L1 (J14) : Sur son nuage, Amiens enchaîne à Metz

L1 (J14) : Sur son nuage, Amiens enchaîne à Metz©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, publié le samedi 25 novembre 2017 à 22h55

Amiens continue sa série positive en s'imposant avec la manière chez la lanterne rouge messine (0-2) pour qui la saison s'annonce longue, très longue.

Le debrief
Mais où s'arrêtera le promu amiénois ? Le plus petit budget continue de déjouer les pronostics et se retrouve pour la première fois dans la première partie de tableau (10eme) après plus d'un tiers de championnat. « Surtout avec 18 points », a insisté l'entraîneur Christophe Pélissier. Les Picards enchaînent un sixième match de suite sans défaite en Ligue 1 (3 victoires et 3 matchs nuls). Après avoir tenu en respect le champion de France monégasque (1-1), puis étrillé le LOSC de Marcelo Bielsa (3-0), ils sont allés s'imposer, ce samedi, sur la pelouse du FC Metz pour leur troisième rencontre de la semaine. Sans vraiment trembler. Sans le moindre complexe, non plus. Et avec pas mal de sérénité.

Solides défensivement, les Amiénois ont simplement souffert en tout début de rencontre avant de trouver la faille à la demi heure de jeu grâce à Moussa Konaté (0-1). Si les Grenats ont eu quelques situations dangereuses, les Picards ont globalement maîtrisé les débats et la situation. Le second but de Bongani Zungu a mis fin aux espoirs messins qui s'enfoncent un peu plus dans le doute, eux qui vont multiplier les records à ce rythme. L'équipe de Frédéric Hantz en est désormais à sept défaites de rang à Saint-Symphorien. Seuls le SO Montpellier, Sochaux, Grenoble et Caen ont fait pire. Surtout, avec douze défaites en quatorze journées, quatre points au compteur et dix points de retard sur Strasbourg, 18eme et barragiste, ils ont déjà un pied et quatre orteils en Ligue 2. « Ce n'était pas une finale, mais un tournant de notre saison. Je m'en veux de ne pas avoir convaincu mes joueurs qu'ils avaient les qualités pour gagner un tel match », a reconnu pour sa part le coach messin en conférence de presse. Et c'est Marseille qui est attendu sur les berges de la Moselle mercredi soir...
Le film du match
14eme minute
Ibrahim Niané combine dans l'axe avec Nolan Roux. Le Sénégalais adresse une frappe de l'intérieur du pied droit depuis les 20 mètres qui oblige Régis Gurtner à se coucher sur sa gauche.

30eme minute (0-1)
Sur le côté gauche, Bakaye Dibassy enrhume par deux fois Matthieu Dossevi qui se jette. Son centre est parfait et arrive au second poteau sur Moussa Konaté, complètement esseulé et qui reprend de la tête. Thomas Didillon ne peut qu'accompagner le ballon dans ses filets

34eme minute
A la suite d'une belle action collective, Emmanuel Bourgaud lance de la tête et dans la profondeur Moussa Konaté. Le Sénégalais prend de vitesse Benoît Assou-Ekotto, élimine Thomas Didillon d'un crochet extérieur, mais ne peut redresser sa frappe.

38eme minute
Décalé par Nolan Roux, Matthieu Dossevi adresse un centre impeccable entre deux défenseurs. Complètement seul aux 9 mètres, Ibrahim Niané expédie une volée du droit largement au-dessus.

39eme minute
Trouvé dans la surface par Thomas Monconduit, Moussa Konaté résiste à Moussa Niakhaté, mais croise trop sa frappe rasante du droit. Il oublie en plus Gaël Kakuta, seul dans les 6 mètres.

46eme minute
Sur le coup d'envoi de la deuxième mi-temps, Nolan Roux dévie de la tête pour Matthieu Dossevi. Celui-ci contrôle et enchaîne par une demi-volée du gauche. Régis Gurtner s'envole et capte la sphère sur sa gauche d'une belle parade.

66eme minute (0-2)
Gaël Kakuta accélère plein axe et décale sur sa gauche Bongani Zungu. Ce dernier contrôle, se remet sur son pied droit et enroule parfaitement sa frappe du droit qui termine dans le soupirail gauche de Thomas Didillon, battu.

86eme minute
Opa N'Guette fait la musique sur son aile gauche, rentre dans la surface et frappe fort du droit à ras de terre. Régis Gurtner s'interpose du pied.
Tops et flops

TOP 3

Il aurait pu s'offrir un doublé, voire même un triplé avec un peu plus de réalisme et de lucidité dans le dernier geste. Moussa KONATE a eu le mérite d'ouvrir le score et d'être un poison constant pour une défense messine qui a souffert de mille maux pour le contenir.

