L1 (J10) : Fin de match réussie pour Nantes à Lorient

L1 (J10) : Fin de match réussie pour Nantes à Lorient©Media365
A lire aussi

Jérémie Baron, publié le dimanche 08 novembre 2020 à 17h14

Avec deux buts inscrits dans les dix dernières minutes, Nantes a pris le meilleur sur Lorient (0-2). Pour les Canaris, c'est le premier succès à l'extérieur de la saison.

Nantes semble déterminé à faire sa loi face à ses voisins bretons. Après le Stade Brestois à domicile il y a trois semaines (3-1), c'est le FC Lorient qui s'est incliné au Moustoir face à l'escouade de Christian Gourcuff, avec des réalisations de Kader Bamba et Ludovic Blas en fin de seconde période. L'octuple champion de France se donne de l'air au classement.

L'électrochoc Bamba

Dans ce match de la peur entre les 16ème et 17ème du championnat, il aura donc fallu attendre le dernier quart d'heure et la très bonne entrée de Bamba - auteur de l'ouverture du score d'une frappe croisée du gauche trois minutes après son entrée en jeu (80ème) - pour voir les Canaris se montrer tranchants et enfin mettre à profit leurs situations. Dominés en première période, les visiteurs ont fait le dos rond et ont pu compter sur un Alban Lafont solide, en plus d'une doublette Girotto-Pallois de retour aux affaires. Libéré après le premier but, le FCN a déroulé, et Ludovic Blas, longtemps maladroit aux avant-postes, a pu faire le break sur un service de Randal Kolo Muani (83ème), actant le premier succès des jaune et vert hors de leur base cette saison.

Le tournant Marveaux

Cruel et sévère pour le promu morbihanais, une nouvelle fois plein de bonnes intentions et qui a eu les cartouches pour faire bouger le tableau d'affichage en sa faveur, notamment au cours d'un premier acte de bonne facture. Le très entreprenant Armand Laurienté, qui a marqué beaucoup de points ce soir en l'absence de Quentin Boisgard, a symbolisé le bon match des Lorientais, qui sortent néanmoins de cette partie avec une sixième défaite cette saison. Le scénario aurait été tout autre si Terem Moffi (tête trop décroisée, 24ème), Yoane Wissa (piqué dévié par Lafont, 39ème) ou Sylvain Marveaux (volée sur le montant, 70ème) avaient fait parler la poudre. Entré en jeu après les deux buts encaissés, Adrian Grbić a dû s'en mordre les doigts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.