A Caen, c'est devant que ça coince

A Caen, c'est devant que ça coince©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mardi 16 janvier 2018 à 07h50

En se déplaçant ce mardi soir à Bordeaux (19h00), le SMC compte retrouver le goût de la victoire après six matchs sans succès en Ligue 1. A condition que la pire attaque du championnat corrige ce qui lui fait défaut.

Le Stade Malherbe Caen n'est pas au mieux. La dernière victoire des Normands en Ligue 1 remonte au 25 novembre 2017. C'était à domicile face... à Bordeaux (1-0), où ils se déplacent ce mardi soir dans le cadre de la 21eme journée de championnat. La faute, notamment, à une attaque bien trop stérile. Les hommes de Patrice Garande, qui pointent à une douzième place plutôt correcte, comptent tout simplement la pire attaque du championnat, avec seulement douze buts inscrits en vingt rencontres.Un manque de réalisme pour CaenCes réalisations ne sont l'œuvre que de trois joueurs : Ivan Santini (six réalisations), Ronny Rodelin (trois) et le défenseur central Damien Da Silva (une). Sur douze buts, trois ont été inscrits sur penalty, et deux par des équipes adverses. Les Bleu et Rouge ont donc beaucoup de mal à marquer dans le jeu, et à transformer des occasions qu'ils arrivent pourtant à se créer.Exemple lors de la défaite face à Lille (0-1), samedi dernier à domicile. Hormis plusieurs centres dangereux et trois têtes de Ronny Rodelin qui ont buté sur un très bon Mike Maignan, le club du président Jean-François Fortin n'a pas réussi à trouver la solution. « Vincent Bessat a effectué onze centres avec pas mal de réussite. On se procure des occasions, mais il y a un vrai manque d'efficacité, a reconnu lundi Patrice Garande en conférence de presse. On ne peut pas se contenter de mettre des centres dans la surface. J'attends plus de Julien Féret et Youssef Aït Bennasser. »Un jeu trop stéréotypéC'est là le défaut tactique du Stade Malherbe. Depuis le début de la saison, le coach normand privilégie un jeu dirigé vers les côtés, avec beaucoup de centres. Caen est l'équipe de l'élite ayant le plus centré après vingt journées, avec 564 centres. Mais seuls trois d'entre eux se sont concrétisés par des buts, soit le moins bon ratio du championnat (0,005%). Tactiquement, force est de constater que ce système de jeu est peut-être devenu trop stéréotypé pour surprendre les défenses adverses, même si Ronny Rodelin et Ivan Santini, les deux attaquants de l'équipe, ont le profil pour jouer ainsi. Outre les centres, les tirs des coéquipiers de Rémy Vercoutre ne connaissent pas meilleur succès. Derrière Paris, Marseille, Lyon et Monaco, Caen est l'équipe qui a le plus frappé au but depuis le début du championnat avec 259 tentatives pour seulement 61 cadrés. Soit 23,6% de tirs cadrés, le pire ratio en Ligue 1.Waris ciblé pour renforcer l'attaquePour combler ses difficultés à marquer, le club normand cherche à renforcer son attaque dès cet hiver. « On attend toujours un offensif capable de prendre la profondeur, a indiqué Patrice Garande la semaine passée. (...) Je veux instaurer de la concurrence sur les côtés, mais c'est compliqué. Les attaquants ont tous eu du temps de jeu sans être vraiment décisifs. » Après l'arrivée pour quatre ans et demi de l'ailier finlandais Timo Stavitski (18 ans), les dirigeants caennais ont fait de Majeed Waris, l'attaquant de Lorient (Ligue 2), une priorité. Des négociations sont en cours entre les deux clubs. Une arrivée de l'attaquant ghanéen de 26 ans pourrait aboutir dans les prochains jours. En cas d'échec des négociations (le FC Porto serait aussi sur les rangs), la cellule de recrutement pourrait également être intéressée par le cas de Patrick Twumasi (23 ans, FC Astana). En attendant un nouveau renfort, Patrice Garande devra compter sur Ivan Santini et Ronny Rodelin, entre autres, pour faire trembler les filets du Matmut Atlantique mardi soir.Fabrice Sirlin

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - A Caen, c'est devant que ça coince
  • Mr Garande, il faut vous réveiller regarder votre milieu de terrain Ferré n'en peut plus il n'avance pas à 36 ans il faut qu'il raccroche ses crampons. Vous avez recruté un milieu Belge réexaminez ses statistiques quand il jouait encore en Belgique.
    N'oubliez pas qu'il jouait dans le m^me club que Santini et que cette paire a des automatisme.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]