L1 (J13) : Sans Nabil Fekir, Lyon bute à son tour sur la muraille Montpellier

L1 (J13) : Sans Nabil Fekir, Lyon bute à son tour sur la muraille Montpellier©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 19 novembre 2017 à 19h05

Comme le PSG et Monaco, Lyon n'a pu faire mieux que match nul contre Montpellier dimanche (0-0). Après un match qu'ils sont passés plus près de perdre que de gagner en deuxième période, en l'absence de Nabil Fekir, les Gones ont manqué l'occasion de profiter de la contre-performance de Monaco à Amiens (1-1).

Le debrief
Décidément, Montpellier aime la pêche aux gros. Après avoir contraint le PSG (0-0) et Monaco (1-1) au partage des points plus tôt dans la saison, le MHSC en a fait de même dimanche avec Lyon (0-0), le troisième membre du podium de la L1. L'OL a buté sur l'infranchissable 5-3-2 de Michel Der Zakarian, qui a consolidé son statut de meilleure défense du championnat avec un septième clean-sheet cette saison, son quatrième sur ses six dernières sorties toutes compétitions confondues. Tant ils ont maîtrisé leur sujet, les Héraultais se sont enhardis en seconde période et sont passés plus près de gagner ce match que de le perdre, poussant la fébrilité lyonnaise à son paroxysme au fil des minutes. Mais ils ont mal joué de bonnes situations qui auraient pu devenir d'excellentes. Ils ont néanmoins réussi leur coup et empêchent les Gones de profiter de la contre-performance de Monaco à Amiens vendredi (1-1). Au lieu de ça, ils restent à trois points de l'ASM et en ont désormais neuf de retard sur le PSG.

Sans Nabil Fekir, il a clairement manqué à l'OL l'art du déséquilibre de son capitaine, cette faculté à déclencher plein de choses d'un coup de rein ou d'un geste technique. En 4-3-3 pour l'occasion, la troupe de Bruno Genesio était en déficit de créativité et s'est retrouvé avec un jeu très stéréotypé. Trop pour prendre à contre-pied un bloc bien en place, où chacun a travaillé pour le voisin et la réussite collective. Côté lyonnais, l'individualisme a prédominé, au sein d'un trio offensif Depay-Mariano-Cornet qui est apparu à court de solution. Même l'entrée de Bertrand Traoré pour la dernière demi-heure n'a absolument rien changé au constat d'impuissance des partenaires d'Houssem Aouar, surtout que Benjamin Lecomte a sorti les arrêts qu'il fallait sur les rares incursions lyonnaises jusque dans sa surface, concentrées en première période. Lyon est tombé sur un mur avec le MHSC, comme les autres gros poissons du championnat avant lui. La bonne opération attendra...
Le film du match
13eme minute
Montpellier se met en danger tout seul sur une relance de Lecomte vers Hilton, dépossédé du ballon face au bon pressing d'Aouar. Le jeune milieu lyonnais joue le coup en solitaire et frappe dans un angle fermé, sans parvenir à redresser la trajectoire de son tir. Directement dans le petit filet.

19eme minute
Sur un ballon mal repoussé par la défense lyonnaise, Lasne en hérite plein axe à plus de 30 mètres. Sa frappe du droit d'une grande pureté file juste au-dessus de la barre transversale et fait passer un frisson dans le Groupama Stadium.

29eme minute
Pedro Mendes subit la pression commune de Mariano et de Cornet. L'attaquant ivoirien en profite pour jouer un trois contre deux et fixer la défense montpelliéraine. Il décale finalement Depay, dont le contrôle du gauche est mal assuré et sa frappe s'envole, alors qu'il était dans une excellente position.

33eme minute
Encore un pressing gagnant pour l'OL, avec Ndombélé qui gratte le ballon dans les pieds de Roussillon. L'international Espoirs français combine ensuite avec Cornet, grâce à un bon une-deux. L'Ivoirien tente de battre Lecomte entre ses jambes, mais le gardien montpelliérain les referme promptement pour repousser.

60eme minute
Plein axe, Depay est servi et se retourne sur son pied droit pour décaler Cornet. L'ancien Messin tente un centre de l'extérieur du gauche qui est dévié par Pedro Mendes, tout proche de prendre Lecomte à contre-pied. Mais le gardien montpelliérain revient bien sur ses appuis pour prolonger en corner.

