Le remplaçant de Gourvennec est trouvé

Le remplaçant de Gourvennec est trouvé©Media365

Julien Pereira, publié le mercredi 17 janvier 2018 à 10h31

Selon la presse flamande, Michel Preud'homme devrait remplacer Jocelyn Gourvennec au poste d'entraîneur des Girondins de Bordeaux dans les prochains jours.

Si Jocelyn Gourvennec avait encore une chance de sauver sa peau, elle s'est probablement envolée dans la nouvelle défaite concédée face à Caen (0-2), mardi soir. Ses jours à la tête de l'équipe première des Girondins de Bordeaux sont comptés. Plus que jamais. Pire, son départ serait d'ores et déjà acté, et le technicien pourrait officier une dernière fois samedi, lors du déplacement à Nantes. Car selon le Het Laastse Nieuws, la direction du club au Scapulaire aurait quasiment bouclé les négociations entamées il y a plusieurs semaines avec Michel Preud'homme, grandissime favori au remplacement du coach de 45 ans.Preud'homme à la place de Gourvennec ? « Plus que des points et des virgules »Le média flamand, qui évoque « une probabilité proche de la certitude », précise que l'ancien gardien de but ne pourra prendre ses nouvelles fonctions « avant vendredi au plus tôt », notamment pour répondre à diverses sollicitations de l'audiovisuel, et rappelle qu'il dispose, dans sa vie personnelle, d'atomes crochus avec la ville bordelaise. Seuls quelques « points et virgules » feraient encore obstacle à un accord contractuel définitif portant sur deux ans et demi entre l'ex international belge (58 sélections) et le club, actuel 13eme de Ligue 1, en attendant les rencontres de ce mercredi soir et après avoir cumulé cinq défaites lors des six dernières journées.Baup en cas d'échec ?Selon L'Equipe, Bordeaux pourrait même précipiter le départ de l'ancien entraîneur de Guingamp et installer Ulrich Ramé, son actuel directeur sportif, sur le banc, en attendant l'arrivée de Preud'homme. En cas d'échec sur les derniers détails à régler, Elie Baup serait la roue de secours envisagée. Preuve que plus rien, ou presque, ne retient Gourvennec au Haillan.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.