L'OM redémarre à Saint-Etienne

L'OM redémarre à Saint-Etienne©Media365
A lire aussi

Nicolas Kohlhuber, publié le mercredi 05 février 2020 à 23h09

Après deux matchs nuls consécutifs, l'OM est reparti de l'avant à Saint-Etienne mercredi soir (0-2). Toujours solides dauphins du PSG, les Phocéens comptent désormais six points d'avance sur le troisième, Rennes.

Marseille est un solide dauphin du PSG. Après la défaite de Rennes à Lille ce mardi (1-0), l'OM avait l'opportunité de prendre six points d'avance sur son premier poursuivant. Et après la victoire ramenée de Saint-Etienne, c'est chose faite (0-2). Les Olympiens n'ont pas été parfaits. Loin de là. Mais ils ont assuré les trois points face à une équipe stéphanoise qui n'a pas montré grand chose de plus. Suffisant pour remonter le moral des supporters marseillais, qui ont été privés d'accès au stade Geoffroy-Guichard après des heurts à proximité du Chaudron. Des évènements extra-sportifs qui ont obligé les officiels à décaler le coup d'envoi à 21h15.


Des Stéphanois incapables de trouver la faille

Malgré l'échauffement perturbé par des gaz lacrymogènes, Marseille n'a pas manqué son entame de match. Alors que les deux équipes se cherchaient, Dimitri Payet a eu une superbe inspiration. Après avoir fait la différence dans le couloir gauche, l'international français a profité d'une anticipation de Stéphane Ruffier au centre pour frapper directement dans un angle quasiment impossible. Les filets tremblaient et les Olympiens pouvaient jubiler (6eme). Sans forcément le savoir, ils avaient déjà fait le plus. Car derrière, il n'y a plus rien eu. Ou presque. Marseille s'est contenté de lancer Nemanja Radonjic dans la profondeur sans que le Serbe ne parvienne à faire la différence. Longtemps sa frappe cadrée mais inoffensive du quart d'heure de jeu a été la dernière en date. Car pour les Verts, alors que la stratégie était sensiblement identique, les attaquants se faisaient piéger par l'alignement de la défense olympienne et ils se retrouvaient en position de hors-jeu. Un manque de précision qui a empêché les hommes de Claude Puel d'inquiéter l'OM.

Radonjic sait aussi marquer en étant titulaire

Il y a bien eu une frappe croisée de Loïs Diony repoussée en corner par Steve Mandanda (38eme) ou une tentative de lob de 40 mètres par Wahbi Khazri (22eme), mais ce n'étaient que des exploits individuels. Collectivement, les Verts n'ont pas su apporter une réponse au bloc défensif très discipliné organisé par André Villas-Boas. Devant au score et sur de sa force, le collectif marseillais a accepté de subir en laissant le ballon aux Foréziens. Un choix payant puisqu'à la fin de la rencontre, Nemanja Radonjic a su marquer son premier but dans un match où il était titulaire. Le Serbe a profité d'un bon décalage de Morgan Sanson, qui avait lui même profité d'une magnifique passe de Dimitri Payet pour tromper Stéphane Ruffier d'une frappe croisée (86eme). Il restait alors moins d'une dizaine de minutes à jouer et les Marseillais se mettaient définitivement à l'abri. En faisant déjouer Saint-Etienne, ils ont relégué Rennes, le troisième à six points et s'affirment comme la seule formation capable de suivre le rythme parisien. L'OM est invaincu depuis la fin octobre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.