbolisé toute l'opiniâtreté d'une équipe montée du National à la L1, qui assume à la fois ses lacunes et sa place dans l'élite. Peu académique, il a bloqué avec ses poings une flopée de tirs dijonnais et commandé sa défense pour la rendre la plus hermétique possible, quitte à lui demander de balancer loin devant sur la fin. Un vrai leader.

Arrivé sur la pointe des pieds la saison passée, KWON a peu à peu gagné ses galons de titulaire à Dijon jusqu'à devenir indispensable à l'attaque de Dall'Oglio. S'il a égalisé d'une inspiration sublime, il a aussi su créer de nombreux décalages grâce à sa technique au-dessus de la moyenne et son centre de gravité très bas. Hélas pour le DFCO, il était trop seul à avoir des idées sur le pré de la Licorne.

FLOP 3

DJILOBODJI n'a pas été verni. C'est lui qui a permis à l'ASC de mener très rapidement en déviant de la tête le coup-franc de Kakuta, prenant ainsi à contre-pied son propre portier. L'ancien Nantais a également manqué sa tête sur un centre amenant le second but amiénois. Il a aussi fait très peur à ses partenaires en relançant directement sur Gakpé avant de se rattraper, son adversaire manquant de spontanéité sur l'action. Bref, vraiment pas l'assurance tous risques.

Son alter-ego de la charnière picarde n'a pas dégagé davantage de sérénité. Très fébrile, marchant sur les plates-bandes de Dibassy, GOUANO s'est souvent troué lorsqu'il était sous pression. On peut notamment lui imputer le but de Kwon et la tentative du Sud-Coréen filant au-dessus des cages de Gurtner quelques minutes plus tard. Heureusement pour l'ASC, autour de lui, les boulons étaient bien resserrés.

BALMONT va sur ses 38 ans, et cela s'est vu sur la pelouse de la Licorne. Manquant de vitesse, le vieux grognard n'a pas réussi à amener du liant entre la défense et l'attaque et s'est souvent fait prendre par la vivacité de ses adversaires, Cornette en tête. Il a été remplacé dès la 56ème par Saïd, qui a immédiatement apporté de la percussion.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Abed a beaucoup laissé jouer, malgré quelques contacts rugueux, contribuant ainsi à rendre la partie fluide et agréable. L'état d'esprit entre les deux formations ayant été très correct, il n'a dû mettre la main à la poche que deux fois, et seulement à partir du dernier quart d'heure.
La feuille de match
L1 (J15) : AMIENS - DIJON : 2-1
Stade de la Licorne (8 693 spectateurs)
Temps humide et frais - Pelouse grasse
Arbitre : M.Abed (7)

Buts : Kakuta (3eme) et Cornette (50eme) pour Amiens - Kwon (15eme) pour Dijon

Avertissements : Abeid (77eme) et Haddadi (88eme) pour Dijon

Expulsion : aucune

Amiens

Amiens
Gurtner (7) - I.Cissokho (4), Dibassy (4), Gouano (3), Avelar (4) - Monconduit (cap) (5) puis Ielsch (73eme), Zungu (4) - Gakpé (4), Kakuta (5), Cornette (6) puis Manzala (66eme) - L.Traoré (4) puis Adenon (86eme)

N'ont pas participé : Bouet (g), El Hajjam, Baradji, Koita
Entraîneur : C.Pélissier


Dijon
Reynet (cap) (4) - Rosier (5), Yambéré (4), Djilobodji (3), Haddadi (4) - Balmont (3) puis Saïd (56eme), Abeid (4) puis Amalfitano (78eme) - Kwon (6), Xeka (5), Sammaritano (4) puis Jeannot (81eme) - Tavares (4)

N'ont pas participé : B.Leroy (g), Varrault, Chafik, Marié
Entraîneur : O.Dall'Oglio

 
1 commentaire - L1 (J15) : Le conte de fées d'Amiens se poursuit contre Dijon
  • Amiens est l'équipe de ligue 1 la plus méritante surtout quand on connait son parcours pour en arriver là.. de National 1 à Ligue 1 en seulement 2 ans... chapeau.!!!!!

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]