L1 (J14) : Angers craque à Troyes

L1 (J14) : Angers craque à Troyes©Media365
A lire aussi

Franck Lalanne, publié le samedi 25 novembre 2017 à 22h38

Sans imagination ni envie, le SCO Angers a sombré sur la pelouse du Stade de l'Aube face à des Troyens bien plus mordants (3-0). Les hommes de Stéphane Moulin vivent une période très compliquée.

Le debrief
Dans une rencontre entre deux équipes convalescentes, c'est le moins malade qui s'est imposé. En plein doute après une seule victoire lors des six dernières journées, l'ESTAC a disposé du SCO Angers qui n'a plus connu le succès en Ligue 1 depuis cinq matchs (2-0). Une victoire qui replace Troyes dans le ventre-mou du classement. Quant aux hommes de Stéphane Moulin, il faut désormais attentivement regarder dans le rétroviseur. Alors que les Magic Troyes ont fêté leur anniversaire dans les rues de la ville, les coéquipiers de Darbion ont tenu à saluer leurs supporters à leur façon. L'ESTAC est rentré fort dans la rencontre et, sur un service parfait de son capitaine, c'est Khaoui qui a glissé le ballon sous le ventre de Michel (1-0, 12eme). Les Angevins ont tenté de réagir mais la possession du SCO est restée stérile et c'est finalement sur coups de pied arrêtés que le danger est venu sur les cages de Samassa (18eme, 23eme). Sans solution, fébrile, Angers a offert des boulevards en contre aux Troyens qui en ont profité. Trouvé par Grandsir, Suk a permis aux Aubois de rejoindre les vestiaires sereinement (2-0, 45eme +2). Suk qui s'est acclimaté à la Ligue 1 et qui reste sur trois buts lors de ses trois derniers matchs. Stéphane Moulin a tenté le tout pour le tout à la pause en faisant entrer Fulgini et Sunu mais il n'y a eu aucune réaction de la part de ses joueurs et c'est finalement Thomas qui, d'un but contre son camp, est venu définitivement assommer des Angevins qui ont réalisé un non-match (3-0, 84eme). Avec une seule frappe en deuxième période, Angers n'a jamais trouvé les ressources nécessaires pour se relever. Un constat inquiétant pour une formation qui se retrouve dix-septième et aux portes des barrages. Quant aux Troyens, ils peuvent désormais respirer plus sereinement en pointant provisoirement dans la première moitié du classement.
Le film du match
12eme minute (1-0)
Superbe travail de Darbion qui part de la ligne médiane et transperce la défense angevine avant de glisser son ballon à Khaoui qui devance la sortie de Michel.

18eme minute
Coup-franc lointain botté par Mangani qui trouve Coulibaly au point de penalty. Le milieu de terrain tente une tête renversée qui vient mourir juste au-dessus de la barre de Samassa.

23eme minute
Corner frappé au premier poteau par Mangani. Le ballon est mal repoussé par la défense et finit par revenir sur Thomas, oublié par la défense, qui tente une volée acrobatique réflexe détournée par Hérelle. Pris à contre-pied, Samassa sort le ballon du bout du pied.

36eme minute
Khaoui n'est pas attaqué par la défense adverse. Excentré à 25 mètres sur le côté gauche, il a le temps d'armer une frappe flottante à ras de terre qui oblige Michel à repousser en corner.

45eme (+2) minute (2-0)
Darbion trouve sur le côté gauche de la surface Grandsir. L'international espoir temporise, se retourne et sert en retrait Suk dont la frappe croisée va se loger dans le petit-filet opposé de Michel

53eme minute
Décalé côté droit, Azamoum adresse un bon centre en retrait à ras de terre. En revenant vers ses cages, Fulgini se jette à l'angle des six mètres pour mettre en corner mais son ballon passe à quelques centimètres du montant droit de Michel, battu.

84eme minute (3-0)
Charles Traoré centre fort au premier poteau. Sans réelle pression, Thomas intervient sans conviction et détourne le ballon du bout du pied. Pris à contre-pied, Michel ne peut rien.
Tops et flops
TOP 3

On l'a pas vu en deuxième période mais, durant les 45 premières minutes, il a éclairé le jeu troyen. Buteur, incisif, inspiré, KHAOUI a représenté tout ce que n'a pas su faire le SCO Angers ce samedi au Stade de l'Aube. Le joueur prêté par l'OM s'éclate dans ce rôle de meneur de jeu. Moins en vue sur le côté droit après l'entrée de Nivet à l'image d'une rencontre qui a perdu en rythme et intensité.

