Caen : Pour Caen, c'est l'exploit ou l'angoisse

Caen : Pour Caen, c'est l'exploit ou l'angoisse©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le samedi 20 mai 2017 à 10h23

Contraint de jouer son dernier match de la saison au Parc des Princes, qui plus est sans son buteur Ivan Santini, le Stade Malherbe Caen devra réaliser un exploit pour échapper aux barrages, voire à la relégation directe.

Avec une seule longueur d'avance sur le barragiste lorientais (et une différence de buts pénalisante), Caen se retrouve sous forte pression avant son déplacement samedi soir sur la pelouse du Parc des Princes (38eme journée de Ligue 1). Cette rencontre n'a pas le moindre intérêt pour les coéquipiers de Kevin Trapp, mais le club de la Capitale voudra certainement terminer sur une bonne note devant son public. Une mauvaise nouvelle pour le Stade Malherbe qui n'a gagné qu'un seul de ses dix derniers matchs de championnat, c'était à Toulouse (1-0), le 6 mai dernier.
Une finale sans Santini, Monsieur 50%
En cas de défaite contre le PSG, et de succès de Lorient (face à Bordeaux) et de Bastia (à Marseille), les Normands pourraient carrément terminer à une dix-neuvième place du classement synonyme de relégation directe en Ligue 2. Il s'agit du pire cas de figure, mais ce scénario doit forcément trotter dans un coin de l'esprit des joueurs caennais qui peuvent néanmoins s'appuyer sur certains éléments d'expérience comme Yahia, Vercoutre, Féret, Malbranque et Seube pour faire front. Mais pour ne rien arranger, le club du président Jean-François Fortin se retrouve notamment privé de son meilleur joueur pour cette « finale ».
Caen n'a jamais gagné un dernier match à l'extérieur
Directement impliqué dans 48,5% des buts de son équipe, l'avant-centre croate Ivan Santini (adducteurs) est en effet forfait pour affronter les Parisiens. Alors que plusieurs de ses protégés sont touchés, Patrice Garande, l'entraîneur des coéquipiers de Rémy Vercoutre, ne peut pas se permettre de prendre tous les risques malgré un enjeu XXL : « notre problématique, c'est qu'il faut à la fois gérer cette rencontre, mais aussi la probabilité d'en faire deux autres derrière ». Les statistiques ne sont d'ailleurs pas en faveur des partenaires de Ronny Rodelin. Le SM Caen n'a jamais gagné son dernier match d'une saison de L1 lorsque celui-ci a été disputé loin de ses bases (1 nul, 4 défaites). C'est l'occasion ou jamais de briser la série sous peine de faire une nouvelle fois l'ascenseur.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Caen : Pour Caen, c'est l'exploit ou l'angoisse
  • allez Caen ça va le faire