L1 - Bordeaux : Quel Mercato d'hiver pour les Girondins ?

L1 - Bordeaux : Quel Mercato d'hiver pour les Girondins ?©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le vendredi 16 novembre 2018 à 15h40

Selon Ricardo, le successeur de Gustavo Poyet, les Girondins de Bordeaux ne devraient pas chambouler leur effectif lors du Mercato d'été, même s'il ne faut pas exclure la venue d'un milieu créateur.

Après avoir enregistré les arrivées de Samuel Kalu, Toma Basic, Jimmy Briand, Sergi Palencia, Yann Karamoh et Andreas Cornelius lors du dernier Mercato d'été, les Girondins de Bordeaux vont-ils animer le mois de janvier ? A l'occasion d'un entretien accordé à nos confrères de Sud-Ouest, Ricardo, le successeur de Gustavo Poyet, a annoncé la couleur. Les Marine et Blanc doivent s'appuyer sur la formation, et il ne faut pas s'attendre à trop de mouvements durant le marché hivernal, même si la venue d'un milieu créateur est effectivement dans les tuyaux. « Il y a un changement de propriétaire, mais ce groupe ne va pas beaucoup être modifié jusqu'à la fin de saison, a expliqué le technicien brésilien. J'ai confiance en lui. Ce sera plutôt du travail. »

Ricardo veut garder ses meilleurs jeunes


Aujourd'hui, le club au scapulaire doit s'appuyer sur ses jeunes, des éléments qu'il faut accompagner dans leur progression et valoriser. « C'est un bon groupe, a indiqué l'ancien coach de Paris et de Monaco. (...) La première chose est que c'est un groupe qui veut grandir. La seconde est qu'il y a beaucoup de joueurs issus du centre de formation. C'est très important aujourd'hui dans le foot. Il y a Maxime (Poundjé) et Valentin (Vada) qui ont déjà une bonne expérience, il y a ceux qui viennent d'arriver : Jules (Koundé), Aurélien (Tchouaméni), Zaydou (Youssouf) qui va devenir, je pense, un très bon joueur. Ibrahim Diarra a aussi des qualités, il faut lui trouver une chance. (...) Le recrutement peut permettre d'améliorer mais garder ses meilleurs jeunes en est un aussi. Les Girondins, c'est une histoire. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.