Trois buts lors de ses trois derniers matchs, SUK est l'autre homme fort de l'ESTAC en ce moment. L'attaquant sud-coréen a trouvé le chemin des filets d'une frappe croisée un peu heureuse. S'il n'est pas le plus technique des joueurs, à l'image de sa course sur l'aile droite terminée par une chute dans la surface du SCO, l'avant-centre est combatif, plein d'envie et pèse sur la défense adverse. Un style de jeu à la Brandao avec un côté finisseur plus développé. De quoi se révéler en Ligue 1 et être un élément clef pour permettre aux Troyens de se maintenir.

DARBION a fait une entame de match remarquée. Le capitaine troyen a montré l'exemple en déchirant la défense angevine pour offrir le premier but à Khaoui. Plus discret par la suite, il a fait le nécessaire pour bloquer son couloir avant de ressortir de sa boîte avant la pause pour servir Grandsir et amener le deuxième but troyen.

FLOP 3

Autant le dire, quasiment tous les Angevins auraient pu figurer dans les flops. Sans imagination, le SCO a sombré. Comme un symbole, le plus en difficulté a été le capitaine MANGANI. Le milieu de terrain a vécu une soirée compliquée. Aucun de ses choix ne s'est avéré payant et il s'est montré très nerveux, à l'image de ce geste d'humeur sur Grandsir. A oublier...

Point fort du SCO la saison passée, la défense est devenue un point faible de l'équipe de Stéphane Moulin. Dominateur l'an dernier, THOMAS connaît aussi un exercice 2017-18 plus compliqué. Malgré ses 21 duels gagnés (seul son compère de la charnière Pavlovic a fait mieux), il a été malmené par Suk et les courses de Khaoui. Il a parachevé sa rencontre difficile avec un csc.

Passeur décisif, GRANDSIR a été le dynamiteur du jeu troyen en tout début de rencontre sur son aile droite. Malgré tout, l'international espoir n'a pas réalisé sa meilleure prestation. Au contraire, il s'est perdu en deuxième période en discussions et gestes d'humeur avec Manceau et Mangani. Logiquement remplacé par Nivet (69eme) qui a, pour une fois, fait ses 40 ans.
Monsieur l'arbitre au rapport
Le début de rencontre a été paisible pour M. Ben El Hadj qui avait décidé de laisser jouer. Mais, à la demi-heure de jeu, les esprits se sont échauffés et l'arbitre n'y a pas été étranger lors de ses différentes prises de décisions en intervenant avec une certaine agressivité. De quoi tendre les joueurs et nous offrir une deuxième période très terne. En revanche, il est à mettre au crédit de l'homme en noir deux bonnes décisions sur des penalties réclamés par les Troyens où l'arbitre était parfaitement placé.
La feuille de match
L1 (J14) : TROYES - ANGERS : 3-0
Stade de l'Aube (12 000 spectateurs environ)
Ciel dégagé - Pelouse en bon état

Arbitre : M. Ben El Hadj (4)

Buts : Khaoui (12eme), Suk (45eme +2), Thomas (csc, 84eme) pour Troyes

Avertissements : C.Traoré (17eme), Grandsir (63eme) pour Troyes - L.Coulibaly (43eme), Crivelli (45eme), Mangani (61eme), Thomas (82eme) pour Angers


TROYES
Samassa (5) - Deplagne (4), Giraudon (5), Hérelle (5), C. Traoré (5) - Azamoum (5), Dingomé (6) puis Bellugou (69eme) - Darbion (cap) (6), Khaoui (6), Grandsir (4) puis Nivet (69eme) - Suk (6) puis Ben Saada (85eme)

N'ont pas participé : Zelazny (g), Cordoval, Vizcarrondo, Tinhan
Entraîneur : J-L. Garcia

 

ANGERS
Michel (5) - A. Bamba (4), Pavlovic (4), Thomas (3), Manceau (3) - L. Coulibaly (3) puis Fulgini (45eme), Santamaria (4), Mangani (cap) (3) - Ketkeophomphone (3) puis Sunu (45eme), Crivelli (3) puis Guillaume (74eme), Toko Ekambi (4)

N'ont pas participé : Letellier (g), Traoré, Ciss, Puyo
Entraîneur : S. Moulin

 
1 commentaire - L1 (J14) : Angers craque à Troyes
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]