Il est le symbole du recrutement cosmopolite, insolite et surtout réussi d'Amiens. Le milieu de terrain sud-africain Bongani ZUNGU, généreux dans l'effort, est le parfaitement complément à la récupération du capitaine Thomas Monconduit avec qui il s'entend les yeux fermés. Son but n'a pas laissé la moindre chance à Thomas Didillon.

Il n'est certainement pas le défenseur le plus connu de la Ligue 1. Mais Prince GOUANO est à l'image de cette équipe d'Amiens : surprenante. Puissant et véloce, il n'a laissé que des miettes à Ibrahim Niané et Nolan Roux.


FLOP 3

Il est l'une des rares satisfactions du Mercato estival messin depuis le début de la saison. Moussa NIAKHATE a pourtant souffert le martyr face à la puissance de Moussa Konaté qu'il oublie sur l'ouverture du score. L'ancien défenseur de Valenciennes a sans doute été orphelin de son habituel compère de la défense centrale, Milan Bisevac.

Après sept apparitions depuis le début de la saison, Ibrahim NIANE espérait fêter sa première titularisation en Ligue 1 par une première réalisation. Lui qui est le meilleur buteur du précédent championnat sénégalais. Il a eu les occasions, mais a le plus souvent vendangé à l'image de cette volée dans les nuages sur un centre millésimé de Matthieu Dossevi.

Matthieu DOSSEVI, fautif sur le premier but,n n'a pas eu son rendement habituel. Renaud COHADE et CAFU ont été dominé dans l'entrejeu.... Et il y a Thomas DIDILLON. Imbattable à Toulouse (0-0), le gardien messin n'a pas été décisif même si sa faute n'est pas engagée sur les deux buts concédés. Pas vraiment aidé par sa défense, il n'a pas empêché son équipe de couler une fois encore devant son public. Eiji Kawashima devrait garder les buts messins contre l'OM.
Monsieur l'arbitre au rapport
Antony Gautier a parfaitement contenu les acteurs de cette rencontre et n'a sorti qu'un carton en fin de match pour Nolan Roux. Il n'a pas sifflé de penalty sur N'Guette (19eme) alors que le Sénégalais est pris « en sandwich » dans la surface de réparation entre Bakaye Dibassy et Abdou Adenon.
La feuille de match
L1 (J14) : METZ - AMIENS : 0-2
Stade Saint-Symphorien (15 079 spectateurs)
Temps frais et humide - Pelouse impeccable
Arbitre : M.Gautier (5)

Buts : Konaté (29eme) et Zungu (66eme) pour Amiens

Avertissement : Roux (71eme) pour Metz
Expulsion : Aucune


Metz
Didillon (4) - Rivierez (4), Philipps (4), Niakhaté (3), Assou-Ekotto (5) - Cohade (cap) (4), Cafu (4), N'Guette (5), Dossevi (4) puis Mollet (82eme) - Niané (3) puis Rivière (63eme), Roux (4)

N'ont pas participé : Kawashima (g), Wollscheid, Balliu, Basin et Poblete.
Entraîneur : F.Hantz


Amiens
Gurtner (6) - El-Hajjam (5), Gouano (6), Adenon (5), Dibassy (6) - Monconduit (6) puis Ielsch (83eme), Zungu (7) - Bourgaud (5) puis Gakpé (63eme), Kakuta (6), Manzala (5) puis Cornette (74eme) - Konaté (6)

N'ont pas participé : Bouet (g), Cissokho, Baradji et L. Traoré.
Entraîneur : C.Pélissier

 
4 commentaires - L1 (J14) : Sur son nuage, Amiens enchaîne à Metz
  • Pauvre équipe de Metz
    Au fond du ravin, en enfer
    Deja condamné à la ligue 2 avant la fin des matchs aller
    Rien ne peu plus la sauver
    Une solution, mettre des joueurs cadets ou minimes qui pourraient faire mieux que les pros et pour moins cher

  • Hum !
    Un président timoré et près de ses sous, des joueurs importants bien vendus mais un recrutement raté, un groupe qui n'a pas le niveau dans sa majorité, un public trop versatile, quelques décisions arbitrales surprenantes (un pénalty oublié hier soir en début de rencontre), des cartons à répétition qui pouvaient être évités et j'en passe. Bref tous les ingrédients pour une mauvaise recette et il faudrait dès à présent préparer la prochaine saison en L2 en faisant jouer des gars qui représentent l'avenir, comme le jeune et prometteur luxembourgeois Thill.
    Mais ce n'est que mon avis.

  • BRAVO BRAVOI A AMIENS....................QUE LE LOSC PRENNE DES LECONS.........................

  • le coach limogé avait raison il faut un attaquant

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]