L1 (J1) : Nice et Galtier débutent par un nul contre Reims

L1 (J1) : Nice et Galtier débutent par un nul contre Reims©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, Media365, publié le dimanche 08 août 2021 à 16h55

Emmené par Christophe Galtier, l'entraîneur champion de France en titre avec Lille, Nice a commencé sa saison 2021-2022 par un match nul (0-0) sur sa pelouse face à Reims.


Après avoir ravi le titre au PSG avec les petits moyens du LOSC, Christophe Galtier avait choisi de poser ses bagages sur la promenade des Anglais, lançant un nouveau projet et un mercato alléchant grâce aux confortables possibilités d'INEOS. Jean-Pierre Caillot, le président du Stade de Reims, avait quant à lui décidé de se séparer de David Guion, le coach de la rédemption des Rouge et Blanc, et de vendre son meilleur artilleur Boulaye Dia, sans compenser ce départ par une recrue offensive. Cette première journée faisait donc passer aux deux formations un vrai test.

Une domination niçoise...

Les locaux allaient-ils s'affirmer comme un des gros du championnat ? Les visiteurs rester compétitifs ? Oui et non. Si les Niçois ont mis un gros quart d'heure pour se régler collectivement, ne laissant ensuite que rarement la balle aux Rémois, trop souvent réduits à balancer sur Kaj Sierhuis, battu de la tête et des épaules sur chaque duel avec Jean-Clair Todibo, ils n'ont pas su concrétiser leur possession. En face, les principes de jeu claironnés par Oscar Garcia (« jouer avec ballon comme le Barça et sans ballon comme Salzbourg ») se sont donc vite heurtés au principe de réalité. La pelouse élimée et la chaleur (33°C) azuréenne ne favorisaient ni les passes léchées, ni la répétition des courses à haute intensité. Il a fallu attendre la 32eme minute pour assister à la première occasion. Amine Gouiri a déposé un coup-franc excentré sur la tête de Todibo, qui, aux 6 mètres, s'est élevé plus haut que ses adversaires. Mais sa tentative puissante est arrivée droit dans les gants de Pedrag Rajkovic. Dix minutes plus tard, Hassane Kamara était décalé sur l'aile gauche. L'ancien de la maison rémoise s'est appliqué pour envoyer un centre aérien au second poteau, où Dan Ndoye a cru battre le portier marnais d'une tête croisée... mais Wout Faes a suppléé Rajkovic pour enlever le ballon du cadre !


...qui est restée stérile

La seconde période démarrait comme s'était achevée la première : par une possession outrageuse des Aiglons. Dépité de ne prendre que du vent, Mathieu Cafaro fut sanctionné d'un carton jaune à la 52eme, suite à une poussette grossière sur H.Kamara. Mais si Gouiri faisait frissonner la défense adverse sur chaque prise de balle, Ndoye et Justin Kluivert ont manqué d'inspiration et de justesse dans leurs choix, tout comme le jeune Lucas Da Cunha, un peu tendre face à l'expérience des arrières marnais. Pablo Rosario rechignant à apporter des solutions offensives, la pépite formée à Lyon était trop seule pour trouver des brèches dans une défense à cinq. Parce que oui, comme l'an dernier, Reims a beaucoup reculé, beaucoup subi, sans concéder de situation chaude pour autant. Courageux, laborieux, solidaires et disciplinés, les visiteurs reviennent avec ce qu'ils pouvaient espérer de mieux : le point du 0-0. Décevants, les hommes de Christophe Galtier auront l'occasion de taper du poing sur la table lors de la deuxième journée... à Lille !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.