L1 (J15) : Facile à Metz, l'OM est le nouveau dauphin du PSG

L1 (J15) : Facile à Metz, l'OM est le nouveau dauphin du PSG©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le mercredi 29 novembre 2017 à 21h40

Largement supérieur à une formation de Metz trop faible (0-3), l'Olympique de Marseille a le vent en poupe en Ligue 1 et s'empare de la deuxième place au classement, derrière le Paris Saint-Germain.

Le debrief
L'Olympique de Marseille va bien, merci pour lui ! Malgré le calendrier qui s'affole, la fatigue grandissante ou encore les chutes de neige qui se sont abattues sur la Moselle, le club phocéen traverse une période faste en étirant sa bonne série en Ligue 1 par un dixième match sans défaite (7 victoires et 3 nuls) et un neuvième succès sur la pelouse du cancre messin. Surtout, il profite des contre-performances de Monaco à Nantes (1-0) et surtout de Lyon face à Lille (1-2) pour s'emparer de la deuxième place au classement derrière le rival parisien. Impensable à la fin août quand les Phocéens avaient pris une rouste monumentale à Louis II face au champion de France monégasque (6-1).

Alors qu'ils avaient pris l'habitude de lâcher des points en route contre des formations en perdition - défaite contre Rennes (1-3), matchs nuls à Strasbourg (2-2) et Bordeaux (1-1), les hommes de Rudi Garcia ne sont pas tombés dans le traquenard de Saint-Symphorien, rempli jusqu'à la gueule pour l'occasion. Sérieux et appliqués, ils ont assumé leur statut avec autorité malgré une petite frayeur d'entrée de match avec un but refusé à Emmanuel Rivière pour un hors-jeu évident (2eme). Ils ont rapidement mis la tête sous l'eau à des Messins qui ne sont plus à une noyade près, eux qui ne l'ont sortie que le 17 septembre dernier lors de leur unique victoire de la saison, à Angers (0-1). Intenable sur son côté droit et face au jeune Nicolas Basin, un peu trop tendre, Florian Thauvin a été le grand bonhomme de la rencontre. Il s'est régalé avec un but (18eme), une passe décisive pour Luiz Gustavo (36eme) et se retrouve également à l'origine du troisième d'Ocampos (71eme). Marseille s'est tout simplement amusé face au cancre de la Ligue 1.

Pour le FC Metz incapable de réagir et parfois proche du ridicule, la situation devient dramatique (13 revers en 15 journées) et historique. Le club de Bernard Serin est le premier à enchaîner huit défaites de rang à domicile. Il n'a plus trouvé le chemin des filets depuis le 21 octobre dernier et la réception de Dijon (1-2). Le dernier match de l'ère Hinschberger. En quatre matchs depuis son arrivée, Frédéric Hantz n'a toujours pas eu l'occasion de soulever les bras ou de féliciter un de ses attaquants. Il doit se demander ce qu'il est venu faire dans cette mouise, lui qui sirotait des cocktails et pratiquait le golf à l'île Maurice avant que l'on fasse appel à lui.
Le film du match
2eme minute
Sur un centre de la gauche de Renaud Cohade, Emmanuel Rivière coupe la trajectoire du droit et pense ouvrir le score. Le Martiniquais est signalé en position illicite.

18eme minute (0-1)
Florian Thauvin chipe le ballon à Nicolas Basin, accélère dans son couloir droit et r+entre dans la surface messine. Il réalise sa spéciale à l'instar d'Arjen Robben en enroulant son ballon du gauche dans la lucarne opposée. Eiji Kawashima est trop court.

28eme minute
Sur une ouverture de Dimitri Payet, Konstantinos Mitroglou se retrouve seul face à Eiji Kawshima, mais le gardien japonais a la main ferme sur la tentative du gauche du buteur grec.

29eme minute
Plein axe, Matthieu Dossevi adresse une puissante frappe du droit à ras de terre des 25 mètres. Steve Mandanda sort le grand jeu et sauve les siens d'une belle parade sur sa droite.

36eme minute (0-2)
A la suite d'un corner mal repoussé par la défense messine, Florian adresse un centre parfait du gauche depuis l'aile droite. Esseulé au second poteau, Luiz Gustavo a le temps de contrôlé et d'ajuster du droit Eiji Kawashima, abandonné par sa défense.

Dimitri Payet se charge d'un coup-franc plein axe aux 20 mètres, mais bute sur le mur messin. Le ballon revient sur Jordan Amavi qui expédie une ogive du gauche qui vient flirter avec la lucarne droite d'Eiji Kawashima.

51eme minute
Sur un long-coup franc botté côté gauche par Dimitri Payet, Florian Thauvin place au second poteau une tête lobée qui termine sur la transversale d'Eiji Kawashima.

