L1 (J10) : Reims arrache le nul à domicile face à Angers

L1 (J10) : Reims arrache le nul à domicile face à Angers©Media365

Vincent DEGREMONT, publié le samedi 20 octobre 2018 à 22h56

Reims a souffert contre Angers, pliant de nombreuses fois mais ne rompant qu'une seule grâce à un excellent Mendy. L'égalisation champenoise récompense son abnégation, et punit des visiteurs supérieurs dans le jeu mais qui se sont montrés attentistes sur l'action amenant le but de Chavarria.

Le debrief
La plus mauvaise attaque de l'élite n'avait plus marqué dans son antre d'Auguste-Delaune depuis la deuxième journée. Alors, lorsqu'Ismaël Traoré a ouvert le score pour le SCO, on pensait que les hommes de David Guion allaient continuer à s'empêtrer dans leur stérilité offensive, et ces longs ballons vers Suk que le Sud-Coréen ne parvient pas à toucher. Moussa Doumbia, qui effectuait son retour de blessure, se montrait toutefois visionnaire en conférence de presse : « Il faut continuer à jouer, à proposer et à travailler à l'entraînement pour aller provoquer cette réussite qui nous manque ». De la touche après être sorti épuisé à l'heure de jeu, le Malien avait la joie de voir ses partenaires vaincre la malédiction en allant chercher une égalisation pleine de réussite et d'opportunisme, de courage aussi. Un petit point qui fait le bonheur du Stade de Reims. L'équipe du président Caillot gagne quatre places, se repositionnant ainsi au treizième rang !

En revanche, celle de Saïd Chabane stagne au dixième échelon. Proposant un ambitieux 4-3-3 hors de ses bases, Stéphane Moulin sentait le bon coup au moment de se déplacer chez une formation en cale sèche à domicile : « On a fini un quart de la saison, déjà. Les choses commencent à se dessiner et il faut être bien placé pour arriver à la trêve en bonne position », annonçait le tacticien la veille de la rencontre. Séduisants dans le jeu, notamment grâce aux remuants Bahoken et Reine-Adélaïde, les visiteurs créaient de nombreuses brèches dans l'arrière-garde champenoise, le tout sans concéder la moindre situation à leurs hôtes. Si Edouard Mendy repoussait un temps l'échéance, le capitaine I.Traoré venait de sa défense marquer sur corner. Ensuite, les Scoïstes continuaient à allumer des mèches, mais sans se montrer réalistes pour autant, avant de se replier dans les vingt dernières minutes avec l'intention de tenir le score en laissant venir. Réclamant une main, arrêtant de jouer au contraire d'Ojo qui tentait sa chance et voyait Chavarria pousser de la tête au fond après l'arrêt de Butelle, ils pourront se mordre les doigts en songeant à ces deux points perdus sur l'unique situation chaude champenoise.
Le film du match
13eme minute
Reine-Adélaïde demande le une-deux à N'Doye avant de travailler Engels, de se mettre sur son pied droit et de croiser à une dizaine de mètres du but. E.Mendy, sorti au-devant de l'attaquant angevin, réussit un arrêt décisif en restant ferme de la main droite !

36eme minute (0-1)
Sur un corner sortant botté par Capelle, Thomas va plus haut que Foket au point de penalty, déviant le ballon du bout du crâne pour son capitaine, qui, libre de tout marquage sur la ligne des 5,50, crucifie Mendy en ouvrant le pied gauche !

45+1eme minute
De la ligne médiane, Thomas allonge une ouverture magnifique pour Bahoken, qui a faussé compagnie à la tenaille Engels-Abdelhamid. Le Camerounais reprend directement en croisant de l'intérieur du droit, obligeant E.Mendy à une superbe parade réflexe sur sa droite !

50eme minute
Ndom cherche Oudin d'un piqué subtil par-dessus la défense. L'attaquant rémois reprend du bout du pied avec spontanéité à l'angle des 5,50. Butelle est battu mais le ballon ne fait que rebondir sur l'intérieur du montant !

56eme minute
Suite à un coup-franc lointain botté par Capelle, un second ballon arrive sur N'Doye, qui enchaîne avec spontanéité d'une reprise du droit croisée et puissante aux 16 mètres. E.Mendy réussit une horizontale tonique sur sa gauche pour éviter le break angevin !

73eme minute (1-1)
Suite à une situation confuse pendant laquelle les défenseurs angevins réclament une main d'Engels, Ojo enchaîne à l'entrée de la surface, obligeant Butelle à une parade sur sa gauche. A l'affût, Chavarria conclut de près de la tête dans la cage désertée ! L'égalisation est confirmée par le VAR.

