Coupe de France : Bordeaux hausse le ton contre la Fédération

Coupe de France : Bordeaux hausse le ton contre la Fédération©Media365

Marie Mahé, Media365 : publié le jeudi 30 décembre 2021 à 19h20

Ce jeudi, via leur compte Twitter officiel, les Girondins de Bordeaux ont publié un nouveau communiqué dans lequel ils ne sont pas vraiment tendres avec la Fédération.



La pandémie de coronavirus n'en finit décidément plus de perturber les différents clubs sportifs. Et les Girondins de Bordeaux ne sont ainsi clairement pas épargnés. D'ailleurs, le club aquitain a bel et bien demandé le report de sa prochaine rencontre prévue au programme, à savoir son seizième de finale de Coupe de France de ce dimanche 2 janvier à 13h45, du côté de Brest. Jusqu'à présent, la Fédération française de football a refusé d'accéder à la demande des Bordelais.

"Jusqu'où le ridicule s'arrêtera ?"

Par conséquent, ce jeudi après-midi, les Girondins de Bordeaux se sont à nouveau emparés de leur compte Twitter officiel afin de diffuser un communiqué de presse pas vraiment tendre avec la FFF : "Pourquoi vouloir maintenir - à tout prix - la tenue de cette rencontre de Coupe de France alors que 16 de nos joueurs sont placés à l'isolement ? Quelles en sont les véritables raisons ? D'autant qu'il s'agit de deux formations ne disputant pas de Coupe d'Europe... À partir de combien de cas positifs dans une seule et même équipe doit-on estimer que l'équité sportive est menacée ? Alors que le Top 14 vient d'affiner son protocole sanitaire, pourquoi la Fédération Française de Football ne fait-elle pas preuve de davantage de souplesse sur ce dossier spécifique ? Comment expliquer que des tests PCR ne soient pas rendus obligatoires dans le protocole sanitaire actuel avant ces matches de Coupe de France ? Là encore, peut-on parler d'une équité sportive quand certains clubs participant à la même compétition n'organisent pas de test ? Peut-on se réjouir de l'image positive de la Coupe de France lorsqu'un club professionnel se déplace avec un groupe composé d'une majorité de joueurs de son équipe réserve ? Jusqu'où le ridicule s'arrêtera ? Toutes ces questions, nous nous les sommes posées avant de les adresser à la FFF. Malheureusement, toutes ces interrogations n'ont - pour l'instant - pas trouvé un écho favorable auprès de l'instance fédérale."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.