L1 (J1) : Lyon débute par un nul contre Brest

L1 (J1) : Lyon débute par un nul contre Brest©Media365
A lire aussi

Arnaud DEMMERLE, Media365, publié le samedi 07 août 2021 à 18h53

Diminué par les absences et face à une séduisante équipe de Brest, l'Olympique Lyonnais doit se contenter du partage des points pour lancer son championnat (1-1). Il peut remercier Anthony Lopes, héroïque dans ses buts. Peter Bosz manque ses débuts, pas Michel Der Zakarian.


Les prétendants au podium et à la Ligue des Champions ne sont pas à la fête pour cette reprise de la Ligue 1. Après la contre-performance hier de l'AS Monaco, piégée par l'autobus nantais (1-1), c'est l'Olympique Lyonnais qui a calé d'entrée de jeu à domicile face au Stade Brestois (1-1). Handicapée par les absences (Denayer, Da Silva, Bruno Guimaraes, Cornet et Reine-Adélaïde) et le manque évident d'automatismes, la formation rhodanienne est tombée dans le traquenard proposé par Michel Der Zakarian, le nouvel entraîneur brestois.

Les regrets brestois

Contrairement aux Canaris, les Finistériens ont proposé du jeu et ont exploité les largesses défensives adverses pour contrer leurs hôtes. Après une perte de balle dans l'entrejeu de Thiago Mendes, titulaire surprise alors qu'il est annoncé sur le départ depuis plusieurs jours, Irvin Cardona profite des appels à gauche de Steve Mounié et à droite de Romain Faivre pour percer sur 40 mètres avant de déclencher une frappe chirurgicale des 20 mètres à ras du poteau droit d'Anthony Lopes, trop court (0-1, 43eme). En confiance, les hommes de Michel Der Zakarian vont manquer plusieurs balles de break au retour des vestiaires, Marcelo suppléant d'abord Lopes sur une frappe de Faivre (56eme) avant que Brendan Chardonnet (57eme) et Steve Mounié (81eme) ne fassent briller le portier lusitanien de l'OL. Préféré à Gautier Larsonneur dans les cages brestoises, le Néerlandais Marco Bizot n'a, lui, pas dégagé une grande sérénité, notamment dans ses sorties aériennes, mais a été précieux sur une frappe d'Houssem Aouar (82eme). Le quatuor en attaque (Cardonna, Mounié, Faivre et Honorat) a été intéressant, mais la défense, talon d'Achille l'an dernier, a bien résisté et n'a pas vraiment craqué. De quoi nourrir encore un peu plus des regrets.

Lopes en sauveur

L'OL est passé par tous les états, mais peut surtout, remercier Anthony Lopes, auteur de deux parades d'anthologies face à Chardonnet et Mounié. Le portier portugais a évidemment à cœur de faire une brillante saison et permet clairement à son club de prendre un point. Les entrées en jeu d'Islam Slimani et Paqueta à l'heure de jeu ont changé le visage des Gones. L'Algérien a égalisé d'une belle volée croisée du droit sur une belle remise de Karl Toko-Ekambi (1-1, 62eme) alors que le métronome brésilien a amené du liant à un édifice qui en manquait cruellement. Moussa Dembélé n'a pas été en réussite sur une frappe du gauche (31eme) et, surtout sur une tête alors qu'il était en position idéale (71eme). Les Rhodaniens auraient dû obtenir un penalty pour une poussette de Lilian Brassier sur Slimani (75eme), mais Mikaël Lesage en a décidé autrement. Pas de victoire lyonnaise donc pour la 100eme au Groupama Stadium. Et baptême du feu raté pour Peter Bosz, qui a découvert la Ligue 1 et ses nombreuses équipes bien regroupées. Ce qui va peut-être engendrer une accélération sur le marché des transferts dans les prochains jours...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.