81eme minute
N'Doye lance Cristian Lopez dans le dos de Bjorn Engels. Sorti à grandes enjambées, E.Mendy tacle les deux pieds décollés à l'entrée de sa surface pour empêcher l'Espagnol de venir l'ajuster !
Tops et flops

TOP 3

Les supporters rémois paieraient cher pour avoir un avant-centre aussi prolifique. Ismaël TRAORÉ, meilleur buteur du SCO avec 3 réalisations en dix journées, évolue pourtant en défense centrale. En protection de Butelle, il a gagné tous ses duels, empêchant Reims d'avancer dans l'axe et coupant tous les centres. En bon capitaine, il a aussi montré la voie en ouvrant le score. L'international ivoirien est une pièce indispensable sur l'échiquier de Stéphane Moulin.

Jeune pousse prometteuse n'ayant pas réussi à éclore à Arsenal, Jeff REINE-ADÉLAÏDE pourrait bien faire les beaux jours de l'écurie de Saïd Chabane. Virevoltant à gauche et à droite dans un 4-3-3 qui valorise ses capacités d'élimination, il a mis ses gardes du corps au supplice par ses appels incessants et offert à El Melali le ballon de la victoire après un rush tout en vitesse et en toucher. Mais son partenaire a raté le coche. Pas lui, si l'on considère l'ensemble de sa prestation. On devrait revoir de plus en plus souvent l'ailier de 20 ans dans le onze de départ angevin.

Certes, Edouard MENDY est allé chercher une fois la balle au fond de ses filets. Mais le néo-international sénégalais a tenu à bout de bras, et même à bout de gants, la possibilité d'aller égaliser. Dans son style peu académique, cherchant plutôt à repousser qu'à capter, le portier champenois a réalisé des sauvetages aussi brûlants que décisifs. Le point du nul lui est en grande partie dû.

FLOP 3

Les matches se suivent et se ressemblent pour Hyun-jun SUK. Plutôt lent, le grand Sud-Coréen est surtout cherché par des centres aériens, mais les centraux adverses lui brûlent la politesse depuis le début du championnat. Mis sous l'éteignoir durant 45 minutes, l'ancien de Troyes n'est pas ressorti du vestiaire.

Un changement tactique escomptant mieux pénétrer l'axe grâce à la vista de Marvin MARTIN, qui remplaçait Suk et se positionnait en numéro 10. Las ! Le milieu offensif de poche a souffert de l'impact des milieux scoïstes, qui l'ont empêché d'alimenter ses attaquants. Un mutisme probablement lié à un physique manquant de puissance pour la Ligue 1.

Lui, de la puissance, il en a. Mais sans maîtrise, la puissance ne suffit pas, et Aly NDOM n'est pas parvenu à mettre du liant entre sa défense et sa ligne offensive, étalant des lacunes techniques criantes, comme sur des contrôles tellement orientés que la balle arrivait dans les pieds d'adversaires n'en demandant pas tant. Le tandem formé avec Romao a surtout ralenti le jeu, péchant dans la recherche de la verticalité.
Monsieur l'arbitre au rapport
M.Wattellier aurait pu expulser le capitaine rémois, qui a commis un vilain tacle après avoir été averti, mais s'est montré psychologue. Il a également fait le choix de consulter le VAR après l'égalisation de Chavarria, ne laissant pas l'ombre de l'injustice planer dans les têtes angevines. Du bon boulot.
La feuille de match
L1 (10eme journée) : REIMS - ANGERS : 1-1
Stade Auguste Delaune (10 954 spectateurs)
Temps doux - Pelouse de qualité
Arbitre : M.Wattellier (7)

Buts : Chavarria (73eme) pour Reims, I.Traoré (37eme) pour Angers.

Avertissement : Romao (56eme) pour Reims.

Expulsion : Aucune


Reims
E.Mendy (7) - Foket (6), Engels (5), Abdelhamid (6), Konan (4) - Romao (cap) (3), Ndom (3) - Chavarria (4), Oudin (4) puis Dia (83eme), M.Doumbia (5) puis Ojo (61eme) - Suk (3) puis Martin (3) (45eme)

N'ont pas participé : J.Carrasso (g), Disasi, H.Kamara, Cafaro
Entraîneur : D.Guion


Angers
Butelle (4) - Manceau (5), I.Traoré (cap) (7), Thomas (6), Bamba (5) - N'Doye (5), Santamaria (5), Capelle (5) - Reine-Adélaïde (6), Bahoken (5) puis C.Lopez (74eme), Fulgini (5) puis El Melali (77eme)

N'ont pas participé : Boucher (g), Pavlovic, Pajot, Mangani, Bertrand
Entraîneur : S.Moulin

Vos réactions doivent respecter nos CGU.