L'ASM s'en sort avec un miracle à Guingamp

L'ASM s'en sort avec un miracle à Guingamp©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le samedi 06 avril 2019 à 21h55

C'était déjà une semaine à oublier pour Guingamp, elle a carrément tourné au cauchemar samedi. Après sa défaite aux tirs au but en finale de la Coupe de la Ligue contre Strasbourg le week-end dernier et son revers sans combattre à Montpellier mercredi, l'En Avant croyait bien conclure cet enchaînement de trois matchs en huit jours sur une note positive.

Le debrief
Mais Stevan Jovetic, lancé en cours de jeu, a arraché l'égalisation au bout du temps additionnel pour permettre à Monaco de repartir avec un point de Roudourou (1-1). L'ASM, même si elle reste 16eme, fait ainsi un pas supplémentaire vers le maintien, d'autant qu'elle évite de relancer un relégable. L'EAG retrouve de son côté la dernière place du classement à cause de la victoire de Dijon à Lyon plus tôt dans la journée (1-3).



Les Bretons regretteront forcément d'avoir cédé au moment où leur troisième victoire sur leurs quatre derniers matchs à domicile leur tendait les bras. Mais le retour au score de Monaco découle d'une certaine logique. Même si les hommes de Leonardo Jardim ont poussé en ordre très désordonné et n'ont pas concrétisé leur supériorité par une tonne d'occasions franches (seulement 5 tirs cadrés sur 18 frappes), ils ont fait reculer inlassablement les Guingampais. Ces derniers étaient aussi plombés par leur incapacité à ressortir proprement de leur camp au cours de la seconde période, comme en témoigne leur ratio catastrophique de 60% de passes réussies sur l'ensemble de la rencontre. A force d'être sur un fil, ils ont craqué en toute fin de match et dilapidé tout le bénéfice qu'ils avaient tiré d'une première période aboutie.

Les joueurs de Jocelyn Gourvennec avaient en effet bien maîtrisé le premier acte, en dominant les visiteurs dans tous les compartiments, en particulier grâce à un pressing intense dès la première période et des sorties de balle intéressantes. Ils avaient logiquement concrétisé sur coup de pied arrêté avec une tête victorieuse de Félix Eboa Eboa et les Monégasques, certes dangereux grâce à leur potentiel offensif, étaient sérieusement bougés. Mais ça, c'était avant que l'En Avant ne baisse le pied dès la 50eme minute. La ligne d'arrivée était alors trop loin pour que ça passe. Encore heureux pour Guingamp, dont le calendrier à venir s'annonce compliqué (Strasbourg, Marseille, Nice), que Caen a aussi craqué en fin de match à Nîmes. Sans quoi la soirée aurait vraiment ressemblé à un tournant négatif dans la saison du club.
Le film du match
23eme minute (1-0)
Corner sur la droite pour Guingamp. Rebocho enroule son centre et Eboa Eboa devance Jemerson pour couper la trajectoire aux six mètres. Sa reprise de la tête aux six mètres ne laisse aucune chance à Subasic.

25eme minute
Lancé sur la gauche, Ballo-Touré centre en première intention pour Golovin, qui reprend bien du droit au point de penalty. Caillard se couche bien sur sa droite pour repousser directement sur C.Vinicius, premier sur le ballon. Mais le gardien de Guingamp s'interpose encore du pied à bout portant.

37eme minute
Corner pour Monaco. R.Lopes enroule son centre depuis la droite et Glik est seul pour reprendre dans le dos d'Eboa Eboa, trop aspiré par le ballon. Mais le capitaine de l'ASM croise trop sa reprise de la tête pour attraper le cadre.

48eme minute
Rebocho repousse plein axe de la tête un centre de Ballo-Touré. Le ballon arrive sur A.Silva, qui déclenche des 25 mètres une demi-volée du droit parfaitement équilibrée. Sa frappe à la trajectoire rectiligne, qui se dirigeait vers la lucarne de Caillard, échoue sur la barre.

81eme minute
Golovin hérite d'un ballon mal repoussé par la défense guingampaise et décale intelligemment G.Martins sur la droite. En bout de course, l'attaquant de l'ASM parvient à centre pour C.Vinicius, seul aux six mètres pour reprendre de la tête. Mais ça passe juste à côté du poteau de Caillard.

