L1 - Bordeaux : " Aucune solution n'est écartée " pour Nicolas de Tavernost

L1 - Bordeaux : " Aucune solution n'est écartée " pour Nicolas de Tavernost©Media365

Rédaction , publié le mercredi 21 mars 2018 à 09h35

Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6, propriétaire des Girondins de Bordeaux, a reconnu dans un entretien accordé à Sud-Ouest être « prêt » à accueillir un éventuel partenaire pour aider au développement du club. Mais il n'écarte pas que la chaîne reste à sa tête au-delà de 2020.

Après avoir assuré en début de semaine que des négociations entre M6 et un fond d'investissement dirigé par un Américain étaient bien avancées pour le rachat des Girondins de Bordeaux, Sud-Ouest a donné la parole à Nicolas de Tavernost. Dans un entretien publié dans les colonnes du quotidien régional ce mercredi, le président du directoire de M6, propriétaire du club aquitaine, a confirmé l'existence de discussions -« On a toujours dit si on trouvait un partenaire qui aide au développement, on est prêt à l'accueillir ». Mais il a surtout assuré que rien n'était gravé dans le marbre. « Aucune solution n'est écartée, a soufflé De Tavernost, y compris celle selon laquelle M6 resterait à la tête du club au-delà de 2020, année de la fin de son mandat à la présidence du directoire. On est ouvert. »De Tavernost : « On n'ira pas au-delà des investissements actuels »La priorité du groupe, « c'est l'avenir durable du club », ce qui signifie avoir un maximum de garanties sur un potentiel repreneur. « On peut toujours se tromper, mais on n'a pas fait 20 ans pour donner les clés à des gens qui ne donneraient pas les conditions minimales d'engagement. » Le temps que les Girondins dénichent la perle rare, ils resteront sur le même mode de gestion à moyen terme. « En attendant, on va gérer le club comme si on restait 100 ans, a assuré De Tavernost. (...) On n'ira pas au-delà des investissements financiers actuels. On n'a ni la volonté, ni les moyens d'aller réinjecter massivement de l'argent dans le club. On a déjà supporté des déficits à l'extrême limite de ce que nous pouvons faire. » Pour franchir un cap, il semble temps pour M6 de passer la main. Mais en ne se montrant pas vendeur à tout prix, De Tavernost se charge de faire monter les enchères, qui devraient débuter aux alentours de 70 millions d'euros. Une stratégie de communication bien ficelée.A voir aussi :>>> Bordeaux : Le club racheté par un fond d'investissement US ?>>> Bordeaux : M6 prêt à vendre les Girondins pour 70 millions d'euros ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.