Les nombreux messages de soutien aux supporters de Bordeaux

Les nombreux messages de soutien aux supporters de Bordeaux©Media365

Rédaction , publié le lundi 19 février 2018 à 15h46

Les supporters bordelais placés en garde à vue à Marseille dimanche soir ont reçu de nombreux messages de soutien.

48 supporters de Bordeaux ont été interpellés et placés en garde à vue à Marseille dimanche soir. Leur tort : avoir tenté de braver l'interdiction préfectorale de se rendre au stade Vélodrome. Les Ultramarines, groupe historique de supporters es Girondins, ont dénoncé des interdictions "arbitraires, discriminatoires et liberticides. Mais de nombreuses personnalités bordelaises ont aussi apporté leur soutien aux individus concernés. Ainsi, l'ancien joueur du club Frédéric Guilbert (actuellement à Caen), l'ex-entraîneur adjoint de Willy Sagnol, Patrick Guillou, et même l'adjoint à la mairie de Bordeaux Nicolas Florian se sont exprimés sur les réseaux sociaux. "On frise le ridicule" selon ce dernier.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Les nombreux messages de soutien aux supporters de Bordeaux
  • On mobilise pour arreter des supporters et après on vient nous dire que l,on manque de personnel dans la police,il faut croire qu,ils etaient tres dangereux ou alors on nage dans le ridicule ;Fédé bande de nuls qui ne pensent qu,au fric,ils se foutent pas mal du sport,il n,y a que le rendement qui les interesse !

  • Le plus cool aurait été que les supporters de OM les recoivent correctement et dans leur tribune . ç aurait eu de la gueule et une façon de regler les comptes avec les bureaucrates de notre sport. Je repense encore à l'interdiction des supps du SCO pour le déplacement à Nantes l'an passé ou 2016 je sais plus. C'est à mourir de rire, cela indique le niveau intellectuel de la federation , des prefets etc.

    Vous ne croyez pas si bien dire erwann, tout était prévu dans ce sens , y compris la banderole déployée en début du match .

  • C' est sur , 48 bordelais qui rentrent dans les quartiers nord de marseille , s' ils ne sont pas " consommateurs " ile n' ont rien à y faire !!!!

  • on met en garde à vue, dans les quartiers nord ?...

  • 40 minots Bordelais qui essaient de rentrer en autocar dans une ville d'un million d'habitants, c'est vrai que pour la sécurité intérieure il valait mieux les intercepter, les arrêter, et les mettre en garde à vue.
    D'ailleurs, l'alerte avait été donnée au alentour de midi, demandant aux Marseillais de ne surtout pas sortir de chez eux (alerte levée vers 17H) par mesure de sécurité .
    En y réfléchissant, ces 40 gamins auraient pu mettre à feu et à sang cette ville si tranquille, ou tabasser les 45000 spectateurs présents au Vélodrome, qui sait ??
    Un drame a peut être été évité ??
    Bravo et merci, aux ministères , à la LIGUE, à Mrs les Préfets, aux forces de l'ordre et aussi à la légion étrangère d'Aubagne ( qui était en alerte)
    ;-))