L1 : Caen s'incline contre Bordeaux et rejoint Guingamp en Ligue 2

L1 : Caen s'incline contre Bordeaux et rejoint Guingamp en Ligue 2©Media365

David HERNANDEZ, publié le vendredi 24 mai 2019 à 23h01

Barragiste avant le match, Caen n'a même pas réussi à accrocher le nul face à Bordeaux (0-1). Cette défaite, conjuguée à la victoire de Dijon, condamnent les Caennais à la descente et accompagnent Guingamp en Ligue 2.

Le debrief
Le Stade d'Ornano commence à en avoir l'habitude avec sept opérations maintien sur 10 qui se joue à la dernière journée. Mais malgré la saison très compliquée de leur club, les supporters caennais ont répondu présents ce vendredi soir pour pousser les joueurs de Fabien Mercadal et Rolland Courbis à accrocher ce maintien ou au moins les barrages. A la différence des autres années, l'élan populaire n'a pas suffi et personne n'est venu jouer les sauveurs comme a pu le faire Ronny Rodelin en son temps au Parc des Princes. Cette défaite contre Bordeaux (1-0) conjuguée à la victoire de Dijon sur Toulouse (2-1) condamne tout simplement Caen à la relégation. Barragiste avant le début du match, les Normands vont jouer en Ligue 2 la saison prochaine, chose qui leur pendait au nez depuis quelques saisons. Ce match couperet, les coéquipiers de Fayçal Fajr l'ont pourtant bien abordé.

Très rapidement dans le rythme, Caen a pu compter sur des Bordelais déjà presque en vacances et auteurs d'une seule victoire sur les 13 derniers matchs pour tenter de se mettre en confiance. Mais les maux caennais ont été bien trop nombreux cette année et malgré toute la bonne volonté, il en faut plus pour accrocher un maintien voire une dernière chance de se sauver. Inefficaces comme sur l'ensemble de la saison (un tir cadré), les Caennais ont coulé suite à l'ouverture du score de Sankharé (19eme). Une erreur d'inattention du jeune Moussaki qui coûte chère au final puisque les Girondins n'ont rien montré en Normandie. Comme son équipe, le public d'Ornano a rapidement compris que les étoiles n'étaient pas alignées dans le ciel du Calvados et a rendu les armes en voyant les Dijonnais faire le job chez eux... La devise « Normands et Conquérants » chère au club n'est plus à l'ordre du jour mais la direction caennaise doit désormais vite se retourner. Les choses vont mal dans le club depuis des années et cette relégation peut permettre de faire table rase afin de caresser l'espoir d'un retour rapide dans l'élite.
Le film du match
17eme minute
Enfin une frappe dans cette rencontre. Sur un centre au deuxième poteau, Guilbert remise en une touche vers Tchoukounté. Dos au but, il choisit de servir en retrait vers Moussaki qui voit sa frappe passer à droite du poteau de Poussin.

19eme minute (0-1)
Douche froide à D'Ornano avec l'ouverture du score bordelaise. La défense caennaise se fait surprendre sur une touche à droite. Palencia centre de l'extérieur du pied et trouve Sankharé seul au deuxième poteau. Le milieu vient crucifier Samba de la tête.

14eme minute
Quelle frappe lourde de Deminguet ! Le milieu caennais repique dans l'axe et arme à 23m du gauche. La frappe est lourde mais passe juste au-dessus de la barre de Poussin qui avait accompagné.

38eme minute
Quelle erreur de Pablo ! Le défenseur bordelais souhaite accompagner le ballon en six mètres sur une longue ouverture. Mis sous pression par Crivelli, il perd le ballon et offre un face-à-face à l'attaquant. Dans un angle fermé, le Caennais bute sur Poussin.

70eme minute
L'occasion pour Fajr ! Après un centre repoussé par la tête d'un Bordelais, le capitaine normand reçoit le ballon dans la surface et se met en position de tir mais sa frappe est contrée au dernier moment.