71eme minute
B.Traoré allume la mèche en partant de son côté droit pour mettre le feu dans la défense montpelliéraine d'une accélération soudaine. L'attaquant burkinabé est contré et le ballon revient sur Tete, dont le tir légèrement touché par Pedro Mendes passe juste au-dessus du but héraultais.

30eme minute (1-0)
But.
Tops et flops

TOP 3

Omniprésent dans son couloir droit, AGUILAR a réalisé le match quasi parfait. Costaud défensivement, il s'est projeté avec gourmandise en phase offensive. Sans toujours avoir la réussite dans le dernier geste. Mais avec une telle débauche d'énergie et une telle envie, difficile de le lui reprocher.

Utilisé avec la même réussite comme latéral et dans la défense à trois, MUKIELE confirme semaine après semaine l'étendue de son talent. L'international Espoirs a fait preuve d'autorité dans les duels et de justesse dans son placement. Une prestation de patron.

LECOMTE a fait les arrêts qu'il fallait, en particulier en première période, pour colmater les rares fissures entrevues dans le bloc montpelliérain. En outre, il a affiché une grande sérénité dans ses interventions et soulagé sa défense dans le jeu aérien. Primordial dans le point ramené par le MHSC.


FLOP 3

Un calvaire pour MARIANO. En dehors d'une déviation bien sentie en tout début de match, l'attaquant de l'OL a erré comme une âme en peine à la pointe du dispositif lyonnais. Peu de ballons, du déchet et des appels à l'envers : il n'était pas dans le coup. Dans un match comme ça, son manque d'impact dans le jeu se ressent fortement.

Autant CORNET était le plus remuant des Lyonnais pendant la première demi-heure, autant il est rentré dans le rang par la suite. Il a multiplié les passes mal inspirées, après s'être fait pourrir à maintes reprises par Bruno Genesio quand il a évolué de son côté. Une occasion gâchée pour celui qui honorait seulement sa quatrième titularisation de la saison toutes compétitions confondues.

Point fort du jeu lyonnais cette saison, les latéraux sont passés à côté de leur sujet. TETE et F.MENDY ont été bien bloqués dans leur couloir et ont manqué tout ce qu'ils ont tenté balle au pied. Des difficultés aussi dans le placement défensif pour un ensemble largement insuffisant.
Monsieur l'arbitre au rapport
Si Karim Abed a parfois trop laissé jouer, oubliant des fautes évidentes, il a bien négocié ce match par moments tendu. Il a, par exemple, géré le cas Piriz avec intelligence, en évitant de lui donner un deuxième avertissement en tout début de début de rencontre. Deux situations chaudes où il n'a pas accordé de penalty, une de chaque côté, jugées avec lucidité.
La feuille de match
L1 (J13) : LYON - MONTPELLIER : 0-0
Groupama Stadium (40 000 spectateurs environ)
Temps frais - Pelouse bonne
Arbitre : M.Abed (5)

Buts : Aucun

Avertissements : Tete (23eme) et B.Traoré (76eme) pour Lyon - Piriz (5eme) pour Montpellier

Expulsion : Aucune


Lyon
A.Lopes (cap) (5) - Tete (4), Marcelo (6), M.Diakhaby (5), F.Mendy (4) puis Rafael (74eme) - Ndombélé (5) puis Gouiri (74eme), Tousart (5), Aouar (5) - Cornet (4) puis B.Traoré (61eme), Mariano (3), Depay (5)

N'ont pas participé : Gorgelin (g), Yanga-Mbiwa, Marçal, C.Diop
Entraîneur : B.Genesio


Montpellier
Lecomte (7) - Aguilar (7), Mukiele (7), Hilton (cap) (6), Pedro Mendes (5), Roussillon (6) puis Cozza (74eme) - Piriz (6), J.Sambia (6), Lasne (7) puis Sessegnon (84eme) - Sio (6) puis Mbenza (74eme), Ninga (5)

N'ont pas participé : Bertaud (g), Pokorny, Dolly, S.Camara
Entraîneur : M.Der Zakarian

 
5 commentaires - L1 (J13) : Sans Nabil Fekir, Lyon bute à son tour sur la muraille Montpellier
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]