L1 - Caen : A la recherche du nouvel entraîneur

L1 - Caen : A la recherche du nouvel entraîneur©Media365
A lire aussi

Maxence Dourlen, publié le mardi 22 mai 2018 à 11h12

Quelques jours après l'annonce du départ de Patrice Garande, le Stade Malherbe de Caen s'est lancé à la recherche de son nouvel entraîneur. Sous l'impulsion d'Alain Cavéglia, l'écurie normande espère boucler ce dossier rapidement. Christophe Pélissier, Philippe Montanier et Hubert Fournier sont les favoris pour débuter l'exercice 2018-19 en Normandie;

Même si le départ de Patrice Garande était dans l'air du temps depuis de longues semaines, son officialisation au soir de la 38eme journée de Ligue 1 a eu le mérite d'accélérer les choses du côté du Stade Malherbe de Caen. Un dossier mené par Alain Cavéglia depuis quelques semaines et relayé par Gilles Sergent depuis son arrivée à la présidence de l'écurie normande. Alors que plusieurs possibilités s'offrent à eux, les dirigeants caennais ont décidé de miser sur l'expérience pour relancer Malherbe après sa saison décevante en Ligue 1.

Le plus logique : Christophe Pélissier (Amiens)


Révélé à Luzenac et consacré à Amiens cette saison, Christophe Pélissier fait partie des favoris pour prendre la relève de Patrice Garande. Véritable meneur d'hommes en Picardie, le technicien de 52 ans aurait déjà reçu une offre en provenance de Normandie. Sous contrat jusqu'en 2019 avec Amiens, Christophe Pélissier présente l'avantage de coller au nouveau projet des dirigeants malherbistes. Un entraîneur expérimenté, qui colle aux valeurs du club et qui fait confiance aux jeunes. Un élément essentiel pour ce club formateur qu'est le SMC. Seul bémol : l'entraîneur passé par Luzenac pourrait être tenté par une prolongation du côté d'Amiens où il a tout connu du National à la Ligue 1. L'écurie picarde ferait d'ailleurs le forcing pour prolonger son contrat...

Le plus « esprit club » : Hubert Fournier (Directeur technique national de la FFF)


Fortement apprécié par la nouvelle direction normande et les actionnaires historiques, le profil d'Hubert Fournier ne laisse pas insensible au SMC. A la tête de la DTN depuis juin 2017, l'ancien défenseur a pour lui cette expérience désirée par Gilles Sergent et son équipe. Passé par le Stade de Reims et l'Olympique Lyonnais, Hubert Fournier possède l'avantage d'avoir commencé sa carrière professionnelle sous les couleurs malherbistes. Joueur du SMC entre 1989 et 1993, le natif de Riom connait la maison et ne débarquerait pas en terres inconnues. Un véritable plus pour les pensionnaires du stade Michel d'Ornano.

Le plus expérimenté : Philippe Montanier (libre)


Egalement passé par le Stade Malherbe de Caen en tant que joueur (1987-1990 ; 1991-1994), Philippe Montanier possède lui aussi cet avantage non négligeable. C'est également une bonne chose pour le Stade Malherbe de Caen. Par rapport aux autres techniciens qui peuvent prétendre à ce poste, l'entraîneur de 53 ans possède une grande expérience et quelques atouts supplémentaires comme le fait d'avoir exercé à l'étranger. Passé par Boulogne, la Real Sociedad, le Stade Reanais ou dernièrement Notthingham Forrest, l'ancien gardien de but également pisté par le Téfécé colle parfaitement au profil désiré par la direction normande. Et il est à la recherche d'un nouveau challenge... En coulisse, son nom n'est pas écarté. C'est même l'une des cibles privilégiées par la nouvelle direction selon nos informations et celles de Ouest-France.

Le plus compliqué : Jocelyn Gourvennec (libre)


Du côté du SMC, une piste fait particulièrement fantasmer : celle de Jocelyn Gourvennec. Licencié par les Girondins de Bordeaux en janvier, l'entraîneur qui a fait des merveilles du côté de Guingamp possède un profil parfait pour Malherbe. En Normandie, comme dans les Côtes-d'Armor, le côté familial est l'une des priorités. Malheureusement pour les Normands, le FC Nantes semble avoir une longueur d'avance sur ce dossier et la belle saison réussie par les Canaris risque logiquement de peser dans la balance à l'heure de faire un choix. Mais si les négociations avec le FCN venaient à ne pas aboutir, nul doute que le SMC serait à l'affût pour réaliser ce qui serait l'un des premiers gros coups du Mercato.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.