94eme minute (1-1)
Sur la dernière action du match, Jemerson envoie un long ballon vers Glik, qui remise de la tête pour M.Sylla. Ce dernier sert en une touche C.Vinicius et s'en suit un cafouillage qui profite à Jovetic, qui bat Caillard entre les jambes aux six mètres.
Tops et flops

TOP 3

Encore une prestation quasi sans-faute pour CAILLARD. Approximatif seulement sur une sortie aérienne, il s'est montré autoritaire dans ses interventions, au sol ou dans les airs. Il a surtout réalisé une double parade exceptionnelle pour éviter l'égalisation de Monaco en première période. Décisif jusqu'à ce but où il ne peut rien.

Offensif comme à l'accoutumée, BALLO-TOURE a multiplié les déboulés et a fait preuve de justesse sur ses centres. Avec plus d'efficacité chez ses partenaires, il aurait terminé la rencontre avec au moins une passe décisive. Malgré son statut de défenseur, c'était bien lui le Monégasque le plus menaçant.

JOVETIC n'avait plus marqué en L1 depuis la première journée. Une longue attente à laquelle l'international monténégrin a mis fin au meilleur moment possible, en égalisant au bout du temps additionnel d'un geste de renard. Un soulagement pour lui et pour l'ASM.


FLOP 3

R.LOPES peine décidément à retrouver son meilleur niveau. Dans le dur ces dernières semaines, le milieu offensif de Monaco a encore rendu une copie plus que médiocre. Seulement 57% de passes réussies, 16 ballons perdus sur 26 touchés : il n'a absolument rien réussi, en dehors d'un corner sur la tête de Glik.

C.VINICIUS a certes pesé sur la défense guingampaise avec son physique imposant. Mais il a trop manqué de justesse technique dans ses déviations et dans ses remises (une passe sur deux ratée) pour bonifier les ballons touchés. Il a surtout vendangé à bout portant les deux meilleures situations de l'ASM dans ce match jusqu'à l'égalisation de Jovetic sur laquelle son partenaire l'a sauvé d'un nouveau raté.

Auteur d'une entame intéressante, MERGHEM
a trop rapidement disparu de la circulation. Sa qualité technique n'est absolument pas exprimée sur le côté droit et il s'est contenté de courses dans le vide jusqu'à son remplacement.
Monsieur l'arbitre au rapport
Benoît Bastien a sorti huit avertissements, dont certains n'étaient probablement pas justifiés, et il a participé par sa sévérité à faire monter le match en tension. Pas d'erreur majeure à signaler toutefois. Pour preuve, il n'y a eu aucune intervention du VAR.
La feuille de match
L1 (31eme journée) / GUINGAMP - MONACO : 1-1
Roudourou (12 000 spectateurs environ)
Temps pluvieux - Pelouse bonne
Arbitre : M.Bastien (5)

Buts : Eboa Eboa (23eme) pour Guingamp - Jovetic (94eme) pour Monaco

Avertissements : Blas (45eme), Didot (63eme), N.Roux (80eme) et Djolobodji (88eme) pour Guingamp - Glik (56eme), D.Sidibé (78eme), Jemerson (85eme) et C.Vinicius (89eme) pour Monaco

Expulsion : Aucune


Guingamp
Caillard (6) - Che.Traoré (5), Sorbon (cap) (6), Eboa Eboa (5), Rebocho (6) - Phiri (6), Ndong (5) puis Didot (62eme) - Merghem (4) puis Coco (73eme), Benezet (5), Blas (5) puis Djolobodji (82eme) - N.Roux (5)

N'ont pas participé : K.-J.Johnsson (g), Kerbrat, A.Mendy, Rodelin
Entraîneur : J.Gourvennec


Monaco
Subasic (5) - D.Sidibé (5), Glik (cap) (5), Jemerson (4), Ballo-Touré (6) - A.Silva (5), C.Fabregas (5) puis M.Sylla (76eme) - G.Martins (4), Golovin (5), R.Lopes (3) puis Jovetic (59eme) - C.Vinicius (4)

N'ont pas participé : Benaglio (g), B.Badiashile, Henrichs, Aholou, Chadli
Entraîneur : L.Jardim

Vos réactions doivent respecter nos CGU.