L1 - Caen : Sur le terrain comme en coulisse, Malherbe s'enlise

L1 - Caen : Sur le terrain comme en coulisse, Malherbe s'enlise©Media365
A lire aussi

Maxence Dourlen, publié le mardi 15 mai 2018 à 09h58

Incapable de gagner la moindre rencontre depuis le début du mois de mars, le Stade Malherbe de Caen vit une période très difficile sur le plan sportif avec un maintien dans l'élite toujours incertain. En coulisse, ce n'est guère mieux pour l'écurie normande qui navigue toujours en eaux troubles.

Opposé au Paris Saint-Germain samedi prochain lors de la 38eme journée de Ligue 1, le SM Caen jouera une grande partie de son avenir au stade Michel d'Ornano en tentant de valider ce maintien qui lui tend les bras depuis de longues semaines. Sous la menace de Toulouse, les Normands devront prendre un point pour assurer celui-ci. Avec le nouveau champion de France au programme, le pire est à craindre pour une formation caennaise en plein doute. Et malheureusement pour les Caennais, ce doute n'est pas seulement perceptible sur le terrain. Il est aussi palpable en coulisse où l'avenir de Jean-François Fortin se joue depuis maintenant quelque temps... Et les dernières nouvelles ne sont pas forcément bonnes pour celui qui dirige l'écurie normande depuis dix-huit ans. Selon toute vraisemblance, l'homme de 71 ans devrait être poussé vers la sortie à l'issue de la saison...Vers une vague de départs ?Véritablement affaibli par l'assemblée générale du SMC 10 qui s'est tenue lundi, Jean-François Fortin n'a jamais paru aussi proche du départ forcé. Président de cette association qui regroupe 13 actionnaires du club qui détient 80% du capital de celui-ci, Fortin a été remplacé suite à cette AG. Désormais, c'est Pierre Esnée, l'actuel PDG de SD2P (Société de développement professionnel Pierre Esnée) qui prend la direction du SMC 10. « Tout se jouera jeudi prochain lors des différentes réunions qui seront organisées, selon le principal intéressé. La priorité numéro 1, la seule priorité que nous défendons, est que l'équipe coachée par Patrice Garande gagne le droit de jouer en Ligue 1 la saison prochaine. » Contesté en interne, Xavier Gravelaine (directeur général) pourrait être démis de ses fonctions en même temps que Jean-François Fortin. Patrice Garande ne devrait ne pas être prolongé, peu importe l'issue de la saison. Seul Alain Caveglia (directeur sportif) pourrait être le seul « historique » à survivre à cette crise... Sur le terrain comme en coulisse, le flou demeure autour du SM Caen qui vit des heures bien compliquées...

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.