58eme minute
Lancé côté droit, Florian Thauvin se joue encore une fois de Nicolas Basin,accélère et adresse une frappe du droit qui frôle l'arrête droite des cages d''Eiji Kawashima.

71eme minute (0-3)
Ocampos est à la conclusion d'une belle séquence marseillaise sur le côté droit et d'une combinaison initiale entre Florian Thuavin et Hiroki Sakai.

86eme minute
Sur un centre de la gauche de Nicolas Basin, Florent Mollet décolle au point de pénalty et réalise une merveille de ciseau retourné, trop axial pour surprendre Steve Mandanda.
Tops et flops

TOP 3

Florian THAUVIN était en feu et a été intenable sur son côté droit, notamment pour le pauvre Nicolas Basin. Auteur d'un but dont il s'est fait une spécialité, il aurait pu améliorer son compteur personnel à deux ou trois reprises avec un peu plus d'efficacité. Il est impliqué dans les deux autres réalisations de son équipe. Bref, une prestation d'international.

Il est définitivement le patron et le chef d'orchestre de cette équipe messine. Il y a l'OM avec et sans Luiz GUSTAVO. Le Brésilien joue simple, mais juste. Et il lui arrive même de marquer. Lucide et plein de sang-froid, il a permis à son équipe de faire le break sur un service de Florian Thauvin.

On ne sait pas s'il est libéré depuis le départ de « Tonton » Pat, mais on a retrouvé le Jordan AMAVI de Nice. Puissant et véloce, intraitable défensivement, le latéral gauche est de plus en plus saignant et a souvent combiné avec Ocampos sur son côté gauche. Il a également gratifié le public messin d'une frappe improbable qui aurait pu nettoyer à quelques centimètres près la lucarne droite d'Eiji Kawashima au Karcher.


FLOP 3

Dur baptême du feu pour le jeune Nicolas BASIN. Préféré à Benoît Assou=Ekotto sur le côté gauche de la défense messine, il a vécu un véritable calvaire pour sa première titularisation en Ligue 1. Il faut dire qu'il avait un client en face en la personne de Florian Thauvin qu'il n'a jamais su arrêter. Son carton jaune pour une faute précoce sur Dimitri Payet l'a également handicapé. Bref, c'était tout sauf un cadeau de la part de Frédéric Hantz.

Quand il n'est pas exclu, il n'est pas à la fête. De retour de suspension, Fallou DIAGNE devait apporter son expérience à une charnière centrale qui avait pris l'eau contre Amiens (1-2). Le Sénégalais a multiplié les mauvaises relances et les petites fautes grotesques. Il n'a clairement pas aidé Moussa Niakhaté ni son équipe d'une manière générale.

Si l'équipe messine n'a pas fait un grand match dans son ensemble à l'exception d'Eiji Kawashima, Konstantinos MITROGLOU non plus. L'attaquant grec a manqué une énorme occasion sur un caviar de Dimitri Payet et a, surtout, été très pataud du début à la fin. On ne l'a pas senti très concerné non plus et sa prestation n'est du même sceau que les autres attaquants marseillais. Loin s'en faut.
Monsieur l'arbitre au rapport
Tony Chapron n'a pas fait de fausse note et a parfaitement géré les 22 acteurs d'une rencontre, il est vrai, assez simple à arbitrer.
La feuille de match
L1 (J15): METZ - MARSEILLE : 0-3
Stade Saint-Symphorien (18 046 spectateurs)
Temps neigeux - Pelouse impeccable
Arbitre : M.Chapron (8)

Buts : Thauvin (38eme), Luiz Gustavo (36eme) et Ocampos (71eme) pour Marseille

Avertissements : Basin (15eme) pour Metz


Metz
Kawashima (6) - Rivierez (4), Diagne (3), Niakhaté (5), Basin (2) - Poblete (4), Cohade (3) - N'Guette (4) puis Niane (79eme) , M. Dossevi (5) puis Mollet (58eme) , Balliu (3) - Rivière (3) puis Roux (53eme).

N'ont pas participé : Didillon (g), Wollscheid, Assou-Ekotto et Philipp.
Entraîneur : F.Hantz


Marseille
Mandanda (6) - Sakai (5), Rami (6), Rolando (6), Amavi (7) - Anguissa (6), Luiz Gustavo (7) puis M.Lopez (84eme) - Ocampos (6), Payet (cap) (7), Mitroglou (4) puis Njie (62eme) , Thauvin (8) puis Germain (73eme).

N'ont pas participé : Pelé (g), Abdennour, Doria, B. Sarr et M. Sanson.
Entraîneur : R.Garcia

 
4 commentaires - L1 (J15) : Facile à Metz, l'OM est le nouveau dauphin du PSG
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]