90eme minute
Armougom organise une contre attaque en partant de sa surface, après un changement d'aile et un centre repoussé par la défense, Fajr enroule une frappe du pied droit depuis l'entrée de la surface mais ça passe au dessus.
Tops et flops

TOP 3

Pour sa première en Ligue 1, POUSSIN a parfaitement supplanté Costil dans les buts bordelais. A 20 ans, il a fait preuve d'assurance dans les airs et n'a pas hésité à aller au charbon malgré les crampons en avant de Ninga. Si Caen n'accroche pas les barrages, c'est un peu à cause de lui et de son face-à-face gagné devant Crivelli.

Préféré à Poundjé ce qui a obligé Sabaly de glisser à gauche, PALENCIA a livré une prestation solide. Dans tous les bons coups bordelais, c'est lui qui distille le centre à Sankharé pour l'ouverture du score. Derrière, il a souvent pris le dessus sur Ninga et a apporté du soutien à son milieu de terrain.

Plus que pour sa prestation d'ensemble correcte, PLASIL mérite cette place dans les tops puisque le capitaine finit sa carrière et son aventure bordelaise avec une victoire. A 37 ans, il a malgré tout montré vendredi soir qu'il en avait encore (un peu) sous le pied.


FLOP 3


0 but en 28 journées, voici le bilan de TCHOKOUNTE cette saison en Ligue 1. Titularisé après avoir été absent contre Lyon lors de la dernière journée, l'avant-centre n'a pas pesé dans les débats et en a même été absent. Avec Ninga, il est l'un des symboles de l'inefficacité caennaise cette saison. Logiquement remplacé à l'heure de jeu.

On ne pourra pas lui enlever son abattage et sa volonté de bien faire mais dans ce match décisif pour le maintien, FAJR n'a pas eu le rayonnement qu'on attend d'un capitaine. Censé apporter la touche technique dans cette équipe caennaise, le Marocain a fait preuve d'une approximation technique criante. Pire, en voulant trop jouer les sauveurs, il a fait trop de mauvais choses dans les derniers instants de la partie.

Pour sa troisième titularisation de suite, MOUSSAKI a eu la première occasion du match avec une frappe malheureusement dévissée à la 17eme minute. Deux minutes après, il se montre laxiste sur son marquage ce qui profite à Sankharé pour ouvrir le score et n'a pu se rattraper derrière, étant remplacé quelques minutes après le retour des vestiaires. Une erreur de jeunesse qui coûte cher puisque le SMC va retrouver la Ligue 2.
Monsieur l'arbitre au rapport
Pour la dernière de la saison et malgré l'enjeu de la partie pour Caen, Mr Turpin a vécu une rencontre plutôt tranquille. Il n'a sorti les cartons qu'à une dizaine de minutes de la fin et n'a pas craqué sous la pression mise par les locaux en fin de match.
La feuille de match
L1 (38eme journée) / CAEN - BORDEAUX : 0-1
Stade Michel d'Ornano (19 000 spectateurs environ)
Temps agréable - Pelouse excellente
Arbitre : M.Turpin (6)

Buts : Sankharé (19eme) pour Bordeaux
Avertissements : Ninga (79eme) et Crivelli (79eme) pour Caen, Otavio (77eme) pour Bordeaux

Expulsion : Aucune


Caen
B.Samba (5) - Guilbert (5), Gradit (5), Djiku (4), Imorou (5) puis Armougom (76eme) - Fajr (2), Deminguet (4), Moussaki (5) puis Khaoui (51eme) - Ninga (3) Crivelli (5), Tchoukounté (3) puis Beauvue (65eme)

N'ont pas participé : Zelazny, Sankoh, Oniangué, Zahary
Entraîneur : F.Mercadal


Bordeaux
Poussin (7) - Jovanovic (6), Koundé (6), Pablo (5) puis Lewczuk (45eme) (6) - Palencia (7) - Otavio (5), Plasil (strong>6), Sankharé (5) puis Kalu (67eme), Sabaly (6) - Briand (4), Kamano (4) puis Basic (80eme)

N'ont pas participé : Costil, Poundjé, Youssouf, Benrahou
Entraîneur : P.Sousa

Vos réactions doivent respecter nos CGU.