L1 (J14) : Monaco renoue avec la victoire aux dépens de Montpellier

L1 (J14) : Monaco renoue avec la victoire aux dépens de Montpellier ©Panoramic, Media365
A lire aussi

Franck Guidicelli, Media365, publié le dimanche 03 décembre 2023 à 17h10

Grâce à des réalisations signées Takumi Minamino et Wissam Ben Yedder, Monaco s'est imposé sur sa pelouse face à Montpellier (2-0 et retrouve le sourire.



Grâce à des buts de Minamino et Ben Yedder, Monaco a battu Montpellier (2-0). Pourtant, la tâche ne fut pas si facile pour les Monégasques qui ont beaucoup souffert en défense. Heureusement pour eux, le manque de confiance de Montpellier s'est fait sentir et trop de mauvais choix dans les vingt derniers mètres ont empêchés aux Héraultais de ramener un point de la Principauté.

Des regrets pour Montpellier

Monaco et Montpellier avaient besoin d 'une victoire pour se relancer car les deux équipes restaient sur des séries négatives. Monaco qui restait sur deux matchs sans victoire et une petite claque au Parc des Princes (2-5) et Montpellier qui n'avait pas gagné depuis quatre rencontres. Dès le coup d'envoi, les deux coachs avaient choisi de changer leurs dispositifs tactiques avec 4 défenseurs pour l'ASM et une défense à 5 pour Montpellier. Et cela n'a pas été franchement une réussite car les défenses n'ont pas semblé très sereines. C'est Monaco qui a réussi à en profiter en premier par Minamino qui a su être vigilant sur une frappe repoussée de Vanderson pour mettre le ballon au fond (1-0, 8eme). Vanderson qui était moins inspiré sur une relance et cela profitait à Tamari dont la frappe croisée était repoussée du bout du pied par Kohn (12eme).

Les bonnes situations se multipliaient alors dans le match avec tout d'abord une frappe de Golovin sous la barre que Lecomte allait chercher main opposée (24eme) puis Adams qui se faisait reprendre in extremis au moment de frapper par le retour de Zakaria (30eme). En contre, Montpellier se projetait très vite vers l'avant mais à chaque fois le dernier geste n'était pas le bon. Tamari servi en profondeur arrivait dans la surface, fixait Kohn puis décalait Khazri qui au lieu de frapper décidait de servir Adams à un mètre de lui. Un temps perdu qui permettait à Zakaria de venir contrer la frappe du buteur de Montpellier (34eme).

Malmené, Monaco croyait doubler la mise sur un coup de billard. Golovin voulait faire une transversale mais son ballon était contré au départ et il venait dans les pieds de Balogun qui en profitait pour partir seul au but et ajuster Lecomte. Le but était refusé car l'ancien Rémois était hors-jeu au départ de l'action (40eme). Les deux équipes retournaient aux vestiaires avec un avantage d'un but bien heureux pour l'ASM alors que Montpellier pouvait avoir des regrets.

Ben Yedder met fin au suspens

La seconde période allait être moins vivante avec des Monégasques qui ont majoritairement pris le jeu à leur compte et une équipe de Montpellier qui avait plus de mal à aller vite vers l'avant. Jakobs allumait la première mèche mais Lecomte avait bien fermé son angle (50eme). Puis c'était au tour de Golovine, auteur d'une masterclass aujourd'hui, de s'illustrer avec un enchainement crochet - frappe puissante des 18 mètres qui venait s'écraser sur le poteau du goal montpelliérain (60eme). Le match se hachait alors de plus en plus avec une multitude de petites fautes et au final c'est Montpellier qui allait le payer cher. Sur une intervention trop virile au milieu du terrain, Kouyaté était sanctionné d'une semelle sur Minamino et recevait un carton rouge après vérification de la VAR (67eme).

Montpellier se retrouvait donc à 10 pour finir ce match. Pourtant les hommes de Der Zakarian se créaient quand même quelques bonnes situations. A commencer par Tamari qui se faisait crocheter par Jakobs dans la surface, obtenait un penalty qui était finalement annulé pour un léger hors-jeu au départ (80eme). L'égalisation était encore toute proche lorsque Tamari, encore lui, héritait d'une mauvaise relance de Maripan pour crocheter Zakaria et enrouler sa frappe qui partait en pleine lucarne. Avec le sens du sacrifice, Singo venait la contrer à bout portant de la tête et sauvait son équipe (87eme). Ce n'était décidément pas la journée de Montpellier et cela allait se vérifier en toute fin de match avec l'inévitable Ben Yedder, entré enjeu à un quart d'heure de la fin, qui venait chiper le ballon à Savanier, à l'épaule, dans sa surface, pour aller fusiller Lecomte et faire le break (91eme, 2-0).

Les Monégasques pouvaient savourer une victoire assez heureuse car Montpellier n'a pas démérité et aurait pu obtenir au moins un point avec quelques choix plus judicieux en phase offensive. Cinquième match sans victoire pour les Héraultais qui vont devoir se remobiliser avant de recevoir Lens lors de la prochaine journée. Monaco, lui se rapproche de Nice et conforte sa place sur le podium. De quoi aborder avec confiance le prochain déplacement à